dossier
Samedi 13 septembre 2014 à 07h00

Les films de l'automne 2014

Photo Par Karl Filion

Encore une rentrée scolaire, encore un été qui s'achève. Comme à chaque année, le passage des saisons marque aussi un profond changement de ton pour les sorties cinéma grand public. Comme si tout était soudainement un peu plus sérieux, un peu plus grave, comme si la légèreté des blockbusters estivaux était loin derrière nous. Les studios tentent toujours de rejoindre de larges publics, mais des films de science-fiction comme Interstellar, des thrillers comme Gone Girl et des drames comme Foxcatcher ne sont indubitablement pas des films d'été, alors que l'automne marque aussi la sortie de films plus diversifés.

Au programme cette année : des suites, comme à chaque fois, des franchises aussi, des films d'animation, des candidats potentiels pour les Oscars, mais aussi des films québécois, qui promettent d'être uniques et audacieux, chacun à leur façon.

Quels films se partageront la plus grande part de l'argent durement gagné des spectateurs au cours de cette saison, marquée aux États-Unis par la célébration du Thanksgiving, plus grosse fête de l'année chez nos voisins du Sud? On parie qu'ils se retrouvent dans cette liste.

19 septembre - Mommy

Le cinquième long métrage de Xavier Dolan est le film québécois le plus attendu depuis longtemps, fort de sa présence remarquée sur la Croisette en mai dernier. Vainqueur (ex-aequo avec JLG) du Prix du Jury, le film, qui met en vedette Antoine Olivier Pilon, Anne Dorval, Suzanne Clément, marque pour Dolan un moment important. Son film, ambitieux exercice de style porté par une récit puissant et évocateur, se veut pratiquement la somme des apprentissages des dernières années, le zénith d'un travail minutieux sur la forme et le fond, sur le jeu des comédiens. Une oeuvre signée Dolan, à nulle autre pareille.

19 septembre - The Maze Runner

Adaption du premier tome d'une série de romans jeunesse (c'est pas la première fois qu'on entend ça...), The Maze Runner tentera d'imter le succès des Twilight, Hunger Games, Divergent et autres franchises du même genre. Même public-cible, même mystère, mêmes personnages adolescents forcés par un concours de circonstances à sauver le monde. Réalisé par Wes Ball, ancien directeur artistique qui réalise son premier long métrage, le film rejoindra-t-il son public? Tous les ingrédients y sont et si c'est bien le cas, il y a fort à parier que la franchise est déjà prête...

26 septembre - The Equalizer

La carrière de Denzel Washington est jalonnée de longs métrages et de rôles diversifés qui ont fait de lui un des acteurs les plus en demande à Hollywood. S'étant, depuis quelques années, spécialisé dans le film d'action - dans des films comme The Taking of Pelham 123, The Book of Eli et 2 Guns -, le charismatique acteur retrouve pour The Equalizer le réalisateur Antoine Fuqua, plus d'une décennie après Training Day, succès surprise de 2001 qui les avait réunis. Dans ce film d'action, il incarne Robert McCall, un ancien soldat d'élite qui vit paisiblement à Boston, jusqu'à ce qu'il doive aider une jeune fille menacée par des gangsters russes, même si cela signifie risquer sa propre vie.

Le film, qui est appuyé par une violence particulièrement graphique, a été classé 16 ans et + par la Régie du Cinéma.

26 septembre - Qu'est-ce qu'on fait ici?

Le précédent film de Julie Hivon, Tromper le silence, avait su se démarquer par une suberbe photographie et par ses personnages crédibles, malgré une certaine distance entre eux et le spectateur. Cette fois, avec Qu'est-ce qu'on fait ici?, Hivon met en scène un groupe de jeunes adultes frappé par une tragédie meurtrière et qui, au cours d'un été, voit ses liens se briser puis se reformer sous le signe de l'amour et de l'amitié. Les jeunes acteurs, dont Sophie Desmarais, Maxime Dumontier, Frédéric Millaire-Zouvi, Joëlle Paré-Beaulieu et Charles-Alexandre Dubé, seront à surveiller.

3 octobre - Gone Girl

Chaque nouveau film de David Fincher est un événement. Le réalisateur de The Social Network et de combien d'autres films marquants adapte ici un livre de Gillian Flynn dans lequel Ben Affleck incarne Nick Dunne, un ancien journaliste qui devient le principal suspect de l'enlèvement de sa femme. Si l'histoire paraît simple et stéréotypée, il est peu probable qu'elle le soit véritablement vu la présence de Fincher derrière la caméra. La bande-annonce est baignée de mystère (à voir ici). Espérons qu'elle n'ait pas déjà tout dévoilé. D'ailleurs, l'auteure, qui a aussi signé le scénario du long métrage, promet que l'histoire sera différente de celle du livre, publié en 2012.

3 octobre - The Good Lie

Pour son premier film en anglais, Philippe Falardeau dirige Reese Witherspoon et Corey Stoll dans The Good Lie. Witherspoon - qui jouera aussi dans un film de Jean-Marc Vallée, attendu en décembre - raconte l'histoire d'une Américaine qui aide quatre jeunes réfugiés soudanais à s'établir aux États-Unis. Il faudra voir ce que Falardeau, qui a toujours été un cinéaste ouvert sur le monde et capable de poser un regard empathique sur l'étranger, fera de cette histoire. Basé sur une histoire vraie, le film a été présenté la semaine dernière au TIFF.

17 octobre - Fury

David Ayer en a étonné plusieurs avec End of Watch, un film d'action qui proposait il y a deux ans une incursion dans le quotidien des policiers d'un quartier chaud de Los Angeles. Son cinquième long métrage, qui met en vedette une pléthore d'acteurs de renom dont Brad Pitt, Shia LeBeouf, Michael Peña et Logan Lerman, se déroule à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, alors que les Alliées repoussent les Allemands vers leurs derniers retranchements. Promettant d'être visuellement impressionnant et particulièrement violent, le film est l'un des plus attendus de la saison.

7 novembre - Interstellar

Les attentes sont immenses pour ce nouveau film de Christopher Nolan. Après tout, il est le responsable adulé de la trilogie du Chevalier noir et de l'un des films les plus appréciés de la dernière décennie, Inception, qui proposait lui aussi un voyage de science-fiction audacieux et intriguant. Cette fois, il est question de voyage dans le temps, de dimensions parallèles et d'exil interplanétaire pour l'humanité, des thèmes évocateurs et puissants... mais aussi compliqués. On ne doute pas que Nolan les traitera avec son intelligence habituelle, mais aussi avec son sens inné du divertissemet de qualité. La question c'est plutôt... jusqu'où osera-t-il aller? 

Comme Christopher Nolan est un adepte et un admirateur assumé de la technologie IMAX, certaines séquences de son nouveau film ont été tournées en 70mm, ce qui permettra à l'image de prendre de l'expension dans les théâtres de la chaîne, et d'accentuer l'expérience Interstellar.

7 novembre - Henri Henri

Premier long métrage de Martin Talbot, Henri Henri (anciennement Le relampeur) raconte l'histoire d'un jeune homme un peu naïf qui doit apprendre à vivre au sein d'un monde qu'il ne comprend pas. Le long métrage à la signature visuelle forte promet une histoire baignée de lumière, au sens propre comme au figuré, puis qu'Henri est spécialiste des ampoules. Peuplé des personnages colorés - dont un ancien magnat des cornichons et une guichetière de cinéma XXX - le film propose de mettre un peu de bonheur dans la vie des gens... Il convient de demander : et des spectateurs aussi?

7 novembre - Big Hero 6

Après Tangled, Wreck-It Ralph et Frozen, Walt Disney Animation Studios nous propose une incursion dans le monde des super-héros robots avec Big Hero 6. Le film est inspiré de la bande-dessinée éponyme de la compagnie Marvel écrite par Steven T. Seagle et Duncan Rouleau en 1998. Josh Hutcherson, Genesis Rodriguez, Jamie Chung et Maya Rudolph prêteront leur voix aux personnages animés du long métrage. Dans le film, un génie de la robotique se retrouve impliqué dans un complot criminel qui menace de détruire la paisible ville de San Fransokyo. Il devra réunir une équipe afin de sauver des vies d'innocents.

14 novembre - Dumb and Dumber To

Il y a plus de 20 ans qu'on a fait la connaissance de Harry et Lloyd, a.k.a. la cloche et l'idiot (ou vice versa?). Tout le monde essaie d'oublier Dumb and Dumberer: When Harry Met Lloyd (sorti en 2003) qui n'avait rien à voir avec l'original - et qui manquait cruellement, soyons honnête, du charisme et du talent de ses comédiens, Jeff Daniels et Jim Carrey. Sauf que cette fois ils y sont, avec Peter et Bobby Farrelly derrière la caméra, pour cette suite à une comédie devenue culte dont certaines répliques ont marqué les mémoires. Difficile de dire si les spectateurs de la première heure seront dans le même était d'esprit qu'en 1994 pour voir le film ou si les nouveaux spectateurs saisiront toutes les nuances d'une comédie comme celle-là...

21 novembre - The Hunger Games: Mockingjay - Part 1

Les trois livres de Suzanne Collins se sont vendus à plus d'exemplaires que ceux la franchise Harry Potter. Les deux premiers films de la franchise, The Hunger Games et The Hunger Games: Catching Fire, ont récolté respectivement 691 et 864 millions $ à travers le monde. La première partie de l'adaptation du troisième et dernier livre des aventures de Katniss Everdeen à Panem (la deuxième volet sortira dans un an), réalisé par Francis Lawrence, est certainement le film le plus attendu de l'automne. Il mettra en vedette le défunt Phillip Seymour Hoffman dans le rôle de Plutarch Heavensbee, un personnage qu'il personnifiat déjà dans le second volet, sorti en 2013.

26 novembre - Horrible Bosses 2

Dans Horrible Bosses, une comédie surprenante, Jason Bateman, Jason Sudeikis et Charlie Day engageaient un tueur à gages malhabile pour les aider à éliminer leurs patrons, qui les exploitent. Dans cette prémisse assez simple, le long métrage de Seth Gordon parvenait à se démarquer et à étonner. Pour Horrible Bosses 2, Sean Anders (l'inénarrable That's My Boy) remplace Gordon derrière la caméra, mais les trois acteurs sont de retour. Cette fois, ils lancent leur propre entreprise, et deviennent donc leurs propres patrons... Lorsqu'un investisseur leur fait faux bond, ils décident de kidnapper son fils. Évidemment, rien ne va..

26 novembre - The Penguins of Madacasgar

Les sympathiques manchots de Madagascar (film d'animation de Deamworks sorti en 2006 qui a donné naissance à deux suites) sont les vedettes de leur propre film d'animation, The Penguins of Madagascar. Skipper, Rico, Kowalski et Private devront donc redoubler d'ardeur afin de stopper les plans de machiavélique Dr. Octavius Brine, qui veut détruire le monde. Un film pour toute la famille qui misera sur l'humour, les personnages attachants et les couleurs omniprésentes pour attirer dans les salles les enfants et leur accompagnements obligés.

28 novembre - Foxcatcher

Steve Carell a le doit d'espérer recevoir l'Academy Award du meilleur acteur pour cette brillante performance dans le film Foxcatcher, tout comme Channing Tatum, qui impressionne et émeut dans ce rôle du lutteur Mark Schultz. Mark Ruffalo interprète son frère, aussi lutteur olympique, David Schultz, et Sienna Miller est la femme de ce dernier, Nancy. Le long métrage dépeint les évènements qui se sont déroulés après que le multi-millionnaire John du Pont ait invité les frères Schultz à s'entraîner dans ses installations personnelles et de faire partie de son équipe, appelée Foxcatcher. Bennett Miller, le réalisateur de Capote et de Moneyball, est à la tête de se projet, qui est en direction des Oscars à vitesse grand V après des présentations à Cannes et au TIFF.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.