dossier
Lundi 8 mars 2010 à 15h49

Visite de plateau : Notre Dame de Grace

Photo Par Karl Filion
Jay Baruchel sur le plateau de Notre Dame de Grâce

Le tournage du film Notre Dame de Grace, de Jacob Tierney, s'est déroulé l'an dernier dans un bâtiment du Plateau Mont-Royal transformé en studio de cinéma. Jay Baruchel (Knocked Up), Emily Hampshire et Scott Speedman (The Strangers) composent la distribution du film qui sera distribué par Alliance Vivafilm.

Le film racontera l'histoire de trois voisins qui habitent le même immeuble à logements et qui sont témoins de meurtres sordides qui vont les rapprocher.

Tierney, qui a grandi dans le West Island, en est à sa deuxième collaboration avec Jay Baruchel après Le Trotski, qui prendra l'affiche en juin prochain. Il adapte cette fois-ci un livre de Chrystine Brouillet intitulé Chère voisine. « J'aime beaucoup le livre de Chrystine, dit-il dans une entrevue réalisée entièrement en français, son histoire est vraiment super alors j'ai gardé tout. Son livre est en français et mon film est en anglais, mais c'est tout, alors les personnages changent un peu... Le livre de Chrystine se déroule à Québec, pas ici à Montréal. » Pourquoi écrire en anglais? « Je n'ai pas la confiance d'écrire en français, peut-être un jour, mais pas maintenant. »

Pour ce film, il peut compter sur une distribution bien connue des cinéphiles canadiens et américains. « Pour moi, c'était vraiment un privilège parce que j'ai écrit le scénario pour eux. C'est les trois comédiens que j'avais en tête. On vient juste de faire un film ensemble, alors on s'amuse beaucoup. »

Jay Baruchel est certainement l'acteur la plus célèbre du trio, lui qui a été vu dans de nombreux films de Judd Apatow et qui a aussi joué pour Clint Eastwood. Le jeune acteur, qui est natif d'Ottawa mais qui a grandi à Montréal, parle en ces mots de son personnage : « Je joue Victor, un jeune juif montréalais assez normal, professeur dans une école primaire. Il est exagérément honnête, il tombe amoureux de Louise (le personnage d'Emily Hampshire) sur-le-champ. Il se convainc qu'il est le défenseur de la morale. S'il y a un héros, un gentil dans ce film, c'est probablement lui. »

La ville de Montréal a donc une place très importante dans le film. « C'est idéal! Ce n'est pas seulement Montréal, c'est « mon » Montréal, là où j'ai grandi, à NDG, dans l'Ouest, comme Jacob. Si on ne regardait que des films québécois francophones, ou que des films de Toronto, on ne saurait même pas que notre quartier existe. Nous sommes les deux Montréalais les plus fiers que vous connaissez, surtout de notre quartier natal. C'est presque une lettre d'amour au West Island! »

Et le fait d'être une star hollywoodienne aide certainement à faire la promotion du film. « J'espère. C'est très gentil à toi de le dire, mais j'espère que ça fonctionnera. L'important pour moi c'est d'encourager les ados à aller voir du cinéma canadien; et s'il faut leur jouer un tour, s'ils achètent un billet parce qu'ils me voient, l'acteur de Tropic Thunder, alors ce sera mission accomplie. C'est la chose la plus importante. » On le verra d'ailleurs dès vendredi dans She's Out of My League.

Le film devrait prendre l'affiche à l'automne 2010.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Vendredi 5 mars 2010 à 14h40) Affiche en français Le Trotski
ACTUALITÉ (Jeudi 28 août 2008 à 15h23) Début du tournage de The Trotsky à Montréal
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.