actualité
Vendredi 8 juin 2007 à 05h00

Nouveautés : Danny Ocean 13, Les rois du surf et L'auberge 2

Photo Par Karl Filion
Brad Pitt dans Danny Ocean 13

Voici les nouveautés de la semaine :

Ocean's Thirteen (Danny Ocean 13) - États-Unis - 122 min.

Réalisé par Steven Soderbergh. Avec George Clooney, Brad Pitt.

Alors que l'ex-braqueur Reuben Tishkoff s'apprête à acheter un hôtel-casino de Las Vegas avec Willie Bank, un homme d'affaires prospère et sans scrupule, ce dernier le double et se porte seul acquéreur du luxueux établissement. Outrés par cette injure faite à leur mentor, tombé gravement malade depuis, Danny Ocean et Rusty Ryan recomposent leur équipe afin de cambrioler le casino, dès le soir de son inauguration, en simulant un tremblement de terre. À court de liquidités, Ocean se tourne vers son ancien rival Terry Benedict qui, en échange de son aide, lui réclame les diamants que Bank garde dans sa voûte. Le jour J arrive et, tandis que ses complices sont à pied d'oeuvre, Linus Caldwell se charge de distraire Abigail, la redoutable et séduisante assistante de Willie.

Surf's Up (Les rois du surf) - États-Unis - 86 min.

Réalisé par Ash Brannon et Chris Buck. Avec les voix québécoises de Benoît Birère, Mariloup Wolfe.

Le gorfou sauteur Cody Maverick s'ennuie ferme dans son hameau de l'Antarctique, où il n'a guère d'opportunités de s'adonner à sa passion, le surf. Lorsqu'un recruteur de talents s'amène sur le blanc continent afin d'y dénicher des candidats en prévision d'une importante compétition à Hawaii, le jeune pingouin profite de l'occasion pour montrer aux siens qu'il est l'égal de son idole, le légendaire Big Z. Peu avant la tenue du concours, Cody fraternise avec Chicken Joe, un poulet lunatique doublé d'un redoutable surfeur. Après un premier essai désastreux contre l'arrogant champion en titre, Cody est sauvé de la noyade par la charmante Lani. Celle-ci le confie alors aux soins d'un ermite ronchon, qui entreprend de lui enseigner le véritable art du surf.

Hostel : Part 2 (L'auberge 2) - Étas-Unis - 93 min.

Réalisé par Eli Roth. Avec Lauren German, Roger Bart.

Trois jeunes Américaines, Beth, Lorna et Whitney, font ensemble un premier voyage en Europe. Après l'Islande, la France et l'Italie, elles se proposent de visiter Prague en République tchèque. Mais Axelle, une ravissante jeune femme rencontrée par hasard, les convainc plutôt de se rendre en Slovaquie, dans un spa luxueux où elles pourront se détendre et côtoyer des hommes séduisants. Or, peu après leur arrivée là-bas, les trois amies sont faites prisonnières par une organisation criminelle bien rodée qui, en échange d'une forte somme, permet à des touristes dépravés de torturer et tuer des victimes innocentes.

Le violon - Mexique - 98 min.

Réalisé par Francisco Vargas. Avec Don Angel Tavira, Dagoberto Gama.

Les revenus de leur terre étant trop maigres pour assurer leur subsistance, Don Plutarco, son fils Genaro et son petit-fils Lucio font la manche en jouant de la musique. Un jour, en rentrant à la maison, ils découvrent que l'armée a attaqué leur village, privant la guérilla paysanne, dans laquelle Genaro est impliqué, de sa réserve de munitions. Alors que les rebelles préparent une riposte, Don Plutarco, usant de son allure chétive, s'approche du village sous occupation militaire dans l'espoir d'y récupérer leur précieux bien. Ses talents de violoniste impressionnent tant le capitaine de l'armée que celui-ci oblige le vieil homme à revenir jouer pour lui tous les jours. Ces visites quotidiennes lui permettent de subtiliser armes et munitions au nez des soldats. Son plan n'est cependant pas sans failles.

Vitus - Suisse - 123 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Fredi M. Murer. Avec Teo Gheorghiu, Fabrizio Borsani.

Du haut de ses 6 ans, Vitus épate par son don exceptionnel pour les mathématiques, ainsi que par sa virtuosité au piano. Fiers de leur fils prodige, ses parents mettent à sa disposition les meilleurs professeurs de Zurich. Mais en dépit de toutes ces attentions, Vitus préfère la compagnie de son grand-père, un artisan excentrique qui lui transmet sa passion pour l'aviation. Six ans plus tard, le jeune surdoué, devenu la risée de ses camarades de classe, n'aspire plus qu'à deux choses: devenir normal et pouvoir voler. C'est alors qu'un événement tragique vient complètement bouleverser son existence.

La porte d'or - Italie, Allemagne, France - 120 min.

Réalisé par Emanuele Crialese. Avec Vincenzo Amato, Charlotte Gainsbourg.

Sicile, début du XXe siècle. Avec ses deux fils, sa mère et deux jeunes voisines, Salvatore s'embarque pour le Nouveau Monde. La traversée de l'Atlantique, à bord d'un navire surpeuplé et insalubre, est facilitée pour ce paysan veuf et ses proches par la vision naïve qu'ils entretiennent d'une Amérique providentielle. Au fil du voyage, Salvatore développe un flirt muet avec Lucy, une énigmatique et solitaire passagère anglaise qui, à l'instar des deux jeunes filles qu'il a pris sous son aile, doit obligatoirement prendre mari avant de fouler le sol des États-Unis. Si bien que lorsque Lucy demande à ce naïf analphabète de l'épouser, celui-ci accepte, non sans entretenir quelques espoirs amoureux. De nouveaux obstacles les attendent à Ellis Island, la «porte d'or» que plusieurs passagers ne franchiront pas.

Irak in Fragments - États-Unis - 93 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par James Longley.

Tourné sur une durée de deux ans, ce film s'emploie à Illustrer, par le biais de trois séquences de trente minutes, la vie quotidienne des Sunnites, Chiites et Kurdes depuis l'invasion américaine de l'Irak en 2003.Boy Culture - États-Unis - 88 min.À Montréal et en anglais seulement.Réalisé par Q. Allan Brocka. Avec Derek Magyar, Darryl Stephens.Un jeune prostitué de luxe très populaire peine à gérer les sentiments complexes qu'il éprouve pour ses deux colocataires homosexuels et pour un de ses clients, un homme d'âge mûr aux comportements étranges.Les résumés proviennent de Médiafilm.
Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.