dossier
Lundi 7 décembre 2009 à 16h01

Tapis rouge et entrevues : Noémie le secret

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily
Camille Felton lors de la première du film Néomie le secret à Montréal

Le première médiatique du film familial Noémie le secret avait lieu hier à Montréal. Le réalisateur Frédérik D'Amours était sur place avec les comédiens Marina Orsini, Paul Doucet, Rita Lafontaine, Raymond Bouchard, les jeunes Camille Felton et Nicolas Laliberté, ainsi que Les Grandes Gueules, José Gaudet et Mario Tessier, qui font un caméo dans le long métrage.

Voyez notre galerie de photos de l'évènement en cliquant ici.

On y suit les péripéties de Noémie, sept ans et trois quarts, qui, en raison des absences fréquentes de ses parents, se lie d'amitié avec Madame Lumbago, une dame âgée qui est sa voisine d'en haut.

Frédérik D'amours, qui a travaillé par le passé sur les longs métrages pour adolescents À vos marques... Party! et À vos marques... Party! 2, se dit très fier d'avoir été associé à un tel projet. « Un film pour enfants au Québec, ça n'a pas été fait depuis très très longtemps. Le dernier, je crois que c'est La mystérieuse mademoiselle C, et ça doit faire 6-7 ans au moins que c'est sorti. Alors je trouvais que ça pouvait être très très intéressant comme projet et quand j'ai lu le scénario de Marc Robitaille, j'ai tout de suite vu les possibilités, je suis tombé amoureux de cette petite fille-là et de la relation qu'elle avait avec sa voisine, Madame Lumbago. »

« L'histoire sous-jacente est aussi intéressante. Ça s'adresse aux enfants mais les parents peuvent être interpelés à l'intérieur de ça et ça c’était bien intéressant. »

L'acteur Paul Doucet est heureux d'avoir participé au projet, notamment pour ses enfants. « J'ai deux garçons qui vont pouvoir voir ce film-là, alors qu'il y a d'autres films que j'ai faits qu'ils ne peuvent pas voir. Évidemment, travailler avec Rita Lafontaine, Raymond Bouchard et Marina Orsini c'est également très attirant. C'est beaucoup des relations humaines ce métier-là, c'est des rencontres. »

Toute l'équipe semble amoureuse de cette petite comédienne haute comme trois pommes qui est dynamique et mature, malgré ses mots d'enfant. « On est tombé sur une petite fille extraordinaire. Je me souviens à la lecture, moi et Marina on s'est regardés et on s'est dit : elle est tombée dedans quand elle était petite. Elle avait une présence qui était très différente. Il y a des gars de plateau là-dedans avec qui j'avais déjà travaillé qui étaient un peu rustres, un peu bougons et elle réussissait même à faire sourire ceux-là. Des monocles grincheux, ils n'y en avaient pas sur ce plateau-là. Quand elle arrive, elle disait un mot d'enfant ou une question pleine de bon sens et de naïveté en même temps qui détendait l'atmosphère. Ça aurait pu être le contraire, mais elle est fantastique, très attachante aussi. Elle a développé des amitiés avec tout le monde. Moi encore aujourd'hui, elle m'appelle papa. » raconte Paul Doucet.

Pour le réalisateur Frédérik D'Amours, c'était une crainte bien vivante de dénicher la bonne Noémie. « Le scénario original avait 128 scènes et Noémie est dans au moins 117 scènes, alors elle est présente tout au long du film. Lorsqu'on a eu le OK des institutions en mars, on a décidé de commencer à tourner fin-juin alors ça ne laissait pas beaucoup de temps pour trouver une petite fille. On n’avait pas le temps non plus de faire un casting dans les écoles, mais grâce aux agences on a trouvé Camille et dès que je l'ai vu je savais que c'était exactement elle. Elle avait cette intelligence, ce côté spontané, très instinctif. C'était mon coup de coeur. »

« C'est tout de même effrayant de tourner avec des enfants puisqu'ils auraient bien pu décider de partir après deux jours parce qu'ils étaient tannés. »

Camille, elle, semble avoir bien apprécié son expérience de plateau :« Toute l'équipe était vraiment l'fun. Surtout Frédérik, le réalisateur, il a vraiment le don avec les enfants, et Louise Laparé qui est vraiment comme une deuxième maman pour moi. Elle m'a aidé à apprendre mon texte étape par étape. » Comment décrirais-tu ton personnage ? « Noémie c'est une petite fille qui a beaucoup d'imagination, elle est enjouée et expressive. Elle n'a pas beaucoup d'amis mais elle est bien comme ça » Est-ce qu'elle te ressemble un peu? « Elle a toutes mes qualités. »

En plus de Camille Felton et de son acolyte Nicolas Laliberté, le film met également en vedette Marina Orsini, Paul Doucet, Rita Lafontaine et Raymond Bouchard. « Lorsque j'ai embarqué dans le projet, Rita Lafontaine était déjà attachée au projet. Et ensuite Marina, Paul, Raymond s'y sont joint. Pour un réalisateur c'est extrèmement sécurisant d'avoir autant de bons comédiens sur son plateau », mentionne le réalisateur.

Le film prend l'affiche ce vendredi, le 11 décembre.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.