À moi seule

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h35

Genre

Drame psychologique

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

21 septembre 2012

Synopsis

Gaëlle doit réapprendre à vivre en société. Ses parents tentent de l'aider, tout comme une multitude de personnes qui lui sont inconnues. Mais elle repense au passé, à ces huit longues années où son kidnappeur Vincent l'a enfermée chez lui. Au début, elle détestait cet individu qui lui a volé son adolescence. Peu à peu, elle s'est habituée à sa présence, à cet homme qui pouvait être violent mais qui n'aurait jamais osé la toucher et qui lui a tout de même offert un semblant d'éducation. Devant cette liberté qui s'ouvre enfin à elle, il faudra faire des choix pour continuer à avancer.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Les Films Hatari
  • Le Studio Orlando

Distributeur au Québec

  • AZ Films
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
André Lavoie
Cote: 4 (Bon)

Dans un style dépouillé et toujours efficace, exception faite d'une musique parfois envahissante, ce drame intimiste ne cède ni au sordide, ni au spectaculaire.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

Malgré le talent des acteurs et la détresse qui se devine dans les deux camps, on se retrouve devant deux individus aussi opaques qu'antipathiques, des dialogues qui sonnent creux et de l'émotion au compte-gouttes.

La Presse
60%
André Duchesne
Cote: 3 étoiles

Pour réussir un tel film, il fallait que le jeu des deux comédiens principaux soit sans faille. Il l'est!

L'Express
60%
Christophe Carrière
Cote: 3 étoiles

Le ton est assez pointu, mais la finesse psychologique accroche l'attention.

Le Parisien
67%
Pierre Vavasseur
Cote: ** Beaucoup

« A moi seule » aurait pu être une de ces variations pénibles sur l'enfermement physique et psychologique qui invitent à prendre ses jambes à son cou. C'est, au contraire, un film troublant dans ce qu'il dit de la complexité des choses, particulièrement bien construit et jamais pesant dans ses flash-back.

Télérama
Louis Guichard

En montrant des parents (Noémie Lvovsky, Jacques Bonnaffé) nettement plus atteints que leur fille par la séparation de huit années, Frédéric Videau donne enfin à cette histoire ce qui lui manquait de folie et de tragique. Il effleure aussi un sujet finalement plus fort que la séquestration : l'après.

The Los Angeles Times
67%
Robert Abele
Cote: 2 coeurs

Reda Kateb et Agathe Bonitzer se sortent de ce brûlot contre la famille grâce à leur jeu incroyablement sûr et subtil.

Le Point
75%
Olivier De Bruyn
Cote: À voir

Beaucoup plus convaincant dans sa partie contemporaine que dans ses flash-back, À moi seule instaure parfois une atmosphère trouble, ambiguë, mais, à force d'ellipses, ne fait malheureusement qu'effleurer son sujet. Passionnant sur le papier, un tantinet frustrant sur l'écran.

Le Monde
80%
Isabelle Regnier
Cote: À voir

Cette absence de pathos, ce refus du sordide, qui rendent le film bizarrement plaisant, sont en même temps très dérangeants.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.