Astérix: Le domaine des Dieux

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : Asterix - The mansions of the Gods
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h25

Genre

Animation

Origine

  • France
  • États-Unis

Date de sortie au Québec

20 février 2015

Date de sortie du DVD

9 juin 2015

Synopsis

Jules César n'est jamais à court d'idées pour tenter d'asservir un petit village gaulois qui échappe à son contrôle. Il a l'intention de construire un Domaine des Dieux pour établir la population romaine. Astérix et ses compagnons ne l'entendent pas ainsi. Pendant que l'architecte et les soldats romains déboisent pendant la nuit, une astuce du druide Panoramix permet de rétablir les arbres en un clin d'oeil. Ils ne peuvent toutefois rien devant les plaintes des esclaves. En voulant les aider, Obélix et ses camarades finissent par accomplir les desseins de César. Bientôt, les Gaulois risquent d'être assimilés aux Romains.

Synopsis © Cinoche.com

Studio de production

  • M6 Studio
  • M6 Films
  • Belvision
  • Société Nouvelle de Cinématographie (SNC)

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Pierre Blais
Cote: 4 (Bon)

Les nombreuses scènes d'action rythment l'ensemble, qui bénéficie d'une animation 3D efficace mais en bout de ligne plutôt superflue.

La Presse
60%
Marc Cassivi
Cote: 3 étoiles

Cet Astérix en images de synthèse est plutôt un divertissement sûr pour toute la famille.

Canoë
70%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3,5/5

Mais, globalement, la satisfaction est au rendez-vous, tant pour les adultes que les enfants.

Séquences
60%
Patricia Robin
Cote: 3 étoiles

L'infographie toute en rondeur, définit les nombreux acteurs de l'intrigue et les décors somptueux, amplifiant l'effet tridimensionnel de l'image.

Le Monde
Frank Nouchi

Toute la saveur de l'album, publié en 1971, agrémentée de trouvailles cinématographiques et scénaristiques réjouissantes. Il était temps. (...) Leur Domaine des Dieux était un petit bijou.

Libération
Guillaume Tion

Mais… dans cette enveloppe 3D assez réussie avec un soin apporté aux textures et aux masses, Astier a l'envie de renoncer aux trompettes et tintamarres des précédentes adaptations pour le clair-obscur, la demi-teinte, la nuit silencieuse, l'ouverture du film au petit matin, la chambre d'échos d'un hall d'immeuble. La valeur du contraste. Chut. Une mouche passe.

Le Parisien
20%
Renaud Baronian
Cote: 1 étoile (Un peu)

Bref, j'ai trouvé cette adaptation assez moyenne, bien que nettement supérieure aux précédentes avec des acteurs, qui pour moi étaient vraiment ratées.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.