tiff première impression
Vendredi 5 septembre 2014 à 08h42

Maps to the Stars : Ne surtout pas chercher à comprendre

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Une scène du film Maps of the Stars

C'est généralement toujours la même réflexion qu'on se fait après avoir écouté un film de Cronenberg : mais qu'est-ce que c'était que cette chose? Les films du réalisateur canadien sont les extraterrestres du cinéma de fiction. Il s'agit bien d'un récit narratif avec une histoire plus ou moins chronologique, mais Cronenberg ajoute toujours des personnages psychotiques, des situations abracadabrantes et des dialogues loufoques qui nous font nous questionner sur notre propre équilibre mental en tant que spectateur.

Ici, il est question d'un frère et d'une soeur qui sont tombés amoureux l'un de l'autre et qui ont eu des enfants, eux-mêmes ayant des troubles mentaux importants et une attirance irraisonnée l'un pour l'autre. Il y a aussi la vieille actrice, incarnée par Julianne Moore, qui a été abusée sexuellement lorsqu'elle était petite. Elle en veut à sa mère, décédée dans un incendie, et s'apprête à reprendre le rôle que cette dernière avait incarné quelque trente ans plus tôt dans un remake à la sauce hollywoodienne. Le personnage qu'incarne Robert Pattinson est probablement le plus sain du groupe; il en faut bien un. Il interprète un chauffeur de limousine/acteur qui s'éprend d'une étrange fille de la Floride, défigurée par le feu.

Si vous appréciez le travail de Cronenberg, Maps to the Stars devrait vous plaire, mais si vous êtes complètement étranger à l'univers décalé du cinéaste, je vous conseille quelque chose de plus léger. À moins bien sûr que vous recherchiez le cauchemar éveillé.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
LE TIFF AU QUOTIDIEN (Jeudi 4 septembre 2014 à 22h21) Jour 1 : La folie Downey
ACTUALITÉ (Jeudi 17 avril 2014 à 09h51) Cannes 2014 : La sélection officielle annoncée
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.