actualité
Vendredi 22 juillet 2005 à 06h00

Nouveautés : Jeter un oeil...

Photo Par Karl Filion
Une scène de L'île

Voici les nouveautés de la semaine.

The Island (L'île) - États-Unis - 133 min.

Réalisé par Michael Bay. Avec Ewan McGregor et Scarlett Johansson.

En l'an 2019, les humains ayant survécu à une catastrophe écologique vivent dans une immense ville intérieure où ils doivent se soumettre à un régime totalitaire. Ainsi, tous les aspects de leur existence sont rigoureusement contrôlés: alimentation, tenue vestimentaire, loisirs, etc. Leur seul espoir d'une vie meilleure réside dans une loterie qui permet aux gagnants d'immigrer sur une île paradisiaque. S'étant introduit dans un secteur interdit du complexe, Lincoln découvre que les heureux élus sont en fait exécutés après qu'on eut prélevé sur eux de précieux organes. Le jeune homme alerte aussitôt son amie Jordan, qui vient de remporter le dernier tirage. Le couple parvient alors à fuir et ne tarde pas à découvrir de terribles secrets sur la nature véritable des installations où ils vivaient et sur le sort qu'on leur réservait.

Bad News Bears (Une équipe d'enfer) - États-Unis - 113 min.

Réalisé par Richard Linklater. Avec Billy Bob Thorton et Greg Kinnear.

Morris Buttermaker, un ancien joueur de baseball professionnel dans la dèche, est contraint par l'avocate Liz Whitewood d'entraîner les Bears, une équipe de garçons de dix à douze ans peu doués pour le sport. Dans un premier temps, l'ivrogne et débraillé Buttermaker ne parvient pas à motiver ses joueurs, qui n'apprécient guère ses méthodes peu orthodoxes. Mais le vent tourne lorsqu'il recrute Amanda Whurlitzer, une préadolescente qui possède un lancer d'une vitesse peu commune, et le jeune rebelle Kelly Leak, capable de frapper des coups de circuit sur demande. Grâce à ces deux nouvelles acquisitions, les Bears sont maintenant en mesure de battre les champions de la ligue, les Yankees, dirigés par l'arrogant Roy Bullock.

Whisky (v.o.esp. s.-t.f.) - Espagne, Argentine, Allemagne - 99 min.

Réalisé par Juan Pablo Rebella et Pablo Stoll. Avec Jorge Bolani et Daniel Hendler.

Une lugubre petite usine de bas et chaussettes, c'est là tout l'univers de Jacobo. Il y passe la majeure partie de ses journées, gromelant des ordres à sa fidèle et humble assistante, Marta. Leurs rapports ne vont jamais au delà d'une relation de travail calme et efficace. Mais Jacobo voit sa routine menacée par la visite inattendue de son frère Hermanqui vit à l'étranger et avec qui il n'est plus en contact depuis des années. Pris de court, Jacobo demande à Marta de se faire passer pour sa femme pendant le séjour de son frère. Elle accepte et les trois presqu'étrangers s'efforcent donc de jouer le jeu d'une presque famille multipliant les situations absurdes ... Herman, le plus extraverti des trois, les emmène au bord de la mer, pour s'amuser un peu. Et malgré leur réserve, Jacobo et Marta finissent par en dire davantage sur eux-mêmes que ce qu'il nont jamais su. Il est temps pour eux de poser, de dire "whisky" et de sourire.

Me and You and Everyone We Know - États-Unis - 90 min.

Réalisé par Miranda July. Avec Miranda July et John Hawkes.

Dans une petite ville américaine, Christine Jesperson, artiste conceptuelle excentrique, gagne sa vie comme chauffeur de taxi pour les aînés. Récemment divorcé, le vendeur de chaussures Richard Swersey tente de se faire à sa nouvelle vie en compagnie de ses fils, Peter, 14 ans, et Robbie, 7 ans. Alors que Peter sert de cobaye sexuel à ses délurées compagnes de classe Heather et Rebecca, le petit Robbie échange des propos salaces sur Internet avec une mystérieuse inconnue. Pendant ce temps, leur jeune voisine Sylvie monte patiemment son trousseau de mariage. Lors d'une course au centre commercial en compagnie d’un client, Christine croise Richard avec qui elle tentera d'établir une relation.

Hustle & Flow - États-Unis - 115 min.

Réalisé par Craig Brewer. Avec Terrence Dashton Howard et Anthony Anderson.

Las de gagner sa vie comme souteneur, DJay décide de réaliser les ambitions musicales qu'il caressait plus jeune. Une rencontre fortuite avec son ancien camarade d'école Key, qui a créé une petite compagnie de production, sert de catalyseur. DJay présente à Key les mots qu'il note dans un calepin et qu'il a commencé à mettre en musique au moyen d'un petit synthétiseur. Key est suffisamment impressionné pour aider le rappeur en herbe à endisquer. Il va jusqu'à convaincre certaines des femmes qui partagent le quotidien de DJay à participer au processus d'enregistrement. La maquette qui voit le jour est prometteuse et DJay compte bien la faire entendre à la star locale Skinny Black, de passage dans sa ville natale de Memphis. Son rêve de devenir une étoile du hip-hop ne lui a jamais paru plus près de se concrétiser.

Childstar - Canada - 99 min.

Réalisé par Don McKellar. Avec Don McKellar et Mark Rendall.

Taylor Brandon Burns, 12 ans, est l'enfant-star de l'heure aux États-Unis. Mais avant que sa voix ne mue et que ses allures de chérubin ne s'étiolent, des producteurs de Hollywood l'envoient tourner à Toronto un film d'action à saveur patriotique. Capricieux et insolent, Taylor est accompagné par sa mère divorcée Suzanne, qui surveille de près sa carrière. Par un concours de circonstances, le chauffeur de limousine Rick Schiller, cinéaste expérimental à ses heures, devient l'amant de Suzanne et le tuteur de Taylor. Perturbé par ses désirs sexuels naissants, le jeune comédien quitte le tournage et s'enfuit avec l'aspirante actrice Natalie. Rick part aussitôt à leur recherche, sans se douter que Suzanne cherche à profiter de cette escapade pour renégocier les conditions de travail de son fils.

Watermarks - Israël, États-Unis, France - 84 min.

Réalisé par Yaron Zilberman.

Alors que les juifs étaient exclus des clubs sportifs d'Autriche, le mouvement Hakoah (qui signifie «la puissance» en hébreu), fondé en 1909, a donné naissance à de nombreux champions, au soccer mais aussi en natation. Ainsi, dans les années 1930, on y retrouvait les meilleures nageuses et plongeuses d'Autriche. Mais à la suite de l'annexion du pays par l'Allemagne nazie en 1938, Hakoah fut interdit. Avec l'aide du président du mouvement, ces athlètes ont toutefois réussi à fuir à l'étranger. 65 ans plus tard, le cinéaste Yaron Zilberman est parvenu à les retrouver, bien qu'elles étaient dispersées à travers le monde, leur donnant l'occasion d'évoquer souvenirs de camaraderie et douleur de l'exil. Huit d'entre elles acceptent alors de se réunir à Vienne, se revoyant pour la première fois depuis les événements qui les ont séparées.

Quill - Japon - 100 min.

Réalisé par Yoichi Sai. Avec Kaoru Kabayashi et Kippei Shiina.

Peu après sa naissance, le petit labrador Quill est adopté par un couple sans enfant, Isamu et Mitsuko, qui font du bénévolat auprès d'un institut fournissant des chiens-guides aux aveugles. Devenu adulte, Quill est lui-même inscrit à cette école. Son entraîneur, le sympathique mais sévère Satoru Tawada, remarque vite la diligence et la concentration de sa nouvelle recrue. Sa formation complétée, le labrador est conduit chez Mitsuru Watanabe, un aveugle qui milite pour les droits des handicapés. Mais dans un premier temps, ce père de famille au tempérament irascible et orgueilleux refuse obstinément de se laisser guider par un animal. À force de persévérance, Quill saura pourtant gagner l'affection et l'estime de son maître.

Tous les résumés proviennent du site de Mediafilm sauf celui de Whisky.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.