actualité
Vendredi 8 avril 2016 à 05h00

Nouveautés : The Boss

Photo Par Laurence Fournier
Une scène du film The Boss

Voici les nouveautés de la semaine :

The Boss (La patronne) - Comédie - 99 min.

Réalisé par Ben Falcone. Avec Melissa McCarthy, Kristen Bell.

Élevée en familles d'accueil et dans un orphelinat, Michelle est devenue individualiste, manipulant son entourage afin d'accomplir ses desseins. Maintenant riche et influente, elle voit sa vie s'écrouler et sa fortune fondre comme neige au soleil lorsqu'elle doit passer quelques mois en prison pour délit d'initié. À sa sortie, personne ne veut l'aider à retrouver le chemin du succès, si ce n'est son ancienne assistante Claire qui la recueille chez elle auprès de sa fille Rachel. Ensemble, elles créent un empire fondé sur la vente de biscuits, ce qui suscite l'envie d'un compétiteur et ancien amoureux de Michelle.
Synopsis © Cinoche.com 

Demolition (Démolition) - Comédie dramatique - 100 min.

Réalisé par Jean-Marc Vallée. Avec Jake Gyllenhaal, Naomi Watts.

Davis Mitchell, un expert en finance new-yorkais, doit composer avec le décès subit de sa femme Julia, happée mortellement par une voiture alors qu'il s'y trouvait aussi. Impossible pour lui de vivre le deuil de manière traditionnelle. Il ne ressent tout simplement rien. Après avoir tissé une amitié étrange avec Karen, une responsable du service à la clientèle d'une compagnie de distribution, Davis en viendra à la conclusion qu'il doit tout démolir autour de lui pour mieux pouvoir se reconstruire. Un lien unique avec le fils de Karen, lui aussi en proie à des questionnements, viendra l'aider dans son processus. Jusqu'où devra-t-il aller dans sa destruction pour trouver la rédemption et renouer avec l'existence?
Synopsis © Cinoche.com  

Les visiteurs : La révolution - Comédie fantastique - 110 min.

Réalisé par Jean-Marie Poiré. Avec Christian ClavierJean Reno.

En 1124, les habitants du château de Montmirail sont en émoi. Godefroy de Montmirail a disparu et on l'accuse de sorcellerie. Le roi lui ordonne de revenir d'ici la prochaine lune sinon il perdra ses titres de propriété. Godefroy de Montmirail et son fidèle Jacquouille la Fripouille sont coincés en 1793 pendant la Révolution française et le règne de la Terreur décapite tous les partisans de la royauté et de l'ancien régime. Le duo arrive à s'échapper de prison et il se joint à une famille de nobles en se faisant passer pour de lointains cousins autrichiens. Regagner Paris ne sera pas évident et encore moins retourner à leur époque.
Synopsis © Cinoche.com  

Hardcore Henry (Hostile) - Science-fiction - 96 min.

Réalisé par Ilya Naishuller. Avec Sharlto Copley, Haley Bennett.

Cette histoire est présentée du point de vue unique de celui qui la vit, dans ce cas-ci Henry, un homme qui a été ramené à la vie par sa femme. Complètement amnésique, Henry se retrouve rapidement avec une armée de mercenaires à ses trousses et il en ignore le pourquoi. Après avoir été capturé, il réussit à s'échapper seulement pour se rendre compte que sa femme est toujours captive. Seul, ignorant, dans un Moscou qui lui est étranger, il ne peut faire confiance à personne, sauf peut-être à ce Jimmy qui semble être une personne qu'il peut croire. Réussira-t-il, avec un peu d'aide, à remettre les morceaux du casse-tête ensemble, à se sortir du chaos et retrouver enfin sa femme?
Synopsis © Cinoche.com 

The Saver (La collectionneuse) - Drame - 89 min.

Réalisé par Wiebke von Carolsfeld. Avec Imajyn CardinalPascale Bussières.

En plein hiver glacial de Montréal, Fern, jeune orpheline aux origines amérindiennes, tente d’échapper au tragique destin de sa défunte mère. Alors qu’elle fuit la protection de la jeunesse, celle-ci trouve refuge chez un ancien employeur de sa mère qui lui offre de la remplacer en tant que femme à tout faire. Fern devient donc femme de ménage et concierge pour le bloc entier. Alors que ses tâches l’incombent, celle-ci déniche un livre qui traite de 50 façons pour devenir millionnaire. Commence alors la quête de Fern pour atteindre ce but et se sortir de la misère par toutes les économies possibles et inimaginables.
Synopsis © Cinoche.com  

I Saw the Light - Drame biographique - 124 min.

Présenté en anglais et à Montréal seulement.

Réalisé par Marc Abraham. Avec Tom HiddlestonElizabeth Olsen.

Aux abords des années 40, Hank Williams est déjà une légende de la musique country. Faisant la connaissance d'Audrey Sheppard, cette dernière devient non seulement sa femme, mais également son imprésario puisque Hank est au sommet de sa gloire. Première maison, premier enfant, le chanteur populaire est aimé et admiré de tous. Toutefois, comme bien des hommes avant lui, la vie de star renferme bien des démons et rapidement Hank succombe aux excès d'une vie de débauche. Drogue, alcool, adultère, il s'usera l’âme et le corps durant des années tout en poursuivant sa carrière qui fera de lui une icône de la musique country et l'un des artistes les plus influents du 20e siècle...mais à quel prix?
Synopsis © Cinoche.com  

Everybody Wants Some - Comédie - 117 min.

Présenté en anglais et à Montréal seulement.

Réalisé par Richard Linklater. Avec Blake Jenner, Zoey Deutch.

En pleine désinvolture des années 80, Jake fait son entrée à l'Université du Sud-Est du Texas. Joueur étoile de baseball, il établit sa résidence au sein du dortoir des autres joueurs de l'équipe. À son bord, il y a Billy, le compagnon de chambre de Jake, garçon de campagne à l'air candide dont tout le monde se moque. Il y a également Roger, grand gaillard imbu de lui-même qui adore s'admirer dans le miroir. Puis, il y a McReynolds le compétitif, pour qui même une défaite au ping-pong est une bonne raison de se mettre en colère et Nils, l'abruti du groupe, qui prétend pouvoir lancer à une vitesse de 85 miles à l'heure. Et pour finir, il y a Dale, l'insignifiant que tout le monde se plaît à ignorer. Six étudiants, quelques jours avant le début des cours…une multitude de possibilités pour profiter de la vie et s'amuser à fond.
Synopsis © Cinoche.com

The Messenger - Documentaire - 115 min.

Réalisé par Su Rynard.

Présenté dès lundi et à Montréal seulement.

The Messenger nous transporte sur tous les continents à la rencontre des passériformes, mieux connus sous le nom d'oiseaux chanteurs. Ces volatiles migrateurs, représentant la majorité des espèces d'oiseaux sur la planète, semblent être, au même titre que les abeilles, en danger d'extinction tellement leur nombre diminue chaque année, et ce, sans qu'on en connaisse vraiment la cause. L'espoir de renverser la vapeur s'oppose ici aux changements climatiques, aux pesticides, à la déforestation et même aux champs de sables bitumineux.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.