actualité
Vendredi 29 février 2008 à 05h00

Nouveautés : Will Ferrell joue au basket-ball dans les années 70

Photo Par Karl Filion
Will Ferrell dans Semi-Pro

Voici les nouveautés de la semaine :

Semi-Pro (Semi-Pro) - États-Unis - 92 min.

Réalisé par Kent Alterman. Avec Will Ferrell, Woddy Harrelson.

Milieu des années 1970. Le populaire chanteur Jackie Moon achète les Michigan Tropics, une équipe de la American Basketball Association, qu'il mène presque à la faillite à coups d'erreurs de jugement. Lorsque la puissante NBA fusionne avec la ligue semi-professionnelle pour n'en conserver que les quatre meilleures formations, Jackie, qui est également entraîneur et joueur des Tropics, voit l'occasion de se racheter. Déterminé à assurer la survie de l'équipe dans les rangs professionnels, il recrute Monix, un ancien joueur de la NBA qui s'impose peu à peu comme entraîneur. De son côté, Jackie imagine diverses attractions extravagantes pour garantir une assistance de deux mille personnes à chaque match, dans le but de satisfaire une autre exigence de la NBA.

Up the Yangtze (Sur le Yangzi) - Québec - 93 min.

Réalisé par Yung Chang.

Sur la rivière Yangzi, qui sera sous peu complètement transformée par la construction du barrage des Trois Gorges, vogue un luxueux bateau de croisière. À bord, Yu Shui, 16 ans, l'aînée d'une famille de paysans pauvres et analphabètes, travaille à la plonge. À l'instar de deux millions de Chinois, dont plusieurs victimes des exactions de fonctionnaires brutaux et corrompus, les parents de l'adolescente devront quitter la rive, où ils habitent, avant la montée des eaux, qui engloutiront au passage nombre de temples et vestiges de la culture millénaire du pays. Tandis que Yu Shui se morfond dans la cuisine du bateau, l'arrogant Chen Bo Yu, fils unique d'une famille de la classe moyenne, profite des largesses de la clientèle, essentiellement composée de touristes occidentaux.

The Other Boleyn Girl - Grande-Bretagne, États-Unis - 115 min.

Réalisé par Justin Chadwick. Avec Scarlett Johansson, Natalie Portman.

Sur la recommandation de son beau-frère, le duc de Norfolk, Sir Thomas Boleyn, aristocrate sans fortune, accepte de jeter sa fille aînée, Anne, dans les bras de Henry VIII. Ce dernier, déçu par son épouse Catherine d'Aragon, qui n'a pu lui donner d'héritier, a besoin du réconfort d'une maîtresse mais un concours de circonstances éclipse Anne au bénéfice de Mary, sa cadette récemment mariée. Les deux soeurs, ainsi que le reste de leur famille, sont bientôt intégrés à la cour, où Mary en vient à porter l'enfant du roi, au grand désespoir d'Anne, de plus en plus intrigante. Pour la punir, son père l'envoie en exil à la cour de France. Elle en revient, plusieurs mois plus tard, transformée et résolue à obtenir les faveurs de Henry VIII, puis à forcer ce dernier à divorcer.

Contre-enquête - France - 83 min.

Réalisé par Frank Mancuso. Avec Jean Dujardin, Laurent Lucas.

La vie de Richard Malinowski, capitaine à la brigade criminelle, bascule le jour où on retrouve près de chez lui le corps de sa fille de dix ans, violée puis assassinée. Daniel Eckmann, aperçu près du lieu du drame, est appréhendé. Rapidement, les preuves accablantes envoient le suspect sous les verrous. Un an passe avant que, de sa cellule, ce dernier, qui clame son innocence, envoie à Malinowski une première lettre l'implorant de l'aider à trouver le vrai coupable du meurtre. Au fil du temps et d'autres lettres de même nature, le policier inconsolable finit par reconnaître que des éléments flous de l'enquête pourraient remettre en doute le verdict. À l'insu de son épouse, qui ignore tout de sa correspondance avec Eckmann, le policier amorce une contre-enquête.

Les témoins - France - 115 min.

Réalisé par André Téchiné. Avec Michel Blanc, Sami Bouajila.

Sarah, auteure de livres jeunesse, et Mehdi, inspecteur à la brigade des moeurs, forment un couple uni mais très libre. Dépassée par son nouveau rôle de mère et par son roman en chantier, Sarah part trouver le calme et l'inspiration dans la maison de campagne familiale. Adrien, son vieil ami médecin, vient la rejoindre en compagnie de Manu, un jeune provincial avec qui il entretient une relation platonique. Pendant leur séjour, Manu est sauvé de justesse de la noyade par Mehdi. Contre toute attente, le policier cède aux avances répétées du jeune homme, son attirance pour lui se muant bientôt en passion amoureuse. Le sida, dont l'épidémie est encore naissante en cet été 1984, affectera leurs vies de diverses façons.

Penelope (Pénélope) - Grnade-Bretagne - 103 min.

Réalisé par Mark Palansky. Avec Christina Ricci, James McAvoy.

Victime d'une malédiction ancestrale, la jeune Pénélope est affublée depuis sa naissance... d'un nez de cochon. Pour éloigner la presse à scandales, ses parents l'obligent à se cacher dans le château familial, où la frustration de la jeune aristocrate va croissant. Sa mère, convaincue qu'un mariage avec un homme au sang bleu pourrait renverser le mauvais sort qui la frappe, lui impose la visite de bons partis tenus au secret mais qui, à sa vue, prennent la fuite. Afin de prouver l'existence de la jeune femme, véritable mythe en dehors de l'enceinte du château, un journaliste fait appel à Max, un jeune parieur fauché, et le charge de se faire passer pour un digne prétendant de façon à gagner la confiance de Pénélope.

Adagio pour un gars de bicycle - Québec - 90 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Pascale Ferland.

À la fin des années 1950, la majorité des cinéastes québécois travaillent au sein de l'Office National du Film. Mais pas René Bail, un des rares créateurs à produire ses films de façon indépendante. Son oeuvre-phare, Les désoeuvrés (1959), incorporait plusieurs éléments du cinéma direct, qui venait d'éclore un an plus tôt avec «Les Raquetteurs». Bien que son film avant-gardiste ait impressionné et influencé Claude Jutra et ses confrères de l'ONF, Bail le considérait inachevé et limita sa diffusion. Handicapé et défiguré à la suite d'un grave accident de moto survenu en 1972, le cinéaste a peu après sombré dans l'oubli. Mais quelques années avant sa mort, en octobre 2007, il a miraculeusement pu compléter Les désoeuvrés, tournant de nouvelles séquences et refaisant entièrement le montage.

Les trois brigands - Allemagne - 81 min.

Réalisé par Hayo Freitag.

En route pour l'orphelinat, la diligence qui transporte la petite Tiffany est attaquée par trois brigands. Ayant fait croire aux assaillants que son père est un maharadjah disposé à payer une forte rançon pour la retrouver, la fillette est amenée dans leur repaire juché sur un monticule, au coeur d'une forêt lugubre. Au loin, la jeune captive aperçoit l'orphelinat dirigé par une cruelle mégère qui force les enfants sous sa garde à cueillir des betteraves à sucre. Par la force des choses, Tiffany et les brigands se portent au secours des bambins dans l'espoir de mettre fin au règne despotique de la harpie.

City of Men (La cité des hommes) - Brésil - 105 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Paulo Morelli. Avec Douglas Silva, Darlan Cunha.

À l'aube de leur 18e anniversaire, Ace et Wallace, nés dans une favela de Rio de Janeiro, rêvent d'une vie meilleure. Alors que Ace, papa d'un bambin de deux ans, appréhende le départ de sa copine pour la ville où elle espère soutenir sa famille en travaillant, Wallace part à la rencontre de son père, sorti de prison récemment. Au même moment, une violente guerre éclate au sein de la bande des deux garçons, provoquant une scission. Du coup, Ace et Wallace se retrouvent dans des clans opposés. Plus tard, le père de Wallace lui livre un secret qui ébranlera davantage leur amitié.

Le dernier envol - Québec - 78 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Yves Langlois.

L'écrivain et poète Claude Messier, décédé en 2004 à 38 ans de complications liées à une dystonie musculaire déformante, s'est constamment battu pour la dignité et les droits des handicapés. Depuis le lit roulant où il était cloué, il a, au soir de sa vie, participé à une campagne médiatique sans précédent vantant les bienfaits thérapeutiques de la marijuana, puis sonné l'alarme au sujet des conditions de vie déplorables des bénéficiaires du CHSLD Saint-Charles Borromée, où la maladie l'avait forcé à élire domicile.

Love and Other Dilemmas - Canada - 88 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Loreto Di Stefano. Avec Gabrielle Miller, John Cassini.

À la veille de se marier, une Juive de Vancouver, enceinte de huit mois, tente de briser le mauvais sort qui transforme en zombies les futurs époux des femmes de sa famille.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.