dossier
Vendredi 30 septembre 2011 à 08h26

Visite de plateau : Ésimésac

Photo Par Karl Filion
Sur le plateau de Ésimésac

Le tournage du long métrage Ésimésac, deuxième collaboration entre Luc Picard et Fred Pellerin, a lieu présentement dans la région de Montréal.

Nicola-Frank Vachon incarne le personnage principal. « En fait c'est l'histoire d'Onésime Isaac Gélinas, qui est un vrai bonhomme qui a vécu à Saint-Élie. C'est lui qui, dans Babine, était dans le ventre de sa mère, Mme Gélinas (Marie Brassard), depuis 22 ans. Là, elle l'a vêlé, entre les deux films, et c'est autour de lui que ça tourne », nous confirme d'abord le scénariste Fred Pellerin.

Une deuxième expérience qui profite des leçons prises lors de la première. « Le film est né pendant que Babine se faisait. Je participais à toutes les étapes, le tournage, le montage, tout, et je voyais comment ça se répercutait de la page à l'objet film. J'ai vu le pont qui se faisait entre la page et l'écran, j'ai mieux compris la structure. Le fil est plus solide, la poutre maîtresse est plus solide, le film Babine est plus proche du spectacle qu'il a déjà été, là on est plus loin. Il y a un nouveau tronçon d'histoire qui sert à porter l'histoire. »

Avez-vous eu des contraintes budgétaires? « Ah ben oui! C'est ça le cinéma. Moi, un train qui déraille, je peux en mettre dix en une minute, ça ne coûte pas plus cher, mais dans un film, c'est cher un train qui déraille. Ça ne me dérange pas de l'écrire, mais parfois on me dit que c'est compliqué à faire au cinéma. Mais là je suis content parce que l'histoire se joue plus sur le monde; il reste des sparks de magie, c'est du Caxton et on n'enlève pas ça, mais il y a de quoi de bien groundé dans le film. »

Pour le réalisateur Luc Picard, c'est le fait de retrouver les comédiens du premier film qui est le grand avantage. « C'est un travail de moins. J'avais surtout à me concentrer sur deux personnages importants : Ésimésac et Marie. Mais le travail de visualisation je l'avais fait aussi sur Babine parce que quand tu as des effets spéciaux, tu ne peux pas te payer le luxe d'être inspiré sur le moment. Il faut faire un storyboard pour savoir exactement ce dont tu vas avoir besoin. L'effort de visualisation tu le fais en pré-prod, deux mois avant. »

Il a cependant fallu trouver un acteur pour incarner le héros, Ésimésac. « Nicolas vient de Québec. J'ai rencontré une cinquantaine de gars, mais je ne savais pas ce que je cherchais. Tsé, un homme fort ça peut être toutes sortes d'affaires, ça peut être trapu, ça peut être un monsieur muscle, mais je me suis rendu compte que je cherchais de la transparence. Des yeux transparents. Parce que le soleil y passe à travers. Nicolas a un regard quasiment christique, il a une espèce de bonté dans les yeux. C'est ça qui m'a frappé. »

Luc Picard, Gildor Roy, Maude Laurendeau, Marie-Chantal Perron, Isabel Richer, Marie Brassard et René-Richard Cyr complètent la distribution du film, qui devrait prendre l'affiche en 2012.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Vendredi 9 septembre 2011 à 08h36) Luc Picard tourne Esimésac
DOSSIER (Vendredi 28 novembre 2008 à 16h21) Entrevues : Babine
DOSSIER (Mardi 25 novembre 2008 à 00h59) Tapis rouge : Babine
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.