300 : La naissance d'un empire

Version en français
v.o.a. : 300: Rise of an Empire
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.
Doublé au Québec

Durée

1h42

Genre

Aventures épiques

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

7 mars 2014

Date de sortie du DVD

24 juin 2014

Synopsis

Pendant que le roi spartiate Léonidas combat aux portes de la ville avec 300 hommes, le Grec Thémistocle livre un combat maritime sans merci à l'armée perse, menée par la sanguinaire générale Artemisia. Il parvient, grâce à de judicieuses stratégies, à abattre certains bateaux ennemis malgré un nombre d'alliés moins important que ceux de leurs opposants, mais bientôt, leur défaite prochaine devient évidente. C'est seulement lorsque l'armée de Themistocle apprend la mort des 300 spartiates, défaits par le demi-dieu Xerxès, qu'un nouvel esprit de vengeance les domine et les convainc de poursuivre la bataille, même s'il faut pour cela y laisser leur vie.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Atmosphere Entertainment MM LLC
  • Cruel & Unusual Films
  • Hollywood Gang Productions
  • Legendary Pictures
  • Warner Bros. Pictures

Distributeur au Québec

  • Warner Bros. Canada
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

À la fois antépisode et suite de 300 de Zack Snyder, cette mégaproduction ostentatoire refuse de prendre vie à l'écran.

The Los Angeles Times
60%
Robert Abele
Cote: 3 étoiles

On prendra ainsi 300: Rise of an Empire pour ce qu'il est: un film en forme d'orgie visuelle divertissante qui se sert de l'histoire antique comme simple prétexte pour sortir son artillerie lourde. Et ça marche.

Agence QMI
70%
Bruce Kirkland
Cote: 3,5/5

Le film souffre du manque de charisme de son héros. L'acteur australien Sullivan Stapleton, qui incarne le général athénien Thémistocle, n'est pas à la hauteur de la vedette écossaise Gerald Butler (le roi Léonidas dans 300) et reste discret lorsqu'il devrait être intense.

Cinema Blend
60%
Kristy Puchko
Cote: 3 étoiles

But all in all, 300: Rise of an Empire is just not strong enough to stand up to 300.

The Los Angeles Times
60%
Chris Bumbray
Cote: 4/10

As such, 300: Rise of an Empire can't help but feel like a b-storyline, with Themistokles struggles at sea lacking the drama or rousing camaraderie of Leonidas and his men. It doesn't help that where the first film had Gerard Butler and a soon-to-be-famous Michael Fassbender, in the sequel we get the unproven Sullivan Stapleton.

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

More than in the original, it's often easy to tell where the small foreground sets occupied by the actors end and the digitally created backgrounds begin. The score by Junkie XL is predictably orotund, although some unusual and arresting moments emerge here and there.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.