actualité
Vendredi 19 janvier 2007 à 04h00

Nouveautés : Les filles du botaniste et L'auto-stoppeur

Photo Par Karl Filion
Une scène de Les filles du botaniste

Voici les nouveautés de la semaine :

Les filles du botaniste (The Botanist's Daughters) - France, Québec - 98 min.

Réalisé par Dai Sijie. Avec Mylène Jampanoï, Li Xiaoran.

Chine, années 1980. L'étudiante orpheline Min part en stage chez un célèbre botaniste, Maître Chen, qui vit seul avec sa fille An sur une île transformée en jardin luxuriant. L'arrivée de la jeune fille ravit An, qui trouve souvent lourde l'existence avec son père autoritaire. Une amitié complice ne tarde pas à s'établir entre elle et Min, laquelle amitié se mue peu à peu en un sentiment amoureux. Ne pouvant désormais plus se passer de son amante, An convainc cette dernière d'épouser son frère, un soldat macho et brutal. Cependant, son plan ne fonctionne pas tout à fait comme prévu. Dès lors, les deux femmes doivent rivaliser d'ingéniosité pour garder secrète leur passion, formellement interdite en Chine.

The Hitcher (L'auto-stoppeur) - 84 min.

Réalisé par Dave Meyers. Avec Sean Bean, Sophia Bush.

Alors qu'ils traversent le Nouveau-Mexique en voiture pour rejoindre des amis avec qui ils comptent faire la fête pendant leur semaine de relâche, les étudiants Jim et Grace passent à un cheveu de faucher un auto-stoppeur. Rencontrant à nouveau dans une station-service l'individu, qui dit s'appeler John Ryder, le jeune couple décide de l'embarquer, par sentiment de culpabilité. Mais il regrette rapidement cette décision en réalisant que Ryder est un dangereux psychopathe. Ayant réussi à lui échapper, Jim et Grace sont pris en chasse par le tueur. Pour compliquer les choses, les policiers se lancent eux aussi à leur poursuite, croyant à tort qu'ils sont responsables de la série de meurtres commis par Ryder.

Le labyrinthe de Pan (Pan's Labyrinth) - Espagne, Mexique - 119 min.

Réalisé par Guillermo Del Toro. Avec Ivana Baquero, Sergi Lopez.

En 1944, Carmen s'installe chez son nouvel époux, le capitaine franquiste Vidal, dont elle attend un enfant. Issue d'un précédent mariage, sa fille Ofelia, douze ans, s'habitue difficilement à cette nouvelle vie. Pendant que son autoritaire et cruel beau-père traque sans relâche les derniers combattants républicains, Ofelia se promène dans la forêt avoisinante. Elle y découvre un curieux labyrinthe souterrain gardé par le faune Pan. Ce dernier révèle alors à la fillette qu'elle n'est nulle autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté. Et pour retrouver l'immortalité que lui assure son rang, elle doit accomplir trois épreuves initiatiques aussi étonnantes que périlleuses.

Letters from Iwo Jima - États-Unis - 140 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Clint Eastwood. Avec Ken Watanabe, Kazunari Ninomiya.

En février 1945, les Japonais tentent de défendre l'île d'Iwo Jima contre les Américains. Luttant à armes inégales, les soldats nippons sont conscients qu'ils risquent fort de ne jamais rentrer à la maison. Cela n'empêche pas le général Kuribayashi d'investir beaucoup d'énergie dans un plan de défense de son cru. Mettant à profit une certaine connaissance de l'ennemi acquise lors d'un séjour aux États-Unis, l'officier applique des méthodes que ses confrères n'approuvent guère. Ceux-ci acceptent tout aussi mal le respect dont Kuribayashi fait preuve envers les simples conscrits. Au moment où l'adversaire attaque, la dissension éclate au sein des troupes japonaises. Certains soldats décident de capituler. D'autres choisissent de s'enlever la vie. Au total, la bataille fera 20 000 victimes du côté du Japon.

The Good German - États-Unis - 107 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Steven Soderbergh. Avec George Clooney, Cate Blanchett.

En 1945, le correspondant de guerre Jake Geismer est chargé de couvrir la conférence de Potsdam - en banlieue de Berlin - au cours de laquelle Truman, Churchill et Staline vont discuter de l'avenir de l'Europe au lendemain du terrible conflit mondial. Dans la capitale en ruines, le journaliste américain fraternise avec le caporal Tully, qui s'enrichit grâce au marché noir. Or, la petite amie de l'officier, la juive Lena Brandt, est celle-là même avec qui Jake a vécu une histoire d'amour à Berlin, avant la guerre. Ayant subi de terrifiantes épreuves au cours des dernières années, la jeune femme se montre distante face à son ancien amant. Peu après, Tully est retrouvé assassiné. Jake entreprend alors sa propre enquête pour retrouver les coupables. Mais ses recherches n'ont pas l'heur de plaire à certains haut gradés américains et russes.

Sur la trace d'Igor Rizzi - Québec - 91 min.

Réalisé par Noël Mitrani. Avec Laurent Lucas, Pierre-Luc Brillant.

Entre deux cambriolages nocturnes avec son complice Michel, Jean-Marc erre, un ballon à la main, dans les rues et ruelles enneigées de Montréal. Son présent, humble et solitaire, contraste avec son passé de riche footballeur-vedette de l'équipe française, et son histoire d'amour tumultueuse avec une Québécoise aujourd'hui décédée, à qui il rend régulièrement visite en rêve. Un soir, une jeune femme, blessée par un mystérieux assaillant, vient trouver refuge, et éventuellement la mort, dans son appartement. Par peur d'attirer l'attention, Jean-Marc, qui vient de donner son accord pour abattre un soi-disant mafieux italo-russe en échange d'une forte somme, cache le corps de la victime dans un terrain vague.

Venus - Grande-Bretagne - 95 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Roger Michell. Avec Peter O'Toole, Jodie Whittaker.

Maurice, acteur sans envergure rendu au soir de sa vie, est atteint d'un cancer de la prostate. Mais ce bon vivant n'a qu'une envie: finir ses jours paisiblement, auprès de sa famille d'amis, qu'il retrouve tous les jours dans un café. De la province débarque la petite-nièce de son meilleur ami Ian, la jeune Jessie, sous la carapace vulgaire de laquelle Maurice devine une Vénus. Trop content de se débarrasser de cette roulure qui le terrorise, Ian confie l'aspirante mannequin aux soins de son ami. Entre ses auditions stériles et son tournage-éclair dans un téléroman insipide, Maurice lui fait le jeu du grand acteur et du pygmalion. D'abord récalcitrante, Jessie, consciente du désir charnel qu'elle inspire au vieillard, se laisse peu à peu charmer.

Driving Lessons - Grande-Bretagne - 98 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Jeremy Brock. Avec Julie Walters, Rupert Grint.

Coincé entre sa mère dominatrice et son père, pasteur taciturne, l'adolescent londonien Ben se prépare à vivre des vacances d'été ennuyantes. Les choses prennent un tour inattendu lorsqu'après avoir échoué son test de conduite automobile, il déniche un emploi d'assistant auprès d'Evie, une vieille actrice excentrique. Sous prétexte de faire une balade en voiture pour l'aider à apprendre, cette dernière entraîne l'adolescent dans un camping, puis au festival d'Édimbourg, où elle est invitée à lire de la poésie. Or, sa performance s'avère désastreuse en raison de la négligence de Ben, qui a passé la nuit avec une employée du festival. Après une dispute, l'actrice et son assistant reviennent à Londres, réconciliés. Mais la mère de Ben, qui a cru à un enlèvement, interdit à ce dernier de continuer à voir Evie.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.