actualité
Vendredi 23 octobre 2009 à 05h00

Nouveautés : Décadence VI et Astro

Photo Par Karl Filion
Une scène de Astro

Voici les nouveautés de la semaine.

Astro Boy (Astro) - États-Unis - 94 min.

Réalisé par David Bowers. Avec les voix québécoises de Antoine L'Écuyer, Patrice Robitaille.

Metro City est une ville flottant au dessus du sol et où les robots sont les serviteurs des hommes. L'un des plus puissants savants de la cité, le docteur Tenma, est responsable de la création de la plupart de ces androïdes sophistiqués. Le jour où son seul fils, Toby, meurt tragiquement dans son laboratoire, Tenma décide de créer un robot à l'image de ce dernier en lui transmettant les souvenirs de son défunt fils. Malheureusement, le résultat n'étant pas satisfaisant pour le scientifique, le robot est chassé de chez lui et de la ville. Il se retrouve donc sur la terre ferme, où il rencontre des enfants qui seront sa nouvelle famille et qui le prénommeront Astro. Le petit robot vivra heureux jusqu'à ce qu'il se fasse capturer par le cruel maire de Metro City qui veut se procurer l'énergie bleue, origine de sa force. Astro devra alors se battre contre le dangereux Pacificateur, animé par l'instable énergie rouge, pour sauver sa ville et ses amis.

Saw VI (Décadence VI) - États-Unis - 91 min.

Réalisé par Kevin Greutert. Avec Shawnee Smith, Tobin Bell.

À la mort de l'agent spécial Strahm, Hoffman s'est révélé être l'héritier de l'oeuvre macabre de Jigsaw. Suivant les indications post-mortem de son maître, l'agent Hoffman kidnappe William, le puissant propriétaire d'une compagnie d'assurance frauduleuse, et le fait prisonnier d'un jeu où il devra choisir ceux qui méritent de survivre. L'ancienne femme de Jigsaw, Jill, exécute elle aussi les ordres de son défunt mari suite à l'acquisition d'une mystérieuse boîte que lui ont remise les autorités.

Un ange à la mer - Belgique, Québec - 86 min.

Réalisé par Frédéric Dumont. Avec Martin Nissen, Olivier Gourmet.

Louis est un enfant heureux qui vit au Maroc avec son père, sa mère et son grand frère. Sa vie bascule le jour où son père dépressif l'appelle dans son bureau pour lui révéler un terrible secret : il a l'intention de s'enlever la vie le soir même. Attristé et troublé, Louis décide de veiller sur son père chaque fois qu'il le peut pour l'empêcher de se suicider. Sous les yeux de sa mère, dépassée par les événements, le jeune garçon de 12 ans perd peu à peu son innocence d'enfant pour devenir l'ange gardien d'un homme en détresse.

Cirque du Freak : The Vampire's Assistant (Cirque du Freak : L'assistant du vampire) - États-Unis - 109 min.

Réalisé par Paul Weitz. Avec Chris Massoglia, John C. Reilly.

Darren et son ami Steve se rendent dans un théâtre clandestin où se produit une troupe d'énergumènes déformés. Fasciné par l'araignée du vampire Crepsley, Darren décide de la voler. À l'école, cette dernière s'échappe et mord Steve, qui va mourir si Darren ne trouve pas un antidote. Crepsley accepte de l'aider à condition qu'il le transforme en demi-vampire afin d'accomplir quelques corvées quotidiennes. Steve, qui rêve d'être un vampire, est recueilli par un homme mystérieux qui lui promet les commandes de toutes une armée s'il se joint à lui. Darren, qui s'est installé avec la troupe, devra se préparer à l'affrontement.

Les petits géants - Québec - 75 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier.

On propose à des jeunes de plusieurs cultures provenant d'un quartier défavorisé de faire un spectacle théâtral et musical inspiré de l'opéra Un bal masqué de Verdi. Pendant les neuf mois de préparation, Maxime, Éric, Partheepan, Jimmy et Pierre-Christopher apprendront à travailler en équipe et à se faire confiance malgré les embuches imprévues que la vie leur réserve. Parrainé par l'Opéra de Montréal, le public est convié à assister à ce grand événement mettant en scène de petits géants.

Amelia - États-Unis - 110 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Mira Nair. Avec Hilary Swank, Richard Gere.

Première femme à avoir traversé l'océan Atlantique en avion, la légendaire pilote américaine Amelia Earhart a conquis le coeur du monde entier dans les années 20 et 30. Multipliant les exploits, elle repoussera sans cesse les limites, jusqu'à sa disparition dans l'océan Atlantique en 1937, au cours d'un tour du monde en avion avec son navigateur Fred Noonan. Entièrement consacrée à sa passion pour le vol, Amelia vivra aussi des amours tumultueuses, tenant toujours mordicus à conserver sa liberté. Elle encouragera les femmes de son époque à suivre leurs ambitions et à ne pas se laisser arrêter par ce qu'on leur dit être irréalisable.

La journée de la jupe - France - 88 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Jean-Paul Lilienfeld. Avec Isabelle Adjani, Denis Podalydès.

Professeur de français dans une banlieue parisienne, Sonia Bergerac doit chaque jour faire face à des étudiants difficiles aux tendances délinquantes qui défient son autorité. Lors d'un cours de théâtre, une altercation avec un élève emmène Sonia à découvrir un pistolet dans son sac. En tentant d'empêcher le garçon de reprendre l'arme, un coup part accidentellement et elle le blesse à la jambe. Flanchant sous la pression, l'enseignante prend alors sa classe en otage. Pendant que le directeur de l'école et les autorités policières tentent de comprendre la situation, Sonia donne à ses étudiants une leçon particulière sur le danger des catégorisations sociales et du non-respect des autres.

Impasse - Québec - 83 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Joël Gauthier. Avec Normand D'Amour, Joël Gauthier.

Alex est dans la mi-vingtaine. Sa vie ne va pas exactement comme il le souhaite. Avec les années qui passent, il semble de plus en plus évident qu'il ne sera pas un boxeur professionnel. Son père, Richard, est le tenancier d'un bar. Ses problèmes de jeu maintenant réglés, il doit encore s'acquitter de dettes qui lui rendent la vie misérable. Alex rencontre cependant une jeune fille, Stéphanie, qui l'amène à vouloir reprendre sa vie en main. Mais comme un sortilège réglé sur le principe de la filiation, les dettes de son père viendront finalement hanter Alex, qui tentera comme il le peut de protéger sa famille d'un créancier sans pitié.

An Education - Grande-Bretagne - 100 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Lone Scherfig. Avec Carey Mulligan, Peter Sarsgaard.

Angleterre, début des années soixante. Jenny est une jeune fille de 16 ans brillante qui caresse le rêve d'être admise à la mythique université Oxford. Cependant blasée par l'austérité des études qu'elle doit suivre pour y arriver, Jenny en vient à s'imaginer bien mieux se baladant sur Paris, une Gauloise dans une main, un livre de Camus dans l'autre, les chansons de Juliette Greco résonnant à la ronde. Un jour, elle fait la rencontre de David, un jeune homme bourré d'argent qui l'amène à des concerts de musique classique, lui offre tout ce qu'elle lui demande gentiment, et lui fait aussi découvrir Paris. Jenny détourne du coup son regard d'Oxford, qui n'apparaît soudainement plus, dans son esprit, comme une nécessité véritable.

The September Issue (L'édition de septembre) - États-Unis - 82 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par R.J. Cutler.

Renommée rédactrice en chef de l'édition américaine du magazine Vogue, Anna Wintour n'avait auparavant jamais donné l'occasion à quiconque d'être le témoin privilégié de la fabrication d'un numéro de sa publication. L'édition du mois de septembre 2007 de Vogue est le plus gros numéro de la longue histoire du magazine et son impact promet d'être énorme sur l'industrie de la mode. Anna Wintour et son équipe travaillent donc d'arrache-pied sur cette édition. Afin de préparer celle-ci, ils se rendent à la Semaine de la mode à Paris, s'occupent de différentes séances photo, puis participent à des réunions, la porte close. Au cours ce long et éreintant processus, la complexité de la relation entre Anna Wintour et Grace Coddington, sa directrice artistique, est entre autres montrée.

Enlighten Up! - États-Unis - 82 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Kate Churchill. Avec Nick Rosen, Norman Allen.

La documentariste Kate Churchill pratique le yoga depuis plusieurs années. Pour elle comme pour plusieurs, cette méthode a radicalement changé sa façon de voir la vie. Convaincue qu'au-delà du simple acte physique se trouve, dans l'art du yoga, une certaine vérité spirituelle, elle entraîne Nick Rosen, un journaliste sans boulot, dans un voyage exploratoire à la recherche du sens caché du yoga. Nick, un sceptique notoire, se pliera aux exigences de Kate pendant plus d'une année et l'accompagnera dans sa quête spirituelle, sans être cependant tout à fait convaincu que ce voyage initiatique aura sur lui, au final, l'impact espéré par la réalisatrice.

Les résumés ont été rédigés par Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.