actualité
Vendredi 18 avril 2014 à 05h00

Nouveautés : Transcendence

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Johnny Depp dans Transcendence

Voici les nouveautés de la semaine.

Transcendence (Transcendance) - Science-fiction - 119 min.

Réalisé par Wally Pfister. Avec Johnny Depp, Kate Mara.

Will Caster est un brillant scientifique qui est à la tête d'une compagnie qui cherche à perfectionner l'intelligence artificielle en y incorporant une conscience. À la suite d'un attentat, il est blessé sérieusement et presque toutes ses recherches se sont volatilisées. Avant de tout perdre, Will trouve le moyen d'insuffler son esprit dans une machine spéciale. À l'aide de son amoureuse Evelyn, qui est également scientifique, il arrive à se connecter à tous les réseaux d'ordinateurs de la planète, développant une technologie pour guérir plus efficacement les êtres humains. Sa soif de pouvoir commence toutefois à inquiéter ses anciens collègues...

Fermières - Documentaire - 83 min.

Réalisé par Annie St-Pierre.

Les Cercles de Fermières existent depuis 1915. Les Cercles étaient à l'époque un lieu d'échange pour les femmes habitant dans le Québec rural. Aujourd'hui, bien qu'une infime partie de ses membres habitent sur des fermes, les Cercles de Fermières sont toujours vivants dans 600 municipalités. Yolande, Thérèse, Francine et Anne-Marie font partie de ces associations, que l'on a souvent traitées de rétrogrades, surtout à une époque où la femme québécoise commençait à s'émanciper et à vouloir être traitée comme l'égale des hommes. De leur congrès annuel, à leur cuisine où elles confectionnent des plats qu'elles soumettront en compétition, les membres des Cercles de Fermières nous font découvrir leur univers.

En solitaire - Film d'aventures - 96 min.

Réalisé par Christophe Offenstein. Avec François Cluzet, Samy Seghir.

Yann Kermadec remplace à pied levé son coéquipier Franck pour le Vendée Globe, une course en voilier en solitaire qui le mènera autour du monde. Après s'être arrêté pour faire des réparations, Yann découvre qu'un jeune homme s'est caché sur son bateau, espérant trouver refuge dans un nouveau pays d'accueil. Si les autorités de la course venaient à déouvrir sa présence, Yann pourrait être disqualifié, ce qui l'empêcherait de réaliser son rêve de remporter cette course mythique. Au fil des semaines, Yann démontre un sang-froid à toute épreuve qui le place en tête de la course. Son passager clandestin, lui, est toujours là.

Bears (Grizzlis) - Documentaire - 86 min.

Réalisé par Keith Scholey, Alastair Fothergill.

L'hibernation est terminée pour maman ours et ses deux oursons. Une fois hors de la tanière, le trio ne doit pas perdre de temps. Il se trouve dans la neige de l'Alaska et la famille doit franchir une montagne et éviter des avalanches pour pouvoir s'alimenter. Une fois arrivé près des cours d'eau, les dangers demeurent nombreux. Des loups rôdent et des ours mâles affamés sont prêts à dévorer tout ce qui se trouve sur leur route. La quête de larges bancs de saumons est pressante pour maman ours, sinon elle n'aura pas la graisse nécessaire pour continuer à allaiter ses petits.

Une autre vie - Drame sentimental - 95 min.

Réalisé par Emmanuel Mouret. Avec Jasmine Trinca, Joey Starr.

Aurore, une pianiste virtuose célébrée dans le monde entier, s'est désintéressée du piano depuis un malaise. Afin de se ressourcer, elle se rend dans la maison familiale du Sud de la France. C'est là qu'elle fait la rencontre de Jean, un électricien qui installe chez elle un système d'alarme. Ils amorcent une relation passionnelle qui redonne à Aurore le goût de jouer. Ils font même des projets de vie commune. Mais la compagne de Jean, Dolorès, a tout de suite deviné le lien qui les unit, et n'a pas l'intention de laisser son amoureux la quitter aussi facilement.

Le Week-End (Un week-end à Paris) - Comédie dramatique - 93 min.

Réalisé par Roger Michell. Avec Jim Broadbent, Lindsay Duncan.

Pour célébrer leur trentième anniversaire de mariage, Nick et Meg décident de passer le week-end à Paris. Il est toutefois clair dès leur arrivée que Meg ne se contentera que de ce qu'il y a de mieux, ne regardant pas la dépense pour loger dans la suite d'un grand hôtel, manger dans les plus grands restaurants et s'offrir des vêtements griffés. Mais une telle attitude ne suffit plus pour voiler la réalité d'un mariage battant de l'aile depuis des années. Au cours d'une soirée bourgeoise organisée par un vieil ami de Nick, le couple prend soudainement conscience de l'échec d'une vie ne s'étant pas avérée aussi gratifiante qu'il l'avait espéré.

Je fais le mort - Comédie policière - 100 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Jean-Paul Salomé. Avec François Damiens, Géraldine Nakache.

Au début de sa carrière, Jean Renault a remporté le César du meilleur espoir masculin. Depuis, il n'obtient que des rôles inintéressants : sa propension à être perfectionniste et à constamment remettre en question les directives des cinéastes pousse les gens de l'industrie à le bouder. Afin de toucher un peu d'argent et de donner un second souffle à sa carrière, il accepte un contrat particulier : faire le mort lors d'une reconstitution de trois meurtres brutaux. Mais au lieu d'accomplir simplement son travail, Jean ne tarde pas à se mêler de l'enquête, au grand dam de la juge d'instruction.

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill - Animation - 75 min.

Réalisé par Marc Boreal. Avec les voix de Marc Lavoine, Julie Depardieu.

C'est l'année des grands bouleversements pour Jean, qui fait enfin ses débuts à la petite école. Entre les nouveaux amis, les manigances d'une brute un peu simple d'esprit et l'absence d'un père constamment accaparé par son travail, ce qui semble préoccuper le plus le jeune garçon, c'est l'absence de sa mère. Pour pallier à la situation, sa voisine Michèle lui fait croire que celle-ci lui a fait parvenir des cartes postales racontant ses péripéties aux quatre coins du globe. Des récits d'aventures permettant à Jean de garder sa mère toujours présente dans son coeur et son esprit, lui qui, tôt ou tard, devra faire face à la réalité.

A Haunted House 2 - Comédie parodique - 86 min.

Réalisé par Michael Tiddes. Avec Marlon Wayans, Jaime Pressly.

Un an à peine après le décès brutal de son amoureuse, Malcolm est en couple avec une femme qui a deux enfants et ils viennent d'emménager dans une nouvelle maison qui pourrait bien être hantée. En effet, le cadet passe son temps à discuter avec un ami imaginaire et l'aînée est obsédée par une vieille boîte. Malcolm n'est pas en reste, lui qui tente d'éloigner les avances d'une poupée tout en découvrant qui est le sinistre individu qui a possiblement assassiné les précédents occupants. En enquêtant, il apprend qu'un démon rôde et qu'il pourrait être relié à son passé.

The Face of Love - Drame - 92 min.

À Montréal et en version anglaise seulement.

Réalisé par Arie Posin. Avec Annette Bening, Ed Harris.

Une escapade amoureuse au Mexique tourne au cauchemar lorsque Gareth, le mari de Nikki, meurt noyé à la suite d'une soirée bien arrosée. Cinq ans plus tard, Nikki n'a toujours pas fait son deuil. Tandis qu'elle cherche à retrouver un train de vie normal, la femme tombe un jour sur Tom, un professeur d'art ressemblant à s'y méprendre à son défunt mari. Les deux êtres débutent alors une idylle qui fait le plus grand bien à Nikki. Les choses risquent toutefois de se compliquer lorsque la veuve ne peut plus cacher la vérité à son nouvel amant, de même que Tom à ceux qui ont bien connu Gareth.

Dom Hemingway - Comédie dramatique - 93 min.

À Montréal et en version anglaise seulement.

Réalisé par Richard Shepard. Avec Jude Law, Richard E. Grant.

En 12 ans de prison, le voleur Dom Hemingway n'a jamais dénoncé son employeur. Après avoir recouvré la liberté, il compte bien toucher l'argent qu'on lui doit, en utilisant la force au besoin. Celui qui peut ouvrir n'importe quel coffre-fort renoue avec son ami Dickie et retourne voir son patron M. Fontaine, mais le magot finit par lui échapper. La situation n'est guère plus reluisante dans sa vie personnelle, alors que sa fille refuse obstinément de le voir. De fil en aiguille, Dom se remet à frayer avec la criminalité et un plan en or risque alors de mal tourner.

Trailer Park Boys: Don't Legalize It - Comédie satirique - 95 min.

À Montréal et en version anglaise seulement.

Réalisé par Mike Clattenburg. Avec Robb Wells, John Paul Tremblay.

La prison, plus jamais. C'est ce que se disent les inséparables Ricky, Julian et Bubbles. Les moyens légaux d'assurer leur existence ne sont pourtant pas nombreux dans leur milieu et rapidement, les amis s'adonnent à des activités illégales. Ricky cultive de la marijuana et il craint que le Canada veuille légaliser cette drogue. Julian développe un trafic d'urine et il s'apprête à partir pour Montréal afin de faire un important échange. Sur la route vers la ville, les comparses sont pris en grippe par deux de leurs éternels rivaux qui tenteront ardemment de les renvoyer en prison.

Les résumés ont été rédigés par Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.