actualité
Vendredi 22 décembre 2006 à 04h00

Nouveautés : Une nuit au musée et L'esprit d'une équipe

Photo Par Karl Filion
Ben Stiller dans Une nuit au musée

Voici les nouveautés de la semaine :

Night at the Museum (Une nuit au musée) - États-Unis - 108 min.

Réalisé par Shawn Levy. Avec Ben Stiller, Owen Wilson.

Lorsqu'un poste de gardien au Musée d'histoire naturelle de New York se présente, Larry Daley, père divorcé butinant d'un emploi à l'autre, saute sur l'occasion, espérant du coup regagner l'estime de son fils. Parrainé par les doyens de l'établissement, à l'aube de la retraite, le nouvel employé se familiarise avec l'endroit. Ce dont on ne l'informe pas, c'est que lorsque la nuit tombe, les divers animaux empaillés, mannequins d'apparence humaine et autres maquettes prennent vie. Littéralement. Grâce aux conseils de l'un de ces personnages, l'ex-président des États-Unis Teddy Roosevelt, Larry parvient à rétablir un semblant de contrôle. Mais il n'est pas au bout de ses peines.

We Are Marshall (L'esprit d'une équipe) - États-Unis - 131 min.

Réalisé par McG. Avec Matthew McConaughey, Matthew Fox.

Huntington, Virginie de l'Ouest, 1970. Les membres de l'équipe de football de l'université Marshall, leurs entraîneurs et plusieurs parents des joueurs périssent dans un écrasement d'avion. Devant l'ampleur du drame, le président de l'université, Donald Dedmon, annonce l'abandon du programme de football. Désemparé, l'un des joueurs de l'équipe, qui n'était pas dans l'avion en raison d'une blessure, ameute la population afin qu'elle le soutienne dans ses démarches visant le maintien du programme. Le problème, c'est qu'aucun entraîneur local ne veut reprendre le flambeau. Dedmon se rabat alors sur Jack Lengyel, un jovial entraîneur de l'Ohio. Mais la tâche de ce dernier ne sera pas facile, d'autant plus que certains citoyens de Huntington considèrent que son projet porte atteinte à la mémoire des disparus.

The Good Shepherd (Le bon berger) - États-Unis - 165 min.

Réalisé par Robert de Niro. Avec Matt Damon, Angelina Jolie.

À Yale, Edward Wilson est admis dans une société masculine exclusive qui se targue de former les futurs dirigeants des États-Unis. L'étudiant doué et réservé y fait la connaissance d'un général qui l'initie à l'espionnage et qui, lorsque le pays entre dans la Deuxième Guerre mondiale, lui propose un poste à Londres dans l'Office of Strategic Services. À son retour, Edward retrouve sa femme, qu'il avait épousée par ambition, et son fils, déjà âgé de cinq ans. La guerre a cédé le pas à la guerre froide, l'OSS à la CIA. Edward, as du contre-espionnage, traverse toutes les tempêtes. Lorsque son fils lui annonce qu'il marchera dans ses pas, il prend soudainement conscience des sacrifices qu'il a faits au nom de sa carrière, laquelle est sur le point d'être éclaboussée par le scandale entourant la crise des missiles cubains.

Angel-A - France - 90 min.

Réalisé par Luc Besson. Avec Jamel Debbouze, Rie Rasmussen.

Alors qu'il s'apprête à se suicider en plongeant dans la Seine, André, un petit escroc minable pourchassé par ses créanciers, fait la connaissance d'Angela, une grande blonde effilée qui, pour le détourner de son funeste dessein, saute dans le fleuve afin qu'il la sauve. Au sortir de l'eau, la jeune femme lui propose de l'aider à remettre sa vie en ordre, notamment en payant ses dettes avec l'argent de passes qu'elle fait, toute une nuit durant, dans les toilettes d'un night-club. Mais les efforts d'Angela sont vains. À coups de mensonges idiots et de décisions mal avisées, André est continuellement ramené à la case départ. Au grand désespoir de la jeune femme qui, pour forcer le destin, lui avoue être un ange venue du ciel expressément pour lui prêter secours.

Le cou de la girafe - France, Belgique - 84 min.

Réalisé par Safy Nebbou. Avec Claude Rich, Sandrine Bonnaire.

Mathilde, 9 ans, trouve dans les affaires de son grand-père Paul une lettre lui étant destinée, postée depuis Biarritz par sa grand-mère Madeleine. Comprenant que cette dernière est bel et bien vivante, contrairement à ce que sa mère Hélène lui a toujours fait croire, la fillette décide de partir à sa recherche. Pour l'aider dans son projet, elle part chercher son grand-père à sa maison de retraite, parcourant à pied en pleine nuit plusieurs kilomètres. D'abord réticent à l'idée de revoir Madeleine, à qui il n'a jamais pardonné de l'avoir quitté pour un autre alors qu'Hélène n'avait que 10 ans, Paul finit par consentir à amener Mathilde à Biarritz. Le lendemain, ayant deviné la destination des fugueurs, Hélène s'élance à leur poursuite.

Jesus Camp - États-Unis - 84 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Heidi Ewing et Rachel Grady.

Des enfants de familles chrétiennes évangélistes sont envoyés dans un camp d'été spécialisé où les moniteurs s'emploient à raffermir leur foi.

Into Great Silence - Allemagne, Suisse, France - 162 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Philip Gröning.

Pendant près de six mois, le réalisateur allemand Philip Gröning a vécu au sein de la communauté du Monastère de la Grande Chartreuse, situé dans les Alpes grenobloises, afin d'observer le quotidien des Chartreux. Fondé en 1084 par Saint Bruno de Guigues, cet ermitage voué à la contemplation suit des règles de vie austères inchangées depuis 1127. À l'exception des dimanches et des jours de fête, les pères vivent dans leurs cellules, dont ils ne sortent que pour la messe quotidienne, tandis que les frères, également reclus, se chargent des corvées ménagères.

Surveillez les autres nouveautés lundi.

Le résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.