actualité
Vendredi 21 janvier 2011 à 05h00

Nouveautés : No Strings Attached

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily
Une scène du film No Strings Attached

Voici les nouveautés de la semaine.

No Strings Attached (Ça n'engage à rien) - États-Unis - 108 minutes.

Réalisé par Ivan Reitman. Avec Natalie Portman, Ashton Kutcher.

Emma et Adam se sont connus à l'âge de 14 ans. Ils se retrouvent au fil des années et leur complicité est demeurée intacte. Sauf que l'engagement, très peu pour eux. Elle est trop accaparée par son emploi à l'hôpital, alors qu'il cherche à lancer pour de bon sa carrière à la télévision, tout en tentant d'éviter son père qui fréquente maintenant son ancienne amoureuse. Ils décident alors de vivre une relation sans attache basée uniquement sur le sexe. Des semaines de bonheur qui se compliquent lorsque les sentiments se mettent de la partie.

Une vie qui commence (A Life Begins) - Québec - 103 minutes.

Réalisé par Michel Monty. Avec Charles-Antoine Perreault, Julie Le Breton.

Après le décès soudain de son père, le jeune Étienne est décontenancé et s'entête à l'honorer par-delà la mort. Il revêt tous les jours le même habit que lui avait donné son défunt père médecin et se réconforte grâce à certains objets qui lui appartenaient, tels que ses instruments médicaux. Alors que sa mère, Louise, préfère effacer toutes traces de l'existence de son mari pour parvenir à reprendre le contrôle de sa vie et de sa famille, Étienne, quant à lui incapable d'abandonner la mémoire de son géniteur, exprime sa peine en se rebellant contre l'autorité et les siens.

L'autre Dumas - France - 105 minutes.

Réalisé par Safy Nebbou. Avec Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde.

Depuis quelques années déjà, Auguste Maquet travaille dans l'ombre de l'immense Alexandre Dumas. Pour ce dernier, il écrit des histoires et crée des personnages qui passeront à l'histoire, sans qu'il n'en reçoive jamais le mérite. Quand une jeune révolutionnaire le confond avec le véritable Dumas, Auguste Maquet ne sait comment réagir. Rapidement, il prend le parti de nourrir la méprise, son coeur s'étant épris de la belle jeune femme. Après lui avoir promis qu'il ferait tout en son pouvoir pour aider à la libération de son père, il se retrouve, et avec lui le véritable Dumas, au centre d'un complot révolutionnaire qui aura tôt fait de le surpasser de toute part.

Made in Dagenham (Les dames de Dagenham) - Grande-Bretagne - 113 minutes.

Réalisé par Nigel Cole. Avec Sally Hawkins, Bob Hoskins.

En 1968 dans le district londonien de Dagenham, la tranquillité appartient au passé. Désirant obtenir les mêmes conditions salariales que leurs collègues masculins et travailler dans un lieu où le toit ne coule pas les journées de pluie, un groupe de femmes d'une usine Ford décide d'entrer en grève. Ce qui ne devait au départ durer qu'une journée s'étend pendant des semaines. Malgré le désir de ses troupes de se rétracter, la jeune mère de famille Rita O'Grady les encourage à continuer leur combat, une action qui aura des répercussions sociales, politiques et économiques sur l'avenir de leur pays.

The Company Men - États-Unis - 105 minutes.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par John Wells. Avec Ben Affleck, Chris Cooper.

Bobby Walker a toujours eu beaucoup de chance. Il possède une famille idéale, une grosse maison et un emploi de rêve. Tout s'effondre du jour au lendemain : la crise économique souffle de plein fouet et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Le jeune homme n'est pas le seul à perdre son emploi. Ses collègues Phil et Gene subissent le même sort, ce qui aura des répercussions directes sur leur mode de vie. Désirant se garder à flot, Bobby décide à reculons d'aller travailler pour son beau-frère. Il apprendra un nouveau métier qui l'obligera à modifier sa conception du bonheur.

The Way Back - États-Unis, Pologne, Australie - 133 minutes.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Peter Weir. Avec Jim Sturgess, Colin Farrell.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, des espions, saboteurs et autres ennemis du régime sont emprisonnés dans des goulags en Sibérie. Quelques hommes décident de lutter pour leur survie en prenant la poudre d'escampette. Affronter les affres de la nature ne sera pas plus clément. Le froid est glacial est les vivres clairsemés. L'espoir réside en Mongolie, puis en Inde, en traversant le Tibet, une longue excursion où les dangers sont nombreux. Ils parcourront des milliers et des milliers de kilomètres à pied, en terrain périlleux, afin de fuir l'ennemi et de renouer avec la liberté.

Une petite zone de turbulences - France - 108 minutes.

À Montréal seulement.

Réalisé par Alfred Lot. Avec Michel Blanc, Miou Miou.

Pour une seconde fois dans sa vie, Jean-Paul doit marier sa fille. Déjà qu'il avait de la difficulté à accepter l'homosexualité de son fils, voilà qu'il se retrouvera avec un imbécile de gendre sur les bras. S'il n'était pas à la retraite et n'avait pas autant de temps à tuer, il aurait peut-être passé outre ces nouveaux irritants. Si, encore, il n'avait pas trouvé sa femme au lit avec un de ses anciens collègues, il aurait peut-être pu fermer les yeux. Mais avec ce cancer qui se développe sur son corps - qu'importe ce qu'en pense ce con de médecin qui lui affirme que ce n'est que de l'eczéma - Jean-Paul n'a plus tellement envie d'encaisser les chocs. Il n'a plus envie de rien du tout, sinon de se laisser gagner par la folie.

Precious Life - États-Unis, Israël - 88 minutes.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Shlomi Eldar. Avec Shlomi Eldar, Mohammad Abu Mustafa.

Pour une troisième fois, un enfant engendré par Ra'ida et Faozi Abu Mustafa, un couple de cousins palestiniens, naît avec un système immunitaire anormal. S'il n'est pas opéré d'urgence, le destin de Mohammad empruntera celui de ses deux soeurs mort-nées. Sous la supervision du Dr. Raz Somech et avec l'appui du journaliste Shlomi Eldar, tous deux israéliens, des tests sont effectués afin de trouver un donneur potentiel. Grâce à un donneur anonyme, israélien lui aussi, l'opération s'effectue. Mais la guerre reprend entre les deux partis, et rien n'est moins certain que la survie de Mohammad à toute cette agitation...

Les résumés proviennent de Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ENTREVUE (Jeudi 20 janvier 2011 à 16h30) Michel Monty parle d'Une vie qui commence
ACTUALITÉ (Mercredi 4 août 2010 à 16h29) Bande-annonce du drame québécois Une vie qui commence
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.