Aimer, boire et chanter

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : The Life of Riley
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h48

Genre

Comédie dramatique

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

5 septembre 2014

Date de sortie du DVD

25 novembre 2014

Synopsis

Trois couples sont bouleversés par la maladie incurable de George. Son meilleur ami Jack est inconsolable, se demandant toutefois pourquoi sa femme Tamara cherche à se rapprocher du mourant. Pendant ce temps, Colin s'explique mal le comportement de son épouse Kathryn, qui a bien connu George pendant sa jeunesse. Puis il y a Monica, qui se sent obligée de prendre soin de son ex-mari malade, au grand dam de son nouvel amoureux Simeon. Et si celui qui n'en a plus pour très longtemps faisait un peu de théâtre pour se changer les idées?

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • F Comme Film
  • France 2 Cinéma
  • Solivagus Productions

Distributeur au Québec

  • AZ Films
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Pierre Blais
Cote: 4 (Bon)

Sabine Azéma et Michel Vuillermoz en tête, les acteurs jouent avec entrain les partitions d'une oeuvre réjouissante, mais somme toute mineure dans la filmographie du réalisateur de L'année dernière à Marienbad.

Cinémaniak.net
Syril Tiar
Cote: Excellent

Voici donc une pièce de théâtre filmée qui fonctionne très bien comme une sorte de vaudeville rehaussé...

La Presse
30%
Éric Clément
Cote: 1,5 étoile

Alain Resnais a passé sa vie à expérimenter derrière la caméra. Le résultat est parfois ennuyeux, souvent prodigieux, mais toujours intéressant pour l'esprit. Rebutant, Aimer, boire et chanter n'était pas nécessaire.

Agence QMI
80%
Ismaël Houdassine
Cote: 4 sur 5

À l'avant-scène de cette oeuvre: Sabine Azéma (épouse du cinéaste) et André Dussollier brillent. À leurs côtés, Sandrine Kiberlain et Hippolyte Girardot s'ajoutent à la famille.

24imag
André Roy

Aimer, boire et chanter aurait pu être un testament; c'est seulement un dernier petit tour de piste assez spécieux, à court d'inspiration, voire cafardeux malgré ses airs rigolos.

Cinéfilic
Martin Gignac

Devant une telle vivacité du verbe, une réalisation métaphorique qui arrive à être si inventive avec presque rien et une prestigieuse famille de comédiens (les habitués Azéma, Dussollier, Girardot, Sihol, Vuillermoz, ainsi que la petite nouvelle Sandrine Kiberlain) jouant au diapason, il y a de quoi être revigoré par cette vision touchante et absurde des relations humaines.

Séquences
90%
Anne-Christine Loranger
Cote: 4,5 étoiles

Aimer, boire et chanter est un chant du cygne à son image, celle d'un homme inventif et joueur, aussi pénétré de la réalité de la mort que de la vaste comédie humaine.

Le Parisien
100%
Parisien Le
Cote: 3 étoiles

Resnais y brosse la vie de trois couples dans un vaudeville drôle, léger et réjouissant.

Le Nouvel Obs
Jérôme Garcin

C'est cela, aussi, un grand réalisateur: même mort, il tourne encore et trouve le moyen de tirer les fils de la comédie humaine.

Le Monde
Frank Nouchi

Attention : film jubilatoire ! Voilà un Resnais « resnainissime ».

Le Nouvel Obs
67%
Sophie Grassin
Cote: 2 coeurs

Resnais fait du cinéma à sa façon, c’est-à-dire à la manière surréaliste du cadavre exquis.

Le Figaro
60%
Marie-Noëlle Tranchant
Cote: 3 étoiles

Un élégant tomber de rideau.

Libération
Didier Péron

Ce pessimisme rigolo de Resnais aura été l’une de ses plus curieuses élaborations et le clou ultime enfoncé ici d’une main très sûre.

L'Express
Éric Libiot

La dernière réalisation d'Alain Resnais, Aimer, boire et chanter ne fait pas l'unanimité. La mise en scène et un panel d'acteurs fantastiques sauvent la mise et taillent « un juste portrait d'Alain Resnais ».

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.