actualité
Jeudi 6 octobre 2011 à 13h57

Tower Heist disponible en vidéo-sur-demande trois semaines après sa sortie en salles

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily
Une scène du film Tower Heist

Il y a déjà un moment que des rumeurs courent à Hollywood concernant les sorties de films en vidéo-sur-demande peu de temps après leur parution dans les salles de cinéma. Universal Pictures est maintenant prêt à faire un test sur le terrain avec sa comédie d'action Tower Heist, qui prendra l'affiche le 4 novembre prochain. Le studio permettra aux abonnés de la vidéo-sur-demande de la compagnie Comcast - entreprise parente de Universal - de commander le long métrage seulement trois semaines après qu'il soit sorti en salles. Le test, conçu pour mesurer l'intérêt du public envers un tel produit, sera tout d'abord mené à Portland et à Atlanta.

Selon ce que rapporte The Hollywood Reporter, le réalisateur Brett Ratner n'a rien à voir avec la décision prise par le studio. « Brett a été mis au courant de l'expérience de vidéo-sur-demande de Universal hier. On a dit à Brett que le studio protégeait entièrement les propriétaires de salles contre les pertes que ce test pourrait occasionner au box-office. Brett n'a pas été impliqué dans cette décision », explique le porte-parole du cinéaste.

Lorsqu'en avril dernier, Universal, Sony, Warner Bros. et Fox ont lancé un service sur DirecTV - à titre expérimental également - qui permettait aux cinéphiles de louer leurs films pour 29,99 $ 60 jours après leur sortie en salles, Ratner, James Cameron et 23 autres réalisateurs ont signé une lettre ouverte qu'a rédigée la National Association of Theater Owners qui demandait aux studios de respecter la fenêtre actuelle de 120 jours dont bénéficient les films au grand écran. La missive stipulait qu'un tel service « pourrait irrévocablement nuire au modèle financier de l'industrie et que le problème relié à la diminution des baisses de ventes de DVD ne sera pas résolu par la cannibalisation des ventes de billets de cinéma. »

Universal précise que cette expérimentation en est une bien différente de celle du mois d'avril dernier et qu'Adam Fogelson, le président-directeur-général de la compagnie, a averti les propriétaires de salles de ce test et soutient vouloir les protéger.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Jeudi 21 avril 2011 à 15h20) DirecTV provoque la grogne chez plusieurs réalisateurs
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.