actualité
Vendredi 2 mars 2012 à 05h00

Nouveautés : Dr. Seuss' The Lorax

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily
Une scène du film Dr. Seuss' The Lorax

Voici les nouveautés de la semaine :

Dr. Seuss' The Lorax (Le Lorax) - Animation - 85 minutes.

Réalisé par Chris Renaud, Kyle Balda. Avec les voix de Danny DeVito, Ed Helms.

Ted a 12 ans et il est prêt à tout pour conquérir la jolie Audrey. Le seul moyen d'y parvenir est de lui offrir un arbre. Sauf qu'il n'en pousse plus depuis belle lurette. Sur les conseils de sa grand-maman, Ted ose s'aventurer à l'extérieur de la cité fortifiée pour trouver un lieu désert. Au fil de son périple, il fait la rencontre d'un mystérieux ermite qui pourrait bien l'aider. Ce dernier lui parle de son passé, de cette époque où le Lorax et ses amis animaux prenaient soin de la forêt contre les menaces extérieures...

Project X (Projet X) - Comédie - 88 minutes.

Réalisé par Nima Nourizadeh. Avec Jonathan Daniel Brown, Oliver Cooper.

Puisque ses parents quittent la maison pour le week-end, Thomas se laisse convaincre par son meilleur ami Costa de tenir une fête chez lui. Convaincu que cette soirée pourrait être le point tournant de leur vie, Costa ne ménage pas les efforts pour répandre la rumeur. Rapidement, les premiers invités commencent à faire leur apparition et la fête prend dangereusement son envol. D'autres gens continuent d'arriver, et d'autres encore, qui envahissent bientôt la cour arrière et la maison de Thomas, mais aussi les rues avoisinantes et tous les espaces libres du quartier. Incrédules, Thomas et ses amis comprennent trop tard qu'ils sont les instigateurs d'un mouvement impossible à contrôler...

Polisse - Chronique social - 127 minutes.

Réalisé par Maïwenn Le Besco. Avec Joey Starr, Maïwenn Le Besco.

Après un souper bien arrosé, Mélissa, une photographe professionnelle, se voit offrir le mandat de documenter le quotidien de la Brigade de Protection des Mineurs de Paris. Devant son objectif, elle découvre un univers qui se compose de pédophiles, de parents maltraitants, d'enfants troublés et d'enfants-esclaves prisonniers de leur parenté. Mais derrière cette réalité terrible, elle découvre aussi des êtres humains qui rient, qui pleurent, qui sont capables de fous rires incontrôlables comme des pires folies, des agents de police qui s'aiment et se détestent à la fois, des êtres humains sensibles qui se sacrifient au service des plus démunis, en oubliant parfois de s'occuper d'eux-mêmes...

Une vie de chat - Animation - 98 minutes.

Réalisé par Alain Gagnol, Jean-Loup Felicioli. Avec lex vois de Dominique Blanc, Bruno Salomone.

Depuis l'assassinat de son père, Zoé se terre dans le silence. Pendant que sa maman commissaire de police tente de trouver le responsable de ce crime affreux, sa petite fille se lie d'amitié avec un chat. En plus d'être excellent pour faire de la zoothérapie, le félin passe ses nuits en compagnie de Nico, un élégant voleur. Un jour, Zoé entend une conversation secrète entre malfrats et sa vie est soudainement mise en danger. Le diabolique Victor Costa demande à ses subalternes de kidnapper ce témoin gênant qui ne sait plus où se cacher.

Les contes de la nuit - Animation - 84 minutes.

Réalisé par Michel Ocelot. Avec les voix de Julien Beramis, Marine Griset.

Le soir venu, un garçon, une fille et leur ami technicien se réunissent dans un vieux cinéma apparemment abandonné afin de laisser libre cours à leur imagination et créer des contes extraordinaires, inspirés des mythologies du monde entier. Avant de se lancer dans leurs histoires, les trois amis font des recherches sur leurs sujets et conçoivent les costumes et les environnements dans lesquels ils se projetteront bientôt. Toujours, leurs histoires comportent une morale qu'ils discutent afin de bien comprendre ce qu'ils s'amusent à jouer. Ensemble, ils voient l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Asie, et bien d'autres lieux encore, plus magiques et extraordinaires les uns que les autres.

Les États-Unis d'Afrique - Portrait documentaire - 86 minutes.

À Montréal seulement.

Réalisé par Yanick Létourneau. Avec Didier Awadi, Smockey.

Pour Didier Awadi, le hip-hop est une arme de résistance sociale et un outil idéologique qui rappelle aux peuples africains la mémoire de leurs héros injustement effacés de l'histoire par des gouvernements gangrenés et des dictateurs effrayés par la puissance de leur symbolique. Cet acte militant, il l'accomplit en réalisant un nouvel album intitulé Présidents d'Afrique, sur lequel il multiplie les collaborations artistiques, tantôt au Burkina Faso, tantôt en Afrique du Sud, tantôt aux États-Unis. Entre sa lutte pour le ressouvenir et son entreprise qu'il dirige habilement, Didier Awadi veut s'élever au titre de passeur de mémoire et de modèle, afin d'encourager l'Afrique à se révolter contre l'oppression systématique qu'elle subit depuis toujours.

Gianni et les femmes - Comédie - 90 minutes.

À Montréal seulement.

Réalisé par Gianni Di Gregorio. Avec Gianni Di Gregorio, Valeria De Franciscis.

Gianni passe ses journées à s'occuper de sa vieille mère, à faire les courses pour sa femme débordée et à flâner dans les rues de Rome avec son chien. Lors de ses promenades, les femmes qu'il croise ne se retournent plus sur son passage, et le jeune retraité se sent invisible et vieux. Son ami Alfonso lui conseille alors de prendre une maîtresse. Entre la belle aide à domicile de sa mère, sa charmante voisine et une ancienne flamme, Gianni tentera de séduire à nouveau les femmes de son entourage mais à son grand dam, son entreprise s'avérera plus difficile que prévu...

How Much Does Your Building Weigh, Mr. Foster? - Portrait documentaire - 78 minutes.

À Montréal seulement.

Réalisé par Norberto López Amado, Carlos Carcas. Avec Norman Foster, R. Buckminster Fuller.

Depuis son enfance, Norman Foster est fasciné par les grands espaces, les matériaux délicats et les constructions aériennes. À travers ses recherches esthétiques, l'architecte de renom tente de réconcilier les diktats de l'art et de l'utilité afin de redéfinir les paysages urbains de notre planète. Ces paysages, qui sont appelés à se multiplier au profit des paysages ruraux au cours des prochains siècles, soulèvent autant de défis que l'architecte se plaît, malgré son âge avancé, à relever avec brio. Selon lui, ces premiers balbutiements ne sont cependant que les premières réponses à un défi historique qui pourrait bien déterminer l'avenir de la race humaine.

The Autobiography of Nicolae Ceausescu - Documentaire biographique - 120 minutes.

À Montréal seulement.

Réalisé par Andrei Ujica.

En mars 1965, suite au décès de Gheorghe Gheorghiu-Dej, Nicolae Ceausescu est nommé secrétaire du Parti des travailleurs de Roumanie, qu’il rebaptise aussitôt Parti communiste roumain. C’est le début d’un règne qui durera trente-quatre ans et qui verra l’idéal socialiste roumain plier sous le poids du dictateur. Entre ses voyages à l’étranger, ses rencontres marquantes, ses discours historiques, ses actions politiques - comme des signatures de traités ou des participations à des conférences européennes -, c’est le récit de son parcours politique et de la chute de la Roumanie qui est raconté à travers un montage d’images propagandistes récupérées dans les archives nationales.

Les résumés proviennent de Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Mercredi 29 février 2012 à 16h50) Qui a le droit
ACTUALITÉ (Mardi 10 janvier 2012 à 09h30) Universal Pictures fête ses 100 ans en grand
ACTUALITÉ (Jeudi 3 novembre 2011 à 07h32) Première bande-annonce de Project X
ACTUALITÉ (Jeudi 27 octobre 2011 à 14h29) Première bande-annonce du film The Lorax
ACTUALITÉ (Vendredi 18 mars 2011 à 11h16) Taylor Swift hantera les rêves de Zac Efron
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.