dossier
Mardi 4 novembre 2008 à 18h41

Visite de plateau : Les sept jours du Talion

Photo Par Karl Filion

Laval avait des allures de Drummondville pour le tournage du film Les sept jours du Talion, adaptation cinématographique d'un livre de Patrick Sénécal réalisé par Podz. L'auteur signe lui-même le scénario du film, qui mettra en vedette Claude Legault, Rémy Girard, Fanny Malette, Rose-Marie Coallier, Martin Dubreuil, Pascale Delhaes, Dominique Quesnel et Alexandre Goyette.

Pour voir notre galerie de photos du plateau, cliquez ici.

Le film raconte l'histoire d'un chirurgien de Drummondville dont la jeune fille de 7 ans est enlevée et violée. Il décide d'enlever le criminel afin de le séquestrer pendant sept jours, jusqu'à l'anniversaire de sa fille.

La scène tournée hier était celle où le chirurgien, incarné par Claude Legault, intercepte le fourgon qui doit transporter le criminel en prison. Le tournage se déplacera la semaine prochaine dans les Laurentides afin de terminer le tournage du film.

Claude Legault fait remarquer la complexité de son personnage : « On risque de me détester par moments, ce qui est voulu aussi, qui est nécessaire je pense. On ne peut pas l'endosser complètement, c'est impossible, mais on ne peut pas le condamner complètement non plus. »Le réalisateur, Podz, a hâte d'aller s'enfermer dans un chalet avec Claude Legault et Martin Dubreuil, qui incarne le meurtrier. « J'ai hâte et j'ai pas hâte, en fait, parce qu'il faut que ce soit crédible la torture, il faut que ça marche, donc ça va être assez intense. »Avez-vous dû retirer des scènes du roman parce qu'elles étaient trop violentes? « À date, elles sont pas mal toutes là, les scènes gore. Je pense que les fans vont être contents, tout est là. Le sujet c'est ça, alors on va y aller à fond. »Est-ce qu'un plateau de cinéma est très différent d'un plateau de télévision? « À date non, parce que tu as le temps qui te pousse dans le cul et il faut que tu arrives à la fin de tes journées; il y a un peu moins de pages à faire par jour, alors tu peux plus placer les plans. D'habitude, je fais toujours de la caméra à l'épaule, mais pour celui-là je voulais une caméra fixe, un univers un peu plus glauque, un peu plus arrêté, glacé. C'est sûr que ça prend un peu plus de temps tout installer. »Le film devrait être prêt pour l'automne 2009.
Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.