actualité
Vendredi 17 juin 2016 à 05h00

Nouveautés : Finding Dory

Photo Par Laurence Fournier
Une scène du film Finding Dory

Voici les nouveautés de la semaine :

Finding Dory (Trouver Doris) - Film d’animation - 97 min.

Réalisé par Andrew Stanton, Angus MacLane. Avec les voix de Ellen DeGeneresAlbert Brooks.

Doris, le poisson-chirurgien qui souffre d'une perte de la mémoire courte, se rappelle un jour sa famille. Obsédée par l'idée de retrouver ses parents, elle se lance à leur recherche, accompagnée par Némo et Marlin. Au fil de sa route, des souvenirs lui reviennent et elle atteint finalement le lieu de sa naissance, un institut de biologie marine en Californie. Elle retrouve alors l'une de ses meilleures amies de l'époque, une baleine myope du nom de Destinée, et fait la rencontre de Hank, une pieuvre grincheuse qui ne veut pas retourner dans l'océan. Grâce à eux, elle se rapprochera de plus en plus près de son but : retrouver sa famille.
Synopsis © Cinoche.com 

Central Intelligence (Agence de renseignement) - Comédie d’espionnage - 107 min.

Réalisé par Rawson Marshall Thurber. Avec Dwayne JohnsonKevin Hart.

Il y a 20 ans, Calvin Joyner était l'élève le plus populaire, promu à un brillant avenir. Aujourd'hui, il est un comptable démotivé qui doit suivre une thérapie pour sauver son couple. Après avoir accepté une demande d'ami sur Facebook, il rencontre cet individu qui s'avère être Bob Stone, l'ancien souffre-douleur de son école. Cet homme a bien changé et son moral d'acier réconforte Calvin qui est prêt à tout pour l'aider. Bob lui demande de percer un code informatique et avant que sa mission soit couronnée de succès, la CIA retentit. Bob serait un ancien agent corrompu et Calvin hésite à l'aider ou à le livrer aux autorités.
Synopsis © Cinoche.com  

Au nom de ma fille - Chronique - 87 min.

Réalisé par Vincent Garenq. Avec Daniel AuteuilSebastian Koch.

Accaparé par son travail, André Bamberski délaisse sa femme et ses deux enfants. Sa conjointe finit par le tromper avec le docteur Krombach. Même en déménageant en France, cette relation extraconjugale se poursuit, obligeant le mari à envisager la séparation. Les années passent et les enfants ont grandi. Kalinka est maintenant une adolescente qui passe les vacances chez sa mère en Allemagne. Un matin, elle est retrouvée morte. Suite à une autopsie, Bamberski accuse Krombach de l'avoir tuée. Les preuves ne convainquent toutefois pas les autorités d'ouvrir un procès. Pendant des décennies, le père de la victime se battra contre les rouages de la justice, devenant obsédé par le docteur.
Synopsis © Cinoche.com  

Genius - Drame biographique - 104 min.

Présenté en anglais et à Montréal seulement.

Réalisé par Michael Grandage. Avec Colin Firth, Jude Law.

Désireux de se faire publier par le célèbre Maxwell Perkins, Thomas Wolfe se rend au bureau de ce dernier et tente par tous les moyens de le convaincre de faire de lui le prochain Fitzgerald ou Hemingway. Le succès est fulgurant et la gloire immédiate. Mais alors que Wolfe goûte aux fruits de son labeur, lui et son mentor Perkins s'entêtent dans l'écriture d'une oeuvre complexe qui leur prendra à tous deux beaucoup de temps. Leur relation est houleuse à bien des égards, leurs vies familiales volent en éclat et pourtant, imperturbables, nos deux acolytes mèneront à bien leur projet, coûte et coûte, marquant ainsi leur vie à jamais.
Synopsis © Cinoche.com  

Chevalier - Comédie - 105 min.

Réalisé par Athina Rachel Tsangari. Avec Giannis Drakopoulos, Kostas Filippoglou.

Six hommes se retrouvent bloqués sur un luxueux yacht de la mer Égée suite à une avarie mécanique. Ils commencent à se disputer pour savoir qui est « le meilleur en général ».

Sunset Song - Drame - 135 min.

Présenté à Montréal seulement.

Réalisé par Terence Davies. Avec Agyness Deyn, Peter Mullan.

Dans la campagne écossaise du comté d'Aberdeen, peu avant la Première Guerre mondiale.  Après la mort de leur mère épuisée par les grossesses successives, les quatre enfants Guthrie sont séparés. Les deux plus jeunes partent vivre avec leurs oncle et tante tandis que leur soeur, Chris, et leur frère aîné, Will, restent auprès de leur père, John, un homme autoritaire et violent. Les relations de plus en plus houleuses entre père et fils conduisent Will à embarquer pour l'Argentine. Chris se retrouve dans l'obligation de renoncer à son rêve de devenir institutrice pour s'occuper de son père. Peu après, ce dernier succombe à une attaque. Ne pouvant se résoudre à quitter sa terre natale, Chris décide alors de reprendre seule la ferme familiale.

Deprogrammed - Documentaire - 85 min.

Présenté à Montréal seulement.

Réalisé par Mia Donovan.

Deprogrammed suit la croisade que l'américain Ted Patrick a mené contre les sectes à partir des années soixante-dix. En devenant le pionner du "deprogramming" (pouvant être traduit par "déprogrammation"), Ted Patrick a contribué a extirper des centaines de jeunes gens embrigadés dans des sectes en tout genres, en usant de mesure souvent très controversées, et parfois à la limite de l'illégalité. Fort d'images d'archives inédites sur le fonctionnement de certains cultes et d'entretiens inédits avec des spécialistes du sujet, mais aussi d'anciens membres de sectes, Deprogrammed est un enquête passionnante et terrifiante sur l'emprisonnement mental et les tentatives désespérées de redonner aux victimes leur libre-arbitre.

Our Last Tango - Documentaire musical - 85 min.

Présenté en anglais et à Montréal seulement.

Réalisé par German Kral.

Our Last Tango, c'est avant toute l'histoire d'amour entre les deux danseurs les plus célèbres de l'histoire du tango. María Nieves Rego (80 ans) et Juan Carlos Copes (83 ans) qui n'ont, durant près de cinquante ans, cessé de danser ensemble. Pendant toutes ces années, ils se sont aimés et haïs. Dans ce documentaire, Juan et María racontent leur histoire à de jeunes danseurs et à des chorégraphes de Buenos Aires, invitant à vivre avec eux un voyage inoubliable au coeur du tango.

Raiders! The Story Of The Greatest Fan Film Ever Made - Documentaire - 93 min.

Présenté en anglais et à Montréal seulement.

Réalisé par Jeremy Coon, Tim Skousen.

En 1981, deux petits garçons de 11 ans du Mississippi décident de récréer leur film préféré: Les Aventuriers de l'arche perdue. Avec l'aide de leurs amis, il leur a fallu sept ans pour terminer leur chef-d'oeuvre dans leur sous-sol, exception faite de la scène avec l'avion. Trente ans plus tard, ils partent finalement terminer leur film afin de réaliser leur rêve d'enfance. Voici donc l'histoire derrière la réalisation du plus grand film jamais réalisé par des admirateurs.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.