actualité
Vendredi 10 juin 2011 à 05h00

Nouveautés : Super 8

Photo Par Karl Filion
Une scène de Super 8

Voici les nouveautés de la semaine.

Super 8 (Super 8) - États-Unis - 112 min.

Réalisé par J.J. Abrams. Avec Joel Courtney, Elle Fanning.

À l'été 1979, six amis profitent des vacances scolaires pour tourner en super-8 un film de zombies. Alors qu'ils tournent à la gare, ils sont témoins du déraillement d'un train près de leur petite ville de Lilian, en Ohio. Une créature semble s'échapper d'un wagon et les enfants ont tout juste le temps de s'enfuir avant l'arrivée de l'armée. Pour Joe, ce sera l'occasion de se rapprocher d'Alice, quelques mois après le décès de sa mère dans un accident, tandis que son père, Jackson, officier de police, doit gérer la crise qui inquiète les habitants de la ville alors que l'armée refuse de dévoiler la teneur de l'incident.

Belle épine - France - 77 min.

Réalisé par Rebecca Zlotowski. Avec Léa Seydoux, Anaïs Demoustier.

Après la mort de sa mère, Prudence Friedman, une adolescente de 17 ans, se referme sur elle-même et s'éloigne de ses proches. Par hasard, elle fait la rencontre de Maryline, avec qui elle devient rapidement copine. Cette dernière l'entraîne dans le cercle des motocyclistes de Rungis, où Prudence fait la rencontre de petits voyous passionnés par leurs engins. Sonia, son amie, tente de la mettre en garde contre ces nouvelles fréquentations, mais Prudence n'en fait qu'à sa tête. Même sa soeur n'arrive plus à la comprendre. Prudence n'a pas envie de s'expliquer, et elle continue de fuir, de fuir encore.

Judy Moody and the NOT Bummer Summer (Judy Moody et son été pas raté) - États-Unis - 89 min.

Réalisé par John Schultz. Avec Jordana Beatty, Heather Graham.

Quand Judy, une jeune fille pétillante à l'imagination fertile, apprend que ses deux meilleurs amis, Rocky et Amy, ainsi que ses parents passeront l'été loin d'elle, tout son petit monde s'écroule. Alors qu'elle avait hâte de passer un été parfait, elle est persuadée qu'elle passera les vacances les plus ennuyantes qui soient. Toutefois, l'arrivée de son excentrique tante Opal changera la donne et lui permettra de vivre toutes sortes d'aventures fabuleuses. Judy, qui trouvait son petit frère complètement idiot de croire à l'existence d'un Bigfoot dans son quartier, se surprendra même à participer à une course folle pour attraper le rare spécimen.

Rouge comme le ciel - Italie - 96 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Cristiano Bortone. Avec Luca Capriotti, Francesca Maturanza.

Alors qu'il n'est âgé que de huit ans, Mirco Mencacci, un jeune italien passionné de cinéma, perd la vue dans un bête accident impliquant le fusil de chasse de son père. Le coeur brisé, ses parents sont forcés de l'envoyer dans un internat pour enfants aveugles, où il apprendra le braille et un métier qui devrait lui permettre de survivre une fois adulte. Dans le cadre d'un devoir, Mirco emprunte une enregistreuse et se met en tête d'enregistrer le bruit des saisons. Malgré les réticences du directeur envers une telle méthode, Mirco enchaîne rapidement avec l'enregistrement de contes, créant ainsi une véritable petite révolution au sein de l'institut.

L'homme d'à côté (Man Next Door) - Argentine - 110 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Mariano Cohn, Gastón Duprat. Avec Rafael Spregelburd, Daniel Aráoz.

Leonardo est un célèbre designer argentin dont les créations originales ont connu un énorme succès sur le marché international. Elles ont non seulement fait sa fortune, mais lui ont aussi permis de devenir le propriétaire de la maison Curutchet, seule maison construite par Le Corbusier en Argentine. Un matin, il est réveillé par un vacarme provenant de chez son voisin, qui a décidé de se lancer dans d'importantes rénovations. Pire que tout, il a décidé d'ajouter une fenêtre à sa demeure, fenêtre qui donne directement sur la maison de Leonardo. Pour ce dernier, pas question d'être flexible sur ce point : cette fenêtre n'existera jamais.

Cell 213 - Canada - 108 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Stephen Kay. Avec Bruce Greenwood, Eric Balfour.

Michael Grey est un avocat malhonnête qui n'hésite jamais à faire dans l'illégalité pour remporter ses procès ou libérer ses clients de prison. Un jour, il est cependant accusé du meurtre de l'un de ses clients et est, à son tour, emprisonné. Il est aussitôt envoyé dans la cellule 213, celle dans laquelle était justement incarcéré son ancien client. Rapidement, Michael est pris d'hallucinations terribles, qui lui font amèrement regretter ses actions passées. Heureusement pour lui, Audrey Davis, une responsable des services de correction, s'intéresse à son dossier. Plus encore, cette dernière constate de nombreuses étrangetés dans la direction de la prison...

Gerry - Québec - 131 min.

Dès le mercredi 15 juin.

Réalisé par Alain Desrochers. Avec Mario Saint-Amand, Capucine Delaby.

Depuis son tout jeune âge, Gérald Boulet est animé par la musique. Vers la fin des années 60, Gerry fonde le groupe Offenbach avec son frère Denis. Le groupe connaît un certain succès, mais atteint son apogée dans les années 70 avec l'arrivée de Pierre Harel. Pendant un exil de deux ans en France, le musicien s'éprend de Françoise Faraldo, qui le rejoint au Québec. Quelques années plus tard, il met fin officiellement à Offenbach pour entreprendre une carrière solo dont le succès est sans précédent au Québec. Après des années d'excès et de consommation d'alcool et de drogues, le cancer l'emporte en juillet 1990, à l'âge de 44 ans.

Les résumés ont été rédigés par Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.