actualité
Vendredi 16 octobre 2009 à 05h00

Nouveautés : Les dames en bleu

Photo Par Karl Filion
Une scène de Where the Wild Things Are

Voici les nouveautés de la semaine.

Les dames en bleu - Québec - 87 min.

Réalisé par Claude Demers.

Nicole, Lauraine, Denise, Thérèse et Margot ont toutes une passion commune : Michel Louvain. Vedette de la scène québécoise depuis plus de 50 ans, le chanteur est une véritable obsession pour ces dames, qui suivent chacune de ses apparitions télévisées et ses spectacles. Elles collectionnent des photos de leur idole et l'impliquent même dans leur vie de famille. Le chanteur qui a bercé leur jeunesse est encore un homme très sollicité, mais cela ne les empêche pas d'entretenir avec lui une relation qui dépasse parfois les cadres habituels. C'est qu'à leur âge, la longévité de la carrière de Louvain et son allure impeccable leur rappelle leur jeunesse.

Where the Wild Things Are (Max et les Maximonstres) - États-Unis - 101 min.

Réalisé par Spike Jonze. Avec Max Records, Catherine Keener.

Max est un jeune garçon inventif qui vit avec sa soeur et sa mère. À la suite d'une dispute avec cette dernière, il s'enfuit de chez lui et s'embarque sur un petit bateau qui le mène vers une île mystérieuse où vivent d'étranges animaux parlants qui font de lui leur nouveau roi. L'un d'entre eux, Carol, se lie tout particulièrement d'amitié avec Max, qui décide de bâtir un immense château pour que tout le monde puisse vivre heureux. Mais Max réalise bientôt qu'il est bien plus difficile qu'il le croyait de rendre tout le monde heureux.

Law Abiding Citizen (Un honnête citoyen) - États-Unis - 108 min.

Réalisé par F. Gary Gray. Avec Gerard Butler, Jamie Foxx.

L'ingénieur Clyde Shelton a vu sa femme et sa fille être brutalement assassinées sous ses yeux. Lorsque son avocat signe une entente qui n'inflige que quelques années de prison au violeur, Shelton est dominé par un désir de vengeance incontrôlable. Dix ans plus tard, lorsque Darby, le meurtrier de sa femme et de sa fille, retrouve la liberté, il le kidnappe et le torture. Quand Shelton est arrêté, il n'avoue pas immédiatement son crime, mais s'amuse plutôt avec les forces de l'ordre au moyen de requêtes. Les policiers sont bientôt forcés de se plier à ses désirs lorsqu'ils réalisent que, malgré son emprisonnement, Shelton continue de commettre des homicides.

A Serious Man - États-Unis - 105 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Joet et Ethan Coen. Avec Michael Stuhlbarg, Richard Kind.

Larry Gobnik, professeur de physique dans une petite université du Minnesota, prépare la Bar Mitzvah de son fils. Il héberge aussi chez lui son frère mésadapté qui travaille sur une équation des probabilités de l'univers. Un jeune étudiant étranger lui propose un pot-de-vin afin d'obtenir la note de passage et sa femme demande le divorce afin de se remarier religieusement. Aux prises avec plusieurs problèmes sur les bras, il cherche auprès des autorités religieuses de sa synagogue des conseils et engage un avocat. Il emménage dans un motel afin de reprendre le contrôle de sa vie, mais les choses ne cessent d'empirer.

The Damned United - Grande-Bretagne - 98 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Tom Hooper. Avec Michael Sheen, Timothy Spall.

En Angleterre, le football est une véritable religion. Pendant les années 1960 et 1970, le confiant Brian Clough et son fidèle associé Peter Taylor ont réussi à propulser la moribonde équipe Derby County aux sommets du classement, rivalisant même avec les éternels gagnants de la Leed United, dirigée par Don Revie. Le hasard amène Brian à fouler les chaussures de son éternel rival. Son passage ne se fera pas sans heurt. Ses nouveaux joueurs n'ont pas l'intention d'abandonner le brutal système de jeu instauré par Don, et lorsque la formation commence à perdre, les membres de la direction devront trouver rapidement des solutions.

The Stepfather (Le beau-père) - États-Unis - 101 min.

Réalisé par Nelson McCormick. Avec Penn Badgley, Dylan Walsh.

Lorsque Michael revient d'un camp militaire, il rencontre David, le nouveau copain de sa mère Susan. L'homme semble merveilleux au premier coup d'oeil, mais plus Michael apprend à le connaître, plus il se méfie de ce personnage qui a construit des armoires cadenassées au sous-sol. Une voisine vient un jour avertir Susan qu'elle a vu à l'émission America's Most Vanted l'histoire un criminel qui ressemble étrangement à son nouvel amoureux. Après avoir vérifié le portrait-robot du tueur, Michael craint davantage pour sa famille et se promet de découvrir ce que cache son nouveau beau-père.

Paranormal Activity - États-Unis - 86 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Oren Peli. Avec Katie Featherston, Micah Sloat.

En septembre 2006, Katie et Micah emménagent dans leur maison en banlieue de San Diego. Katie croit être la cible d'une hantise qui la suit depuis son enfance et qui la menace la nuit venue. Afin d'amasser des preuves, Micah se procure une caméra et l'installe dans leur chambre à coucher afin d'obtenir des preuves de la présence maléfique. Un spécialiste des fantômes refuse de les aider puisqu'il croit plutôt à la présence d'un démon. Au cours des semaines qui suivent, la caméra de Micah enregistre d'étranges phénomènes qui menacent le couple et qui effraient tout spécialement Katie.

Fausta: la tete asustada - Espagne, Pérou - 97 min.

Dès le lundi 19 octobre.

Réalisé par Claudia Llosa. Avec Magaly Solier, Susi Sanchez.

« Le lait de la douleur ». Étrange héritage d'une mère péruvienne à sa fille. Le don de la peur, une culture malsaine des séismes causés par la guerre. Fausta doit enterrer le corps de sa mère, faire honneur à sa dépouille et l'enterrer dans son village natal. Le devoir de Fausta est dès lors de trouver du travail, de gagner de l'argent, d'apaiser la mémoire maternelle. Une concertiste accepte de l'employer. Fausta s'ouvre lentement, comme une fleur au soleil. Ses chants poétiques implorent une rédemption bienvenue... Noé, le jardinier, est là pour la soutenir.

The Burning Plain - Argentine, États-Unis - 107 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Guillermo Arriaga. Avec Charlize Theron, Kim Basinger.

Sylvia est hôtesse dans un restaurant chic. Sa vie, débridée, se morcelle peu à peu cependant que son insouciance semble vouloir se matérialiser davantage. Santiago est pilote d'avion. Un jour, alors qu'il survole un champ de blé, son avion s'écrase sur le sol. Sa fille Marianna, témoin de l'écrasement, se lance à sa rescousse. Nick est un homme marié. Gina est une femme mariée. Les deux amants se retrouvent en secret, comme le font généralement les amants... Au centre de toutes ces histoires en apparance isolées, une wagonnette retrouvée au milieu d'un champ de seigle, complètement ravagée par le feu.

Good Hair - États-Unis - 95 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Jeff Stilson. Avec Chris Rock, Vanessa Bell Calloway.

Chris Rock a deux petites filles. Deux enfants qui ont les cheveux de leur papa, des cheveux d'un Afro-américain typique qui n'ont rien à voir avec ceux des vedettes que l'on voit sur les pages couvertures des magazines. La génétique n'étant pas affaire de style, Rock se questionne : que font les vedettes lorsqu'elles veulent avoir des cheveux longs, soyeux, ondulants - des cheveux qu'aimeraient bien avoir ses deux fillettes, justement? N'ayant pas de réponse satisfaisante à offrir à ses filles, l'acteur se lance dans une quête particulière dans laquelle il tentera de saisir la logique du bon cheveu qui gère l'industrie de la mode, et règle aussi insidieusement les comportements de millions de femmes ayant la même origine ethnique que lui-même.

Les résumés ont été rédigés par Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.