actualité
Vendredi 5 juin 2009 à 05h00

Nouveautés : J'ai tué ma mère, Lendemain de veille et Terre perdue

Photo Par Karl Filion
Will Ferrell dans Terre perdue

Voici les nouveautés de la semaine.

J'ai tué ma mère - Québec - 110 min.

Réalisé par Xavier Dolan. Avec Xavier Dolan, Anne Dorval.

Hubert, 16 ans, ne supporte plus Chantale, sa mère. Tout en elle l'irrite, depuis son comportement un rien vulgaire jusqu'à sa garde-robe de mauvais goût. Mais le garçon a beau l'accabler de reproches, celle-ci feint l'indifférence ou s'abandonne au jeu de l'engueulade, le temps d'un éclat vite oublié. Lorsqu'il lui annonce son projet de quitter la maison pour aller vivre avec son meilleur ami Antonin, elle cède sans réfléchir, mais quelques jours plus tard, elle se dédie. Ne vient-elle pas d'apprendre, par la maman d'Antonin rencontrée par hasard, que leurs fils sont amants? Lorsque Hubert, furieux, fugue et trouve abri chez une enseignante sensible à sa cause, Chantale, de guerre lasse, se tourne vers le père du garçon afin qu'il l'aide à faire entendre raison à leur fils.

Land of the Lost (Terre perdue) - États-Unis - 101 min.

Réalisé par Brad Silberling. Avec Will Ferrell, Danny McBride.

Grâce à une invention de son cru, un scientifique est aspiré avec deux compagnons dans un vortex spatio-temporel, un monde parallèle où le passé, le présent et le futur se confondent.

The Hangover (Lendemain de veille) - États-Unis - 100 min.

Réalisé par Todd Philips. Avec Bradley Cooper, Zach Galifianakis.

Venu enterrer sa vie de garçon à Las Vegas, Doug disparaît mystérieusement le matin de ses noces. Plus grave encore: ses compères Phil, un enseignant cynique, Stu, un dentiste dominé par sa fiancée et Alan, son fainéant et excentrique futur beau-frère, n'ont aucun souvenir de la soirée qui a précédé. Or, leur chambre est sens dessus-dessous. Un coq se promène sur le plancher. Un tigre a élu domicile dans la salle de bains. Un bébé dort dans le garde-robe. Stu a perdu une dent, Phil porte un bracelet d'hôpital et le véhicule que le valet de l'hôtel leur ramène est une voiture de police. Les trois hommes auront fort à faire pour élucider tous ces mystères et retrouver Doug avant l'heure fatidique de la cérémonie.

La belle personne - France - 93 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Christophe Honoré. Avec Louis Garrel, Léa Seydoux.

Peu après le début de l'année scolaire, Junie, qui vient de perdre sa mère, intègre le lycée fréquenté par son cousin Mathias, chez qui elle habite désormais. Rapidement acceptée au sein de la bande de ce dernier, la jeune fille fait chavirer le coeur du réservé Otto, qu'elle essaie d'aimer en retour. Or Nemours, leur professeur d'italien, nourrit lui aussi une folle passion pour Junie, au grand dam de deux de ses anciennes flammes. La découverte d'une lettre d'amour tombée de la poche de Mathias mais qu'on croit appartenir à Nemours achève de mettre le feu aux poudres alors que sur Paris, l'hiver s'installe.

Easy Virtue (Un mariage de rêve) - Grande-Bretagne, États-Unis - 96 min.

Réalisé par Stephen Elliott. Avec Jessica Biel, Kristin Scott Thomas.

Monaco, années 1920. Sur l'impulsion d'un coup de foudre, Larita, une pilote de course américaine, épouse John Whittaker, un homme fougueux et romantique issu de la haute société britannique, qui peu après l'emmène passer quelques semaines en Angleterre dans le manoir de ses parents. Larita y est accueillie froidement par la mère, un femme hautaine et rancunière, ainsi que par les deux soeurs célibataires de John, qui la méprisent ouvertement. Seul le père, un vétéran de la guerre brisé et taciturne, semble prendre plaisir à la compagnie de sa bru. Cette dernière essaie de s'intégrer dans ce milieu hostile et très guindé qui l'ennuie, mais des révélations sur son passé viennent ternir encore davantage sa réputation. Se sentant délaissée par son mari immature, Larita prépare une sortie fracassante.

O'Horten - Norvège, Allemagne, France - 90 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Bent Hammer. Avec Baard Owe, Espen Skjonberg.

Après quarante années passées à conduire des trains de passagers, Odd Horten prend sa retraite. Mais durant la soirée précédant son dernier trajet, l'homme de 67 ans s'égare en route vers la fête en son honneur et, au petit matin, rate son train. Ainsi débute pour ce célibataire peu loquace une retraite sans enthousiasme, où les bizarreries et les rencontres insolites se multiplient: il fausse compagnie à l'acheteur potentiel de son petit bateau après l'avoir cherché sans relâche; il s'endort dans le hammam d'une piscine municipale et se réveille en pleine nuit; il prend place dans le véhicule d'un ambassadeur retraité, qui conduit les yeux bandés. Horten aurait-il déjà traversé le miroir?

My Life in Ruins - États-Unis - 96 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Donald Petrie. Avec Nia Vardalos, Richard Dreyfuss.

Célibataire par dépit et guide touristique désabusée, Georgia, une Américaine d'origine grecque installée à Athènes, décide d'accompagner son dernier groupe à travers le pays. Pour corser l'épreuve, celui-ci, formé de touristes de tous âges et de tous les horizons, se révèle indiscipliné et plus intéressé par le magasinage que par les ruines et les monuments. Désespérée et ridiculisée par un collègue qui voyage dans de meilleures conditions, la jeune historienne de formation prête attention aux conseils d'un vieil Américain dont l'humour voile une certaine tristesse. Ce dernier lui fait comprendre que, pour gagner le respect du groupe, elle doit modifier son comportement. Il lui confie aussi que l'amoureux dont elle rêve est peut-être moins loin qu'elle ne le croit.

L'heure d'été - France - 104 min.

Réalisé par Olivier Assayas. Avec Charles Berling, Juliette Binoche.

Pour son 75e anniversaire, Hélène Marly réunit toute sa famille à sa maison de campagne. Sentant sa fin approcher, la matriarche a commencé à faire l'inventaire de sa précieuse collection d'oeuvres et d'objets d'art, dont une partie lui a été léguée par son oncle Paul Berthier, un peintre réputé. Faisant fi des réticences de Frédéric, son fils aîné, Hélène insiste pour évoquer sa succession et l'avenir de sa collection. À son décès, qui survient peu de temps après, Frédéric se retrouve exécuteur testamentaire. Hélas pour lui, sa soeur Adrienne, designer vivant aux États-Unis, et son frère Jérémie, appelé par son travail à déménager en Chine, ne partagent pas son sens du devoir et du patrimoine familial. Frédéric tente, tant bien que mal, d'éviter les affrontements et les déchirements.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.