actualité
Vendredi 5 décembre 2008 à 05h00

Nouveautés : Milk et Elle veut le chaos

Photo Par Karl Filion
Sean Penn et Victor Garber dans Milk

Voici les nouveautés de la semaine :

Milk (Milk) - États-Unis - 128 min.

Réalisé par Gus Van Sant. Avec Sean Penn, Josh Brolin.

En compagnie de son amant Scott Smith, Harvey Milk, quarante ans, quitte New York pour San Francisco. Dans Castro Street, artère commerçante d'un quartier ouvrier pris d'assaut par la communauté homosexuelle, il ouvre un magasin d'articles de photographie. Plus qu'un commerce, le lieu devient rapidement le point de ralliement des militants gays, que Milk galvanise par ses rêves d'obtenir un poste à la mairie. Il s'y prendra à quatre reprises avant d'être finalement élu conseiller municipal, en 1977, où il pilote l'offensive californienne contre un projet de loi autorisant la discrimination contre les homosexuels. Le 27 novembre 1978, trois semaines après avoir remporté cette bataille, Milk et le maire de San Francisco, ligués contre un conseiller de droite et homophobe, son abattus par lui en plein hôtel de ville.

Elle veut le chaos - Québec - 106 min.

Réalisé par Denis Côté. Avec Ève Duranceau, Nicolas Canuel.

Coralie, une jeune ouvrière triste et en colère, vit avec son beau-père Jacob dans un coin de pays isolé. À deux pas de chez elle gravite une bande de truands qui tente par la peur de faire main basse sur le territoire. À sa sortie de prison, Pierrot, ex-copain de Coralie, revient dans le patelin. Mais il se heurte à l'indifférence de la jeune femme, ainsi qu'à l'hostilité du voisinage, auquel viennent de se greffer deux immigrantes russes destinées à la prostitution. À l'heure où Coralie se prépare à aller avec Jacob visiter sa mère, récemment admise dans une maison de repos, des règlements de comptes se trament.

Le rêve de Cassandre - Grande-Bretagne, France - 108 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Woody Allen. Avec Ewan McGregor, Colin Farrell.

Bien que leurs caractères soient aux antipodes, Ian Blaine et son frère Terry, issus d'un milieu modeste, ont en commun leur ambition. Le premier, qui travaille dans le restaurant familial, rêve de faire fortune dans l'immobilier. Le second, mécanicien sans envergure, compte sur sa bonne étoile aux courses. Tous deux ayant un urgent besoin d'argent, ils font appel à leur oncle millionnaire, bienfaiteur de la famille. Lequel, en échange d'une forte somme, leur demande de tuer un ancien partenaire d'affaires qui s'apprête à témoigner contre lui. Voyant que son frère, psychologiquement fragile, menace de se désister, Ian, qui fréquente depuis peu une jeune actrice ambitieuse, prend les commandes et organise le coup. Le soir venu, les deux frères prennent leur victime en filature...

Punisher: War Zone (Punisher : Zone de guerre) - États-Unis, Canada - 103 min.

Réalisé par Lexi Alexander. Avec Ray Stevenson, Dominic West.

En guerre personnelle contre les gangs criminels, l'ex-agent du FBI Frank Castle défigure horriblement le caïd Billy Russoti au cours d'une de ses attaques. Ce dernier, qui se fait désormais appeler Jigsaw, forme une véritable armée afin de se venger de Castle.

La bataille de Rabaska - Québec - 81 min.

Réalisé par Martin Duckworth et Magnus Isacsson.

En 2004, le consortium Rabaska annonce l'implantation d'un terminal méthanier sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, en face de l'île d'Orléans. Des citoyens de Beaumont et de Lévis dénoncent auprès des élus les impacts environnementaux d'un projet de cette ampleur, si près des populations locales et au coeur d'un paysage magnifique. Jusqu'en 2008, les deux cinéastes vont suivre les hauts et les bas de cette mobilisation contre les puissants lobbies du gaz et du pétrole.

Nobel Son - États-Unis - 110 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Randall Miller. Avec Bryan Greenberg, Alan Rickman.

Tandis qu'il peine à terminer sa thèse sur le cannibalisme, Barkley Michaelson apprend que son père Eli recevra le prix Nobel de chimie. Il est convenu que le jeune homme accompagnera à Stockholm son patriarche arrogant et infidèle, ainsi que sa mère Sarah, spécialiste en médecine légale. La veille du départ, Barkley passe la nuit chez une poétesse et artiste peintre avant d'être, le lendemain matin, brutalement kidnappé. Son ravisseur, un jeune mécanicien qui a plusieurs motifs d'en vouloir à Eli, exige une rançon de 2 millions de dollars, soit l'équivalent de la bourse versée au scientifique par la fondation Nobel. L'enquête est confiée au détective Max Mariner, qui en pince pour Sarah.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.