actualité
Vendredi 12 janvier 2007 à 04h00

Nouveautés : Arthur, Miss Potter, Jean-Philippe et le Mâle Alpha

Photo Par Karl Filion
Une scène de Arthur et le Minimoys

Voici les nouveautés de la semaine :

Athur and the Invisibles (Arthur et les Minimoys) - France - 104 min.

Réalisé par Luc Besson. Avec Freddie Highmore, Mia Farrow.

Connecticut, années 1960. Arthur passe l'été de ses dix ans dans la vaste maison de campagne de sa grand-mère. Il consacre ses journées à regarder les cahiers de notes que son grand-père a rédigés avant de disparaître il y a trois ans. Ces documents parlent de voyages fabuleux en Afrique, d'un peuple de petites créatures appelées les Minimoys et d'un trésor qui serait caché sur le terrain de la maison. Lorsqu'un vil promoteur immobilier menace de saisir la propriété dans les 48 heures, Arthur entreprend de trouver le trésor et les Minimoys afin d'aider sa grand-mère. Grâce aux indications laissées par son grand-père, le garçon est projeté dans le royaume microscopique et transformé du coup en Minimoy. Aidé par la princesse Sélénia, il se lance sur les traces du trésor gardé par l'infâme Maltazard.

Alpha Dog (Mâle Alpha) - États-Unis - 118 min.

Réalisé par Nick Cassavetes. Avec Emile Hirsch, Justin Timberlake.

Trafiquant de drogue dans un quartier huppé de Los Angeles, Johnny Truelove mène avec son gang une vie insouciante remplie de sexe et d'argent facile. Pour mettre la pression sur un rival, le junkie Jake Mazursky, qui refuse de lui rembourser une dette, Johnny kidnappe le demi-frère de ce dernier, Zack, âgé de seulement quinze ans, et l'emmène à Palm Springs chez Frankie, son meilleur ami. Par la force des choses, le prisonnier est initié aux activités illicites et au mode de vie dissipé de ses ravisseurs, jusqu'à y prendre goût. Mais en multipliant les mauvaises décisions, Johnny et ses complices en viennent à causer la mort de Zack, au terme de trois jours de captivité.

Jean-Philippe - France - 96 min.

Réalisé par Laurent Tuel. Avec Fabrice Luchini, Johnny Hallyday.

Cadre moyen marié et père d'une adolescente, Fabrice n'a qu'une passion dans la vie: le rocker Johnny Hallyday. Un soir qu'il est éméché, il hurle dans la rue un des succès de son idole, ce qui lui vaut un solide coup de poing de la part d'un voisin mécontent. Mais à son réveil, Fabrice se retrouve dans un monde parallèle où Johnny n'existe pas. Désemparé, le fan se lance à la recherche de Jean-Philippe Smet (nom de baptême du chanteur), qu'il retrouve en la personne d'un modeste propriétaire de salon de quilles. Or, celui-ci lui apprend qu'il a abandonné ses rêves de rocker à la fin des années 1950 à la suite d'un accident de vespa. Qu'à cela ne tienne, Fabrice le convainc de s'y remettre, et de ressusciter, avec 40 ans de retard, le grand Johnny.

Miss Potter (Miss Potter) - Grande-Bretagne, États-Unis - 92 min.

Réalisé par Chris Noonan. Avec Renee Zelleweger, Ewan McGregor.

Londres, 1902. À 32 ans, Beatrix Potter a depuis longtemps remplacé ses espoirs de mariage heureux par un désir ardent: publier des livres pour enfants à partir des personnages animaliers auxquels elle donne vie dans de jolies aquarelles. Mais ses parents, aux crochets desquels elle vit encore, ne croient pas en elle. Et le fait que leur fille soit parvenue à trouver un éditeur, en la personne de Norman Warne, y change a priori peu de choses. Or, grâce aux conseils et encouragements de ce dernier, Beatrix déverse dans le monde des contes adorables, dont le succès, inédit dans le milieu de l'édition, transforme cette vieille fille singulière en une femme épanouie et indépendante de fortune. Lorsque Norman, dont elle est éprise, demande sa main, Beatrix constate qu'il lui reste d'autres obstacles à franchir avant de pouvoir accéder au bonheur.

La malédiction des fleurs dorées (The Curse of the Golden Flowers) - Chine - 114 min.

Réalisé par Zhang Yimou. Avec Gong Li, Chow Yun-fat.

En 928, à la fin de la dynastie Tang, la famille impériale est réunie pour célébrer en grandes pompes la Fête de Chong Yang, placée sous le signe du chrysanthème. Depuis trois ans, l'impératrice vit une histoire d'amour illicite avec son beau-fils, le prince héritier. Or, celui-ci a également une liaison secrète avec la fille du médecin de l'empereur. De son côté, le praticien est chargé par son maître d'ajouter un champignon vénéneux au remède que l'impératrice boit pour soigner son anémie. Mise au courant de cette machination par une espionne, la monarque continue néanmoins de consommer le breuvage qui l'affaiblit et lui fait peu à peu perdre la raison. Ce qui ne l'empêche pourtant pas de fomenter un vaste complot contre son mari, avec l'aide d'un autre de ses fils.

Primeval - États-Unis - 94 min.

En anglais seulement.

Réalisé par Michael Katleman. Avec Dominic Purcell, Brooke Langton.

Une équipe de journalistes de la télévision américaine se rend dans une région reculée de l'Afrique du Sud afin de capturer le tueur en série le plus redoutable de l'histoire moderne: Gustave, un crocodile de 25 pieds de longueur, qui compte à son tableau de chasse plus de trois cents victimes humaines.

Ces filles-là - Égypte - 68 min.

Réalisé par Tahani Rached.

Les adolescentes cairotes Tata, Mariam, Abir et Donia ont quitté la maison pour vivre dans la rue. Chaque jour, il leur faut affronter la dure réalité de la capitale égyptienne: descentes de police, rapts, violence physique et verbale, etc. Face à l'adversité, les jeunes femmes font preuve d'une grande solidarité. S'il leur arrive de chercher une échappatoire dans la drogue, elles assument le plus souvent leur décision avec courage et lucidité. Elles peuvent aussi compter sur l'aide de Hind, une intervenante de la rue qui, tel un ange, veille sur celles qu'on appelle familièrement « ces filles-là ».

Stomp the Yard - États-Unis - 113 min.

En anglais seulement.

Réalisé par Sylvain White. Avec Columbus Short, Meagan Good.

À la suite de la mort violente de son frère aîné, un adolescent de Los Angeles tente de refaire sa vie à Atlanta en s'inscrivant à la prestigieuse Truth University. Bientôt, ses impressionnants talents de danseur de rue font en sorte qu'il se retrouve convoité par deux fraternités rivales inscrites à une compétition nationale.

L'illusion tranquille - Québec - 72 min.

Réalisé par Joanne Marcotte.

Analyse critique du modèle québécois à partir d'entrevues avec divers économistes et spécialistes de la question.

Le côté obscur de la Dame Blanche - Canada - 102 min.

Réalisé par Patricio Henriquez.

L'Esmeralda, l'un des plus beaux voiliers du monde, surnommé la « Dame Blanche » par les Chiliens, cache un passé trouble. En effet, ce navire aurait servi de prison et de centre de torture au lendemain du coup d'État de 1973.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.