007 Spectre

Version en français
v.o.a. : Spectre
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Disponible en Imax

Durée

2h28

Genre

Suspense d'espionnage

Origine

  • États-Unis
  • Grande-Bretagne

Date de sortie au Québec

6 novembre 2015

Date de sortie du DVD

9 février 2016

Synopsis

Un message crypté provenant du passé de James Bond le lance à la poursuite d'un homme à Mexico. Suite au décès de ce dernier, il se rend à ses funérailles en Italie où il rencontre sa défunte femme, Lucia. Des informations qu'elle lui procure lui permettent de s'infiltrer dans la réunion d'une assemblée secrète, connue sous le nom de SPECTRE. Il y découvre que ce groupe représente un grave danger pour le sort de l'humanité. Il s'alliera donc avec la fille d'un ancien membre qui avait quitté la confrérie en raison de ses pratiques abominables et tentera de la démanteler avant que leur plan pervers soit mis à exécution.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • B24
  • Columbia Pictures
  • Danjaq
  • Eon Productions
  • Metro-Goldwyn-Mayer (MGM)
  • United Artists

Distributeur au Québec

  • Sony Pictures
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Georges Privet
Cote: (4) Bon

En multipliant les références au passé, Spectre prête toutefois le flanc à des comparaisons, qui ne jouent pas toujours en sa faveur. De fait, après une première moitié exemplaire, l'ensemble se dégonfle peu à peu, sous le poids d'un scénario régressif reprenant plusieurs clichés de la série.

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

Après deux heures et demie de projection, on en ressort avec la nette impression que les scénaristes et le réalisateur  ont voulu en mettre plein la vue, quitte à tomber inutilement dans les excès. Le 24e film officiel de la série constitue certes un excellent divertissement, mais il ne marque pas autant les esprits que son illustre prédécesseur.

Agence QMI
60%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3 étoiles

L'humour omniprésent fait penser au style popularisé par Roger Moore, même si la performance de Daniel Craig (sous l'impulsion de Sam Mendes, grand amateur des premiers Bond) se réclame de Sean Connery. L'intrigue, elle, veut mailler les trois longs métrages précédents (pour mieux dire au revoir à Craig?), les allusions à Casino Royal, 007 Quantum et, bien sûr, 007 Skyfall faisant partie intégrante des nombreux rebondissements.

Cinéfilic
50%
Sébastien Veilleux
Cote: 2,5 étoiles

Sam Mendes essaie tant bien que mal de donner de l'ampleur à son entreprise. Le plan-séquence qui ouvre le film est d'ailleurs remarquable, mais le reste manque cruellement d'imagination, comme en témoigne cette poursuite en voiture dans les rues de Rome qui ressemble à une balade de santé à coté de ce qu'on a pu voir récemment au cinéma.

Séquences
50%
Luc Chaput
Cote: 2,5 étoiles

Au moins, Léa Seydoux fait de Madeleine Swann plus qu'une alliée plausible avec son caractère trempé et égale de ce fait la Tracy interprétée par Diana Rigg dans On Her Majesty's Secret Service.

Variety
Guy Lodge

After the more personal exertions of 'Skyfall,' this sleek Bond outing gets back to business without breaking a sweat.

The Wrap
Wendy Ide

Daniel Craig may or may not return as James Bond, but this relatively listless installment raises flags that the secret agent may be a dinosaur in the age of drones and Wikileaks.

Rogerebert.com
50%
Matt Zoller Seitz
Cote: 2 1/2 étoiles

But of course "Spectre" can't give us that, because Bond films are products before they're anything else, and products aren't allowed to challenge or upset people.

Entertainment Weekly
75%
Chris Nashawaty
Cote: B-

But with all he’s done for the franchise, Craig deserves to go out with a bigger, smarter bang.

The Los Angeles Times
80%
Greg Wakeman
Cote: 4 étoiles

At times clunky, Spectre is still utterly gorgeous, always compelling and the ultimate proof that Daniel Craig is the best James Bond of all time.

Joblo.com
80%
Chris Bumbray
Cote: 8/10

Good things come to those who wait, but in the meantime rest assured Bond fans, this is still a good thing!

The Hollywood Reporter
Stephen Dalton

But Mendes kicks off in the same impressive mode as Skyfall, deepening Bond's back story while self-consciously borrowing from the franchise's classic Sixties heritage.

Rolling Stone
70%
Peter Travers
Cote: 3 1/2 étoiles

If this really is Daniel Craig's final round as 007, he's giving fans a killer farewell.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.