entrevue
Mercredi 19 mars 2014 à 15h56

Shailene Woodley parle de Divergent

Photo Par Karl Filion
Shaileene Woodley dans Divergent

La jeune actrice américaine Shailene Woodley, découverte dans The Descendants, interprète l'héroïne du long métrage Divergent, premier film d'une franchise inspirée des livres de Veronica Roth. Neil Burger réalise le film, qui se déroule dans un futur post-apocalyptique dans la région de Chicago, alors que chaque citoyen doit faire partie d'un clan choisi selon ses capacités.

Theo James, Kate Winslet, Jai Courtney, Zoë Kravitz et Miles Teller font également partie du long métrage, qui doit prendre l'affiche ce vendredi partout en Amérique du Nord.

Dans ce monde dystopique, les adolescents doivent choisir un clan dès leurs 16 ans : les Altruistes, les Sincères, les Audacieux, les Fraternels ou les Érudits. « Je choisirais les Audacieux, parce que j'aime l'aventure, sauf que dès que je sentirais que je suis en désaccord avec leurs valeurs morales, je me retirerais et je deviendrais une sans faction, parce que je n'aime pas être contrôlée. »

Lorsqu'un film ou un livre se déroule dans le futur, il souligne des traits de la société actuelle. « Oui, je pense que les films qui se déroulent dans le futur, qu'ils soient utopiques ou dystopiques, ne nous semblent pas aussi surréalistes qu'ils le devraient parce qu'ils représentent des futurs qu'il est facile d'imaginer, tellement il y a de choses incroyables dans notre quotidien. C'est directement lié à l'époque actuelle. »

Avant d'accepter le rôle dans le film, Shailene Woodley a demandé à Jennifer Lawrence, la vedette de la série Hunger Games, ses impressions. « Faire un film avec un studio, c'est très différent de faire un film indépendant comme j'ai l'habitude. Comme Jen a eu le même parcours de passer de l'indie au gros blockbuster, j'ai pensé qu'elle aurait de bons conseils... Elle m'a dit que certaines choses pourraient changer, mais qu'il y avait tellement de beauté qui venait avec une grosse franchise que je serais bête de refuser. »

La série Hunger Games est un autre exemple de franchise où le personnage principal est une femme forte et indépendante. « Ce n'est plus aussi rare qu'à une certaine époque. Une des choses les plus cool, pour moi, dans ce film, excepté le fait que Tris est un personnage féminin fort, c'est que Tris et Christiana sont de très bonnes amies, mais qu'il n'y a pas d'envie ou de jalousie dans leur relation. Il n'y a pas cette trahison malsaine entre elles, elles se supportent complètement. On ne voit pas ce concept souvent, d'habitude c'est les femmes contre les autres femmes, une est plus séduisante que l'autre, dans ce cas-ci ce sont deux femmes qui se supportent sans concession. »

À l'intérieur du film, les adolescents sont obligés de faire un choix qui va déterminer le reste de leur vie. Les jeunes d'aujourd'hui sont-ils soumis au même choix? « Je ne sais pas si la société nous oblige, mais je sais qu'on vit dans un monde où la peur prend beaucoup de place. Dès notre naissance, la société nous dit qu'on n'est pas assez bon, pas assez beau, pas assez intelligent, et de faire partie d'un mouvement subconscient de femmes fortes prenant leur place pas parce qu'elles sont en talons hauts ou en robe, mais parce qu'elles connaissent leurs forces et leur valeur est un message très important à envoyer aux jeunes. »

« Un des points importants du film selon moi est le titre : « Divergent ». Qu'est-ce que ça veut vraiment dire? Laisser derrière les modes et la médiocrité pour forger son propre chemin? Je suis sûre que toutes les générations le vivent, car il faut beaucoup de courage pour faire son propre chemin, mais c'est tellement gratifiant. »

Divergent est distribué par Les Films Séville.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Lundi 26 août 2013 à 09h38) Bande-annonce de Divergent
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.