actualité
Vendredi 22 février 2008 à 05h00

Nouveautés : Angles d'attaques et Charlie Bartlett

Photo Par Karl Filion
William Hurt dans Vantage Point

Voici les nouveautés de la semaine :

Vantage Point (Angles d'attaque) - États-Unis - 90 min.

Réalisé par Pete Travis. Avec Dennis Quaid, Matthew Fox.

Salamanque, Espagne. Sur une grande scène extérieure au coeur de la vieille ville, le président des États-Unis, invité à prendre la parole dans le cadre d'un sommet mondial sur la lutte anti-terroriste, est abattu par un tireur d'élite. Tandis que les spectateurs en panique fuient la place, une explosion se fait entendre à proximité, suivie d'une seconde, plus meurtrière, au beau milieu de la foule. Un des gardes du corps du président, Thomas Barnes, avait aperçu du mouvement derrière une fenêtre, mais comme la réalisatrice de la chaîne internationale GNN, le touriste américain armé de sa caméra, le policier espagnol et la victime du tireur, il ne détient qu'une parcelle de la vérité.

Charlie Bartlett (Charlie Bartlett) - États-Unis - 97 min.

Réalisé par Jon Poll. Avec Anton Yelchin, Robert Downey Jr.

Accusé de fabriquer de fausses pièces d'identité, Charlie Bartlett est mis à la porte de son école privée. Ayant connu le même sort dans tous les autres établissements huppés qu'il a fréquentés, il n'a d'autre choix que d'intégrer le système public. Mais l'adolescent bien né, qui veille sur sa mère depuis le départ de son père, détonne quelque peu dans son nouveau milieu. Prêt à tout pour devenir populaire, il a l'idée d'offrir aux autres élèves des consultations psychiatriques gratuites dans les toilettes de l'école, tout en les approvisionnant en médicaments obtenus par la ruse auprès de ses propres thérapeutes. Entre-temps, Charlie tombe amoureux de la sympathique et déterminée Susan, en ignorant qu'elle est la fille du directeur alcoolique et impopulaire de l'école.

La rivière aux castors - Les aventures de Mèche Blanche - Québec, France - 77 min.

Réalisé par Philippe Calderon. Avec la voix de Benoît Brière.

Mèche Blanche, un petit castor de la forêt boréale canadienne, est élévé par sa mère, son père ayant disparu peu après sa naissance. Un jour, le jeune rongeur décide de partir à la recherche de son géniteur, au mépris des nombreux périls que réservent la rivière houleuse et les bois où rôdent une meute de loups impitoyables et une loutre féroce. Mèche Blanche pourra toutefois compter sur l'aide d'un vieux castor solitaire.

Be Kind Rewind - États-Unis - 101 min.

En anglais seulement.

Réalisé par Michel Gondry. Avec Jack Black, Mos Def.

Dans l'espoir de sauver son commerce de location de cassettes VHS, situé dans un immeuble vétuste menacé de démolition, Mr. Fletcher prétexte un pèlerinage culturel dédié à son idole, le jazzman Fats Waller, pour aller espionner la concurrence, convertie depuis longtemps au DVD. Mike, le gérant, est désigné pour veiller sur la boutique, où Jerry, son pote excentrique, passe le plus clair de son temps. Mais au cours d'une opération de sabotage ratée dans une centrale électrique, ce dernier s'expose à un puissant champ magnétique, ce qui n'est pas sans conséquence. En effet, à son retour dans le magasin, toutes les cassettes sont démagnétisées. Pour réparer les dégâts, Mike a l'idée de réaliser avec les moyens du bord de nouvelles versions des films effacés, qui obtiennent contre toute attente un vif succès.

Le serpent - France - 119 min.

Réalisé par Éric Barbier. Avec Yvan Attal, Clovis Cornillac.

Vincent Mandel est aux abois. Alors qu'il dispute à son ex-épouse la garde de leur fille, Sofia, une modèle, se présente à son studio sans y être invitée, le séduit puis, dès le lendemain, l'accuse de viol. Au même moment, Joseph Plender, un ancien compagnon d'école devenu détective privé, réapparaît dans la vie de Vincent et lui colle aux semelles. Peu après, Sofia, qui prétend vouloir s'excuser auprès du photographe, drogue ce dernier et simule devant l'objectif de Plender des ébats compromettants. La disparition soudaine du corps de la jeune femme, morte accidentellement sous les yeux de Vincent, convainc ce dernier qu'il est l'objet d'une vengeance ourdie par Plender. Et que les causes de son grief remontent à l'époque du lycée.

Up the Yangtze - Québec - 93 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Yung Chang.

Un bateau de croisière vogue sur la rivière Yangtze, sur le point d'être complètement transformée par la construction du barrage des Trois Gorges, un chantier gigantesque qui n'a d'égal que celui de la Grande Muraille de Chine.

The Conterfeiters (Les faussaires) - Allemagne, Autriche - 98 min.

Réalisé par Stefan Ruzowitzky. Avec Karl Markovics, August Diehl.

Berlin, 1936. Salomon «Sally» Sorowitsch, considéré comme le roi des faux-monnayeurs, est mis aux arrêts par la Gestapo. Cinq ans plus tard, le commissaire Herzog le fait envoyer au camp de concentration de Sachsenhausen, où il dirige une vaste fabrique clandestine de devises étrangères visant à déstabiliser l'économie des Alliés. Herzog exige de Sally qu'il supervise le travail d'autres experts juifs, également prisonniers du camp, sur la promesse de conditions de détention tolérables s'il accepte la mission, et la menace d'exécution si l'équipe échoue. Mais les efforts des faussaires sont bientôt couronnés de succès. Tant et si bien que le détenu Adolf Burger, ardent communiste qui répugne à se faire le complice des nazis, décide de saboter la production. Pour sauver sa vie et celle de son équipe, Sally tente l'impossible.

Steep - États-Unis - 92 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Mark Obenhaus.

Le 16 juin 1971, l'Américain Bill Briggs devient l'un des pionniers du ski extrême en dévalant à grande vitesse les pentes périlleuses du mont Grand Teton, au Wyoming. Au cours des deux décennies qui ont suivi, les Français Anselme Baud et Patrick Valençant ont développé sur le Mont-Blanc, près de Chamonix, cette discipline quasi-suicidaire. Laquelle a gagné en popularité dans les années 1990 alors que furent fondés les Championnats mondiaux de ski extrême à Valdez, en Alaska, où triompha le légendaire Doug Coombs, décédé peu après le tournage.

Joe Strummer - The Future is Unwritten - Grande-Bretagne, Irlande - 124 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Julien Temple.

Mort abruptement en 2002 à l'âge de cinquante ans, Joe Strummer est sans doute, avec Sid Vicious des Sex Pistols, la figure la plus marquante du mouvement punk. Fils de diplomate, élève rebelle et chanteur enragé, Strummer semble avoir été déchiré, toute sa carrière durant, entre une indéniable soif de gloire et un dégoût marqué pour le strass. Être de contradictions, passionné et volontiers arrogant, le fondateur du groupe The Clash a vécu un long passage à vide avant de renaître, modestement, sur la scène alternative, à la fin des années 1990.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.