actualité
Vendredi 25 mars 2011 à 05h00

Nouveautés : Sucker Punch

Photo Par Karl Filion
Une scène de Sucker Punch

Voici les nouveautés de la semaine.

Sucker Punch (Coup interdit) - États-Unis - 110 min.

Réalisé par Zack Snyder. Avec Emily Browning, Jena Malone.

Suite à la mort de sa mère, une jeune fille surnommée Baby Doll est enfermée dans un hôpital psychiatrique où son beau-père prévoit la faire lobotomiser. S'inventant un monde imaginaire dans lequel elle danse pour distraire ses geôliers, elle élabore un plan afin de s'évader avec d'autres filles, qui travaillent comme escortes pour un patron violent dans un cabaret fantasmé. Dans ce monde imaginaire, Baby Doll affronte des créatures surnaturelles afin d'obtenir cinq objets qui lui permettront de s'échapper : une carte, du feu, un couteau, une clé et un cinquième élément qui reste mystérieux.

Jaloux - Québec - 94 min.

Réalisé par Patrick Demers. Avec Maxime Denommée, Sophie Cadieux.

Thomas et Marianne connaissent d'importants problèmes de couple. Ils s'évadent donc à la campagne dans le chalet de l'oncle de Thomas pour la fin de semaine, question de se ressourcer. Sur place, ils rencontrent un homme, surnommé Benoît, qui se présente comme étant le propriétaire du chalet voisin. Le tandem se lie d'amitié avec cet étrange personnage seulement pour découvrir qu'il n'est peut-être pas ce qu'il prétend être. Leur voiture en panne et personne à des kilomètres à la ronde, Thomas et Marianne tenteront de découvrir qui est véritablement Benoît et ce qu'il espère de ses innombrables mensonges.

Jane Eyre - Grande-Bretagne - 120 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Cary Joji Fukunaga. Avec Mia Wasikowska, Michael Fassbender.

Angleterre, XIXe siècle. Adoptée par sa tante suite à la mort de ses parents, la petite Jane Eyre est envoyée dans un pensionnat où elle reçoit une éducation rigoureuse et devient gouvernante. Engagée chez M. Rochester, elle est chargée de l'éducation d'Adèle et aide Mrs. Fairfax à tenir la maison. Au fil des mois, elle apprend à connaître son employeur, qui s'éprend d'elle et propose de l'épouser. Mais un grave secret longtemps caché empêche le mariage, et Jane décide de s'enfuir en pleine nuit. Elle est recueillie chez un pasteur, qui lui propose de venir avec lui pour une mission en Inde.

Diary of a Wimpy Kid: Rodrick Rules (Journal d'un dégonflé : Rodrick fait sa loi) - États-Unis - 100 min.

Réalisé par David Bowers. Avec Zachary Gordon, Devon Bostick.

Greg et son grand frère Rodrick ne se sont jamais très bien entendus. Ces derniers temps, c'est pire que tout : les deux membres de la famille Heffley sont toujours en train de se chamailler pour rien. Maman en a marre et elle décide qu'ils passeront la fin de semaine à la maison. Oubliant la règle de base de n'inviter personne pendant que les parents sont absents, l'enfant et l'adolescent seront au centre d'un party entre leurs propres murs qui, ironiquement, finira par les rapprocher. Une soudaine réconciliation qui ne manquera pas d'intriguer les grandes personnes.

Hobo with a Shotgun - Canada, États-Unis - 86 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Jason Eisener. Avec Rutger Hauer, Molly Dunsworth.

Un sans-abri voyageant en train s'arrête un jour dans une ville sens dessus dessous, où la violence arbitraire a remplacé l'ordre et la justice par la faute d'un tyran local et de ses deux fils maniaques. Afin de protéger une jeune prostituée qu'il rencontre par hasard, le sans-abri se fait justicier et traque les voleurs, proxénètes et autres trafiquants de drogue qui contribuent à la déchéance ambiante et débarrasse la ville de leur présence. Mais le tyran et ses fils n'ont pas dit leur dernier mot, et en moins de temps qu'il n'en faut pour qu'il ne recharge son fusil de chasse, le prédateur sans-abri devient la proie.

Hors-la-loi - France - 138 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Rachid Bouchareb. Avec Sami Bouajila, Roschdy Zem.

Suite au massacre de Sétif, le 8 mai 1945, trois frères algériens sont séparés et chassés de leur terre natale. Saïd quitte pour Paris avec sa mère où il devient propriétaire d'une boîte de nuit dans Pigalle, tandis qu'Abdelkader est emprisonné à la Santé et que Messaoud est au front d'Indochine. À son retour, les trois frères s'unissent à d'autres réfugiés algériens afin de mener une lutte armée pour la libération de leur nation contre les autorités françaises. En parallèle, le Colonel Faivre essaie de mettre la main sur le chef des opérations du Front de libération nationale de l'Algérie.

J'm'en va r'viendre - Canada - 76 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Sarah Fortin.

Après 35 ans de bons et loyaux services, le chanteur de country-folk Stephen Faulkner pense accrocher sa guitare. Il a toujours vécu que pour la musique, mais celle-ci ne lui rend pas nécessairement bien, surtout sur le plan financier. L'auteur-compositeur décide pourtant de continuer. Il a l'espoir d'enregistrer un nouveau disque. Depuis qu'il a fait la connaissance de Carl Prévost et de son groupe jeune et vivant, les répétitions s'enchaînent et il y a même une petite tournée envisageable à travers le Québec. Le phoenix n'a pas dit son dernier mot et le voilà qui renaît de ses cendres.

John Max, A Portrait - Canada - 94 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Michel Lamothe.

Dans les années 1960 et 1970, la carrière du photographe montréalais John Max a connu un certain rayonnement, notamment grâce à l'exposition solo Open Passeport – Un passeport infini, organisée par l'Office national du film du Canada en 1972. Depuis, les portraits évocateurs de cet artiste singulier sont tombés dans l'oubli. Aujourd'hui, John Max vit seul dans la maison familiale, dans une situation précaire. Il est confiné dans un décor de livres qui lui rappellent des souvenirs. Malgré les nombreuses menaces d'expulsion auxquelles il fait face, le chasseur de clichés rêve d'une ultime exposition.

La régate - Belgique, France, Luxembourg - 89 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Bernard Bellefroid. Avec Joffrey Verbruggen, Thierry Hancisse.

Alexandre a 15 ans et il vient d'un milieu modeste. Son père Thierry l'élève seul dans un climat de violence. Pour s'aérer l'esprit, l'adolescent fait de l'aviron. Il était même un des meilleurs de sa classe avant qu'un accident ne l'oblige à se retirer pendant plusieurs semaines. Son retour ne se fait pas sans heurts auprès de son entraîneur Sergi. Alexandre a beaucoup de talent, mais il devra apprendre la discipline et le travail d'équipe. Difficile de se concentrer dans une atmosphère tendue où la figure paternelle semble tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues.

West is West - Grande-Bretagne - 103 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Andy de Emmony. Avec Om Puri, Aqib Khan.

Dans le nord de l'Angleterre, en 1976, un adolescent en crise d'identité, Sajid, est amené de force au Pakistan par son père George afin qu'il comprenne d'où il vient. Le jeune homme se retrouve alors dans la demeure de la première femme de son père, Basheera, celle qu'il a abandonnée 30 ans plus tôt. Alors que Sajid apprivoise tranquillement ses origines, son père doit quant à lui répondre des actions qu'il a posées dans le passé, mais aussi rendre des comptes à sa deuxième femme, Ella, la mère de Sajid, arrivée sans prévenir dans le Punjab.

Les résumés ont été rédigés par Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.