Afiche du film 16 rues
© Warner Bros. Canada

16 rues

Version en français
v.o.a. : 16 Blocks
3 mars 2006

Ce soir, nous buvons du Bruce 2006!

Photo Par Pierre-Luc Tremblay

- Papa ?
- Oui chérie, c'est moi.
- Qu'est-ce que tu faisais ?
- Je suis allé voir un vieux copain.
- Et que fait-il ton ami ?
- Normalement, il sauve le monde, mais ce soir, il était plus tranquille, même vieillissant, bedonnant.
- T'étais déçu de le voir dans cet état ?
- Non, au contraire ! Ça lui va très bien.
- Comment il s'appelle ton copain ?

- Bruce Willis.

- Tu vois ma chérie, il est comme le vin ce Bruce. Plus il vieillit, meilleur il devient. De plus en plus raffiné, nuancé. Bon, ce n'est pas du champagne, et il n'en sera jamais, mais il prend de la valeur avec le temps.
- Mais que faisait-il de mal avant, ton Bruce ?
- Il était un peu... voyons, comment dire... cabotin?
C'est plutôt qu'il manquait de sérieux. Il semblait s'en foutre un peu. On se doutait bien qu'il avait le potentiel, mais il ne voulait sans doute pas le montrer, ou le voir.

- Pourquoi es-tu allé le voir ?
- Il m'avait invité. Il avait une histoire à raconter. Une histoire conventionnelle, mais bien menée.
- Et c'était bien cette histoire ?
- Oh, ç'aurait pu être bien pire ! Mais pour une raison que j'ignore, c'était plutôt bien. C'est toujours comme ça avec les histoires de l'ami Bruce. Peut-être est-ce dû au fait qu'il faisait justement partie de l'histoire. Tu sais, je le connais depuis tellement longtemps, parfois j'ai l'impression qu'il est de la famille. Du coup, j'ai de la difficulté à détester ses histoires. C'est plus fort que moi.
- Mais qu'a-t-il dont ce Bruce ?
- Va savoir ! Ce doit être son sourire moqueur, ses yeux de perdants, sa démarche de boxeur fatigué, en fin de carrière.

- Hé papa, si tu me la racontais l'histoire...
- D'accord chérie, mais je t'averti, ce n'est pas très original. Tu vas peut-être t'ennuyer. Au moins, y'a beaucoup d'action, ça, tu devrais apprécier. Un policier usé par la vie et attiré par la bouteille est chargé de conduire un témoin en cour. Entre la prison où il le cueille et le Palais de Justice se dressent 16 pâtés de maison. Une distance considérable lorsque l'on est pourchassé par une unité policière entière. Tu vois, c'est tout simple.
- Et que se passe-t-il ensuite?
- Voilà, voilà ! Le policier... t'avais-je dis que Bruce était devenu policier ? Enfin... Ce policier donc voit sa journée prendre une toute autre allure lorsqu'il apprend que son témoin détient des informations accablantes sur les activités illicites de ses collègues et amis de la police.
- Et comment ça se termine papa ?
- Voyons chérie, tu crois vraiment que papa va te le dire ? Mais non... Sache seulement que mon ami Bruce en a vu d'autres, qu'il s'en sort toujours et qu'il reviendra plus fort que jamais. C'est tout ce qui nous importe.

- Elle me paraît bien moi cette histoire papa.
- Ce n'est pas si mal effectivement, mais papa a déjà vu ce genre d'histoire des milliers de fois. Tu vois, Bruce lui-même l'a déjà raconté maintes et maintes fois, sous différentes versions. Je m'y attendais un peu.
- Si tu savais, pourquoi t'es allé l'écouter son histoire ?
- Chérie, je n'avais pas le choix. On ne fait pas toujours ce que l'on veut tu sais.

- Tu sais quoi papa ? Je veux devenir comme Bruce plus tard.
- Tu veux être policière ?
- Non, jamais !
- Mais alors ?
- Je veux raconter des histoires !

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Pierre-Luc Tremblay

Mes dernières critiques

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.