actualité
Mercredi 28 décembre 2011 à 10h50

Téléfilm Canada annonce ses subventions 2012-2013

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Après que le SODEC eut annoncé ses subventions de la première ronde pour l'année 2012-2013, c'est au tour de Téléfilm Canada de présenter les huit projets de longs métrages de langue française qu'elle a choisis. Un total de 9,2 millions $ est consacré à la production de ces différents projets, incluant un montant alloué dans le cadre des enveloppes basées sur la performance.

« Voilà huit histoires inspirantes, diversifiées et originales, proposées par des équipes solides et enthousiastes, qui viendront enrichir le contenu canadien disponible sur les écrans », affirme Michel Pradier, directeur, Financement des projets à Téléfilm.

Voici les détails des huit films sélectionnés :

4 soldats

Le long métrage sera inspiré du roman Quatre soldats d'Hubert Mingarelli. Il dépeindra le récit d'une brève amitié victime de la guerre, un miracle écrit de la main d'un cinquième soldat. Antoine n'a pas 20 ans. Il n'est pas très instruit. Pour lui, écrire est une façon de reproduire ce que la vie lui a apporté de plus beau; une façon aussi de ne pas abdiquer face à l'ingratitude du présent. C'est un exercice ardu, mais qui s'avérera salutaire. Le film se doit d'être une expérience à la hauteur de la sienne. Robert Morin, qui nous a donné Petit Pow! Pow! Noël et Journal d'un coopérant, sera à la barre du long métrage.

Amsterdam

Dans une petite ville forestière comme tant d'autres, trois amis d'enfance décident de se payer une fin de semaine de rêve. Sous le prétexte de leur voyage de pêche annuel, ils s'éclipsent secrètement à Amsterdam pour un week-end de liberté totale... Mais au moment du retour, l'un des trois amis manque à l'appel... Commence alors la spirale infernale du mensonge dans laquelle leur amitié et leur apparente vie paisible voleront en éclats. Stefan Miljevic réalisera le long métrage, en plus d'avoir rédigé le scénario avec Gabriel Sabourin et Louis Champagne.

Les Boys, le premier chapitre

Le film sera le prologue de la populaire franchise qui dépeint les aventures d'un groupe de joueurs de hockey d'une ligue de garage. C'est en 1965, à la période des vacances de Noël, l'époque où l'on jouait au hockey sur les patinoires extérieures. Les Boys forment la deuxième équipe de la paroisse, et ils participeront au tournoi des fêtes parce qu'ils sont l'hôte du tournoi. Sinon, ils resteraient chez eux. Ça ne va pas les empêcher de rêver à la victoire. À l'extérieur de la patinoire, ils vont vivre toutes sortes de moments que l'on vit à cet âge-là. Ensemble, ils vont les affronter et tenter de survivre. Ensemble, ils vont essayer de grandir car c'est ainsi qu'ils ont choisi de vivre : ensemble. Richard Goudreau, qui a travaillé sur les quatre chapitres précédents, sera à la tête de la production.

Une jeune fille

Catherine Martin réalise l'histoire de Chantal, une adolescente secrète, hostile au monde. Elle est en mode survie, entre une mère malade et un père chômeur qu'elle déteste. À la mort de sa mère, elle quitte le logis familial et se rend en Gaspésie pour retrouver une plage de galets vue en photo. Après une errance de plusieurs jours et au bout de ses ressources, elle trouve refuge chez Serge, un agriculteur taciturne de l'arrière-pays. Lentement, ces deux êtres farouches et solitaires s'apprivoisent.

Lac Mystère

Le film, réalisé par Érik Canuel (Nez Rouge, Bon Cop, Bad Cop) racontera l'histoire d'un homme d'affaires de 45 ans se retrouve aux prises avec un voisin casse-pieds, un noyé dans le lac, une paumée qui se réfugie chez lui, un bandit en fuite et le policier qui les recherche. Après avoir été accidentellement plongé dans un coma qui lui fait perdre la mémoire, l'homme sans repères devra encore une fois devenir quelqu'un d'autre pour survivre en se réconciliant, au passage, avec l'humanité.

Louis Cyr

Louis Cyr décide un jour de devenir l'homme le plus fort de la planète. Si aucun des nombreux obstacles qu'il rencontre ne semble pouvoir arrêter l'athlète, il en va tout autrement de l'homme. Analphabète et peu cultivé, Cyr entretient un complexe d'infériorité marqué vis-à-vis de sa femme, amoureuse des arts et des lettres. Le succès retentissant qui le propulse dans la haute société ne fait qu'accentuer ce malaise. Daniel Roby sera à la barre du long métrage, scénarisé par Sylvain Guy et distribué par Les Films Christal.

Premier amour

Un couple bourgeois, de retour d'un long séjour professionnel en Europe, loue un chalet au bord du fleuve le temps d'un été. Antoine, leur fils de 14 ans, se lie d'amitié avec Anna, 17 ans. Au fil de l'été, Antoine tombera éperdument amoureux d'Anna. Pour Antoine, les premiers frissons de l'amour se transformeront en un mélange troublant de détresse, de joie et d'obsession. Alors qu'Anna plonge dans un inquiétant mutisme provoqué par un amour secret, Antoine découvrira l'homme qui trouble les pensées d'Anna. Le long métrage sera réalisé par Guillaume Sylvestre.

Rouge sang

Dans un coin éloigné de la vallée du Saint-Laurent, le réveillon du 31 décembre 1799 tourne à l'enfer pour une jeune mère lorsqu'elle se voit contrainte d'héberger cinq soldats britanniques. Au fil de cette longue nuit de tempête, la tension monte et culmine par des actes inimaginables. Mais qui est la victime et qui est l'agresseur? Martin Doepner est à la barre du projet.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Jeudi 22 décembre 2011 à 11h38) L'ARRQ déplore des passes-droits accordés par la SODEC
ACTUALITÉ (Lundi 19 décembre 2011 à 11h47) La SODEC annonce ses subventions 2012
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.