actualité
Vendredi 13 mai 2011 à 05h00

Nouveautés : Potiche

Photo Par Karl Filion
Une scène de Potiche

Voici les nouveautés de la semaine.

Potiche - France - 103 min.

Réalisé par François Ozon. Avec Catherine Deneuve, Fabrice Luchini.

Suzanne Pujol a toujours été l'épouse parfaite; elle a élevé ses enfants avec chaleur et tolérance, a toujours refusé de croire aux infidélités répétitives de son mari et a supporté sans broncher son odieux caractère pendant de nombreuses années. Mais le jour où son époux doit faire un séjour à l'hôpital et que Suzanne est chargée de le remplacer à la tête de sa compagnie en grève, elle se découvre des talents de gestionnaire et refuse soudainement de retourner jouer la potiche à la maison. S'ensuit donc une guerre de propriété entre elle et son mari qui définira les valeurs de son autorité féminine et inspirera plusieurs autres femmes de son entourage.

Priest (Prêtre) - États-Unis - 87 min.

Réalisé par Scott Stewart. Avec Paul Bettany, Cam Gigandet.

L'intervention de guerriers surpuissants appelés Prêtres a donné la victoire aux humains dans leur guerre millénaire contre les vampires. Ces derniers vivent maintenant prisonniers de camps de concentration à l'extérieur des villes. Lorsque sa nièce Lucy est enlevée, un Prêtre renie son sacrement auprès du Clergé, qui refuse de croire à une nouvelle attaque de vampires, et décide de se lancer à la poursuite des ravisseurs en compagnie d'un jeune shérif intrépide qui est amoureux de Lucy. Sa quête met au jour l'émergence d'une nouvelle armée de vampires menée par un ancien ami.

L'Est pour toujours - Canada - 80 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Carole Laganière.

Des adolescents et des jeunes adultes de 15 à 21 ans habitant le quartier montréalais Hochelaga-Maisonneuve parlent d'avenir, de rêves, d'amour et de famille. Marianne a retrouvé son père grâce à Facebook. Maxime a passé sa douleur par l'entremise de la musique. Jean-Roch vient d'emménager dans son nouvel appartement. Samantha est au cégep. Valérie a beaucoup écrit par le passé et elle aimerait devenir travailleuse sociale. Vanessa met sur le compte de son physique ses insuccès à se trouver un travail et un amoureux. Et Maxime se demande s'il poursuivra sa carrière de comédien.

Bridesmaids - États-Unis - 125 min.

Réalisé par Paul Feig. Avec Kristen Wiig, Maya Rudolph.

La vie d'Annie est particulièrement désordonnée. Sa relation avec Ted ne va nulle part, sa pâtisserie est fermée et elle est sur le point d'être expulsée par ses colocataires à cause de ses problèmes d'argent. Lorsque sa meilleure amie Lilian lui annonce son mariage imminent, elle est honorée d'être choisie comme demoiselle d'honneur. Pour plaire à son amie, Annie devra tout organiser en collaboration avec les autres demoiselles d'honneur, qui ont des goûts éclectiques et dispendieux, en particulier la riche et soignée Helen. En parallèle, Annie fait la rencontre d'un policier chaleureux, Rhodes, qu'elle est incapable d'aimer malgré les nombreux efforts de ce dernier pour la séduire.

Le quattro volte - Italie, Allemagne, Suisse - 88 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Michelangelo Frammartino. Avec Giuseppe Fuda, Bruno Timpano.

En Calabre, un vieux berger conduit tous les jours son troupeau de chèvres dans les montagnes. Il est malade, et cette tâche est de plus en plus pénible pour lui. Chaque soir, il prend son remède : de l'eau à laquelle il a mélangé de la poussière provenant de l'église du village. Une nuit, le vieil homme succombe à une longue maladie. Le lendemain matin, une chèvre met bat. Le berger s'est réincarné en chevreau. S'étant écartée du troupeau lors de sa première sortie en montagne quelques mois plus tard, la petite bête finit par mourir au pied d'un grand sapin, laissant son âme migrer vers l'arbre. Le sapin finit par être abattu et est transformé en charbon.

Tu n'aimerais point (Eyes Wide Open) - Israël - 91 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Haim Tabakman. Avec Zohar Strauss, Ran Danker.

À Jérusalem, la religion prime sur tout. Aaron est un Juif orthodoxe marié et père de quatre enfants. Il est un boucher respecté et aimé de son entourage. Un jour, il recueille dans son magasin Ezri, un étudiant de 19 ans. Le père de famille décide de l'embaucher et de le loger sur son lieu de travail. À force de travailler ensemble, les deux hommes commencent à éprouver un puissant désir mutuel. Un sentiment qui est interdit et répréhensible dans la société dans laquelle ils vivent. Mais la tentation est trop forte...

The Two Escobars - Colombie, États-Unis - 100 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Jeff Zimbalist, Michael Zimbalist.

Au tournant des années 90, la Colombie s'illustre sur le plan international grâce à son équipe de soccer, qui cumule les victoires contre les meilleures sélections nationales. Au même moment, la violence continuelle qui mine le pays défraie également les manchettes. Ironiquement, c'est grâce à l'argent des barons de la drogue que le niveau du soccer a autant progressé, en Colombie, au cours des années précédentes. Parmi ceux qui ont le plus contribué à ce phénomène, le plus important est sans nul doute Pablo Escobar, le célèbre chef du cartel de Medellin. Mais cela n'empêche pas les joueurs de briller, à commencer par le capitaine de la formation nationale, Andrés Escobar.

Les résumés ont été rédigés par Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Mercredi 11 mai 2011 à 14h01) Entre filles
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Mercredi 11 mai 2011 à 13h50) Blanche-Neige du milieu ouvrier
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.