actualité
Vendredi 6 mai 2011 à 05h00

Nouveautés : Thor

Photo Par Karl Filion
Anthony Hopkins et Chris Hemsworth dans le film Thor

Voici les nouveautés de la semaine.

Thor (Thor) - États-Unis, France, Australie - 115 min.

Réalisé par Kenneth Branagh. Avec Chris Hemsworth, Tom Hiddleston.

Dans le monde d'Asgard, le Roi Odin règne avec sagesse sur son royaume. Une entente maintient la paix avec les Géants du monde glacé de Jotunheim. Les gestes irréfléchis du jeune Thor, pressenti pour prendre la place de son père sur le trône, mettent cependant en péril la paix fragile entre les deux peuples, ce qui pousse son père à le bannir sur Terre. Dépouillé de ses pouvoirs, Thor doit apprendre la véritable valeur d'un roi. Il le fera avec l'aide des scientifiques Jane Watson, Erik Selvig et de leur assistante Darcy Lewis. Pendant ce temps à Asgard, Loki, le demi-frère de Thor, essaie de prendre possession du trône.

Something Borrowed (Duo à trois) - États-Unis - 102 min.

Réalisé par Luke Greenfield. Avec Ginnifer Goodwin, Kate Hudson.

Rachel et Darcy sont les meilleures amies du monde. La première est encore célibataire, alors que la seconde va bientôt se marier avec Dex. Après une soirée bien arrosée, Rachel finit dans au lit avec... Dex! Ne sachant pas trop s'il s'agit d'une erreur de parcours ou d'un véritable amour refoulé depuis longtemps, les deux adultes décident de laisser retomber la vapeur. Ils se rendent rapidement à l'évidence que le désir est là pour durer. Afin de toucher au bonheur, les amants devront trouver la meilleure façon d'annoncer leur amour à Darcy.

Kaboom - États-Unis - 96 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Gregg Araki. Avec Thomas Dekker, Haley Bennett.

À 18 ans, Smith est un jeune étudiant californien comme les autres : il fantasme sur son colocataire Thor, un surfeur au corps parfait, mais entretient une relation purement sexuelle avec la jolie London. Le reste du temps, il le passe avec sa meilleure amie Stella, une lesbienne cynique et désabusée en couple avec Lorelei, qui est en fait une sorcière. Victime d'hallucinations et de rêves récurrents, Smith en vient à penser que sa vie et celle de ses amis pourraient être en danger. Plus les jours passent, plus le mystère s'épaissit pour Smith, alors qu'approche le jour de son dix-neuvième anniversaire.

The Greatest Movie Ever Sold - États-Unis - 90 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Morgan Spurlock.

Le documentariste Morgan Spurlock, reconnu pour son film Super Size Me, essaie de financer entièrement un documentaire sur le placement de produits grâce au placement de produits. Il contacte donc plusieurs multinationales à qui il offre de commanditer le film, lui-même, l'affiche ou la chanson officielle du film, ou même d'insérer un message publicitaire de 30 secondes à l'intérieur du long métrage. La majorité des marques approchées refusent, mais certaines entreprises, amusées par son projet, acceptent de l'aider en échange de visibilité. Ce faisant, Spurlock met en scène les principales stratégies de placement de produits des multinationales et des agences de publicité.

Le sentiment de la chair - France - 91 min.

Réalisé par Roberto Garzelli. Avec Annabelle Hettman, Thibault Vinçon.

Depuis toujours, Héléna est fascinée par l'anatomie humaine. En tant que dessinatrice, elle y consacre d'ailleurs l'essentiel de son travail. Lors d'un examen médical de routine, elle fait la rencontre de Benoît, un jeune radiologue qui partage avec elle le même genre d'intérêt physiologique. Au fil de leurs rencontres, et à mesure que leur amour s'éclatera dangereusement, cet intérêt se transformera en obsession chez Benoît, qui n'aura de cesse de vouloir découvrir les secrets intérieurs d'Héléna avec toujours plus de clarté. Rapidement, les deux amants perdront le contrôle de leurs petits jeux intimes, et se laisseront entièrement consumer par leurs pulsions.

The Conspirator - États-Unis - 102 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Robert Redford. Avec James McAvoy, Robin Wright.

Le 14 avril 1865 à Washington, le président des États-Unis Abraham Lincoln, le vice-président Andrew Johnson et le secrétaire d'État William H. Seward sont assassinés. Plusieurs individus sont rapidement arrêtés et ils attendent d'être jugés. Parmi eux se trouve Mary Surratt, qui aurait accueilli chez elle les meurtriers. Son propre fils John est d'ailleurs toujours en cavale. Bien que la mère de famille clame son innocence, personne ne la croit. Surtout pas son jeune avocat Frederick Aiken qui n'a pas réclamé cette cause. Le déroulement du procès l'obligera à revenir sur ses positions.

The Bang Bang Club - Canada, Afrique du Sud - 106 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Steven Silver. Avec Ryan Phillippe, Taylor Kitsch.

L'Apartheid en Afrique du Sud tire à sa fin même si les combats continuent. Des photographes arpentent le terrain afin de prendre les clichés les plus révélateurs. La compétition est forte entre collègues et la prise de risques pourra être récompensée par prix Pulitzer... ou par la mort. Quatre représentants du pouvoir médiatique forment un club sélect : Ken, Joao, Greg et Kevin sont au front et rien ne leur échappe. Une solide amitié se forge entre ces deux derniers hommes. Le premier, qui assure par sa bravoure, et le second qui trouve toujours le moyen de se mettre dans le pétrin.

Nostalgie pour la lumière (Nostalgia de la luz) - France, Allemagne, Chili - 90 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Patricio Guzmán. Avec Gaspar Calas, Luís Henríquez.

Sur la planète Terre, nul endroit ne permet d'observer l'univers avec autant de clarté qu'au Chili, dans le désert d'Atacama, où les pays du monde entier ont financé la construction d'observatoires et d'antennes en tout genre qui devraient permettre, du moins l'espèrent-ils, d'un jour faire la lumière sur les origines de l'Homme. Trois mille mètres plus bas, dans le désert proprement dit, des femmes errent à longueur de journée à la recherche des restes de leurs proches disparus à l'époque de la dictature de Pinochet. En raison de la sécheresse de l'endroit, elles peuvent espérer retrouver leurs corps intacts, comme l'on retrouve encore parfois les explorateurs et les mineurs d'autrefois...

Le grand Jerome (Mighty Jerome) - Canada - 83 min.

Réalisé par Charles Officer.

Au début des années 60, à l'époque où il était encore à l'école secondaire, Harry Jerome a égalé le record du monde sur 100 mètres. Dans les années suivantes, il abaisse cette marque à plusieurs reprises et est considéré comme l'homme le plus rapide de la planète. Mais une blessure terrible vient freiner dramatiquement sa progression, tellement que les médecins ne peuvent lui assurer, avant l'opération, qu'il pourra un jour recommencer à courir. Néanmoins, grâce à sa détermination extraordinaire et à de nouvelles techniques d'entraînement, Harry Jerome renoue avec la compétition et achève d'écrire son histoire, qui inspirera des millions d'individus et contribuera à combattre le racisme au Canada.

Les résumés ont été rédigés par Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.