dossier
Samedi 11 mai 2013 à 07h00

L'Hebdo : Les films francophones de l'été 2013

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Maxim Gaudette et Laurence Leboeuf dans Lac Mystère

Alors que l'an dernier, il n'y avait qu'Omertà qui avait le potentiel de renflouer les coffres du côté du cinéma québécois, cette année les six oeuvres de fiction québécoises qui prendront l'affiche d'ici la fin août tenteront d'attirer les cinéphiles dans les salles; Sarah préfère la course, 1er amour, Louis Cyr : L'homme le plus fort du monde, Hot DogQuatre soldats et Lac Mystère. Soyons réalistes par contre, seuls Louis Cyr et Hot Dog risquent de se démarquer au box-office (à moins que Sarah préfère la course profite de l'« effet Cannes »), mais les autres ont certainement le pouvoir de diversifier l'offre et faire oublier à certains l'épouvantable année 2012, qui a tant traumatisé l'industrie.

10 mai - Laylou

Présenté au Festival du Nouveau Cinéma en 2012, Laylou est un film ancré dans la tradition du cinéma direct qui dévoile des instants fugaces dans la vie d'adolescentes de 17 ans pendant un été en Montérégie. Le long métrage est réalisé par Philippe Lesage, qui a remporté l'an dernier le Jutra du meilleur documentaire pour son film Ce coeur qui bat. À moins de changements dans les prochaines semaines, le docudrame ne sera à l'affiche qu'à Montréal en version originale française sous-titrée en anglais au cinéma Excentris.

17 mai - Les gamins

Les gamins est paru en France le 17 avril dernier et a cumulé un box-office de plus de 800 000 entrées. Il est plutôt rare qu'une production française soit offerte sur les écrans québécois à peine un mois et demi après sa sortie sur son territoire d'origine. La comédie, mettant en vedette Alain Chabat et le chanteur, acteur et humoriste Max Boublil, raconte l'histoire de Thomas qui, tout juste fiancé, rencontre son beau-père Gilbert. Ce dernier, désabusé, le convainc de tout abandonner et de s'engager avec lui dans une nouvelle vie de gamins pleine de péripéties.

31 mai - Un plan parfait

Un plan parfait a connu un succès respectable en France l'automne dernier avec plus de 1,2 million d'entrées. La comédie romantique, réalisée par Pascal Chaumeil, celui qui nous a donné le délicieux L'arnacoeur, dépeint les aventures d'une femme (Diane Kruger) qui, pour éviter une malédiction qui entoure les premiers mariages, décide d'épouser un homme qu'elle n'aime pas, de divorcer et d'ensuite marier celui qu'elle aime vraiment. Son plan aurait peut-être été plus efficace si elle n'avait pas jeté son dévolu sur Jean-Yves Berthier (Dany Boon), rédacteur pour un guide touristique, qui l'entraînera du Kilimandjaro à Moscou.

7 juin - Sarah préfère la course

Le drame québécois Sarah préfère la course sera présenté dans la section Un certain regard au prochain Festival du Film de Cannes. Après avoir été projeté sur la Croisette, le premier long métrage de Chloé Robichaud prendra l'affiche chez nous le 7 juin. Le film raconte l'histoire de Sarah, une jeune athlète de course de demi-fond, qui se marie pour les prêts et bourses avec son ami Antoine. Malheureusement, la situation ne sera pas celle qu'ils attendaient du haut de leurs 20 ans. Sophie Desmarais, que l'on a pu voir dans Curling et Décharge, incarne le personnage principal.

14 juin - Do Not Disturb

Yvan Attal a écrit et réalisé Do Not Disturb en plus d'y jouer l'un des protagonistes. Son troisième film à titre de réalisateur raconte l'histoire de deux amis d'enfance qui décident un soir de brosse de faire un film porno. Sorti en France à l'automne dernier, le long métrage n'a pas connu un grand succès chez nos cousins avec à peine plus de 100 000 entrées. Do Not Disturb est le remake d'un film indépendant américain, titré Humpday, présenté à Sundance en 2009.

21 juin - 1er amour

1er amour est le troisième film du réalisateur québécois Guillaume Sylvestre, après Durs à cuire et le documentaire Sauvage. Il dépeint l'histoire d'Antoine, un jeune homme de 13 ans, qui tombe amoureux de sa voisine alors qu'il passe l'été dans un chalet avec ses parents. L'adolescente plonge rapidement dans un troublant mutisme en lien avec un amour secret. Quand Antoine réalise ce qui trouble les pensées de son amour, il perdra son innocence d'enfant. Loïc Esteves et Marianne Fortier interprètent les deux jeunes protagonistes alors que Macha Grenon, Benoît Gouin et Sylvie Boucher sont leurs parents.

21 juin - Voyez comme ils dansent

Voyez comme ils dansent est inspiré de la nouvelle La petite fille de Menno de Roy Parvin, qui raconte l'histoire d'une femme qui entame un voyage pour découvrir qui est la femme que son ex a aimé après elle. Selon ce que le réalisateur Claude Miller a révélé dans le communiqué de presse du film, c'est : « la rencontre de deux femmes qui ont aimé le même homme » qui l'a poussé à adapter ce texte. « Quand on est trompé ou quitté pour quelqu'un d'autre, je comprends très bien qu'on soit fasciné par qui est cet autre. Pas tant par la question de savoir pourquoi on a été quitté, mais pour qui. Comme si ça ne pouvait pas exister, comme si, quand on aime, on devenait le seul et l'unique pour l'autre. »

Dans la nouvelle de Roy Parvin, l'histoire se déroule aux États-Unis dans un train qui la transporte au nord de la Californie à New York en passant par l'Idaho, le Montana et le Wyoming, mais dans le film de Claude Miller, décédé en avril 2012, le récit se déroule au Canada.

28 juin - L'écume des jours

Après l'avoir été adapté au grand écran par Charles Belmont en 1968, L'écume des jours de Boris Vian est repris une fois de plus au cinéma par Michel Gondry, entre autres réalisateur du film américain The Green Hornet. Ce conte fantaisiste raconte l'histoire de Colin, un homme qui possède suffisamment d'argent pour ne pas travailler, qui rencontre un jour Chloé et l'épouse. Malheureusement, Chloé tombe malade; elle a un nénuphar qui pousse dans son poumon droit. Colin parvient à la guérir, mais un autre nénuphar s'en prend à son poumon gauche. L'oeuvre de Vian tout comme le film de Gondry parlent d'amour, de maladie, de mort et d'espoir. Romain Duris interprète Colin alors que Audrey Tautou incarne Chloé.

12 juillet - Louis Cyr : L'homme le plus fort du monde

Louis Cyr est l'une des nos légendes québécoises, un homme qui a été longtemps considéré comme l'individu le plus fort du monde. Daniel Roby réalise le long métrage biographique qui veut non seulement raconter l'histoire de ce personnage mythique, mais également dévoiler les nombreux combats qu'il a dû mener, dont la plupart étaient hors de l'arène sportive. Antoine Bertrand incarne le protagoniste. Il est accompagné à l'écran par Guillaume Cyr, Marilyn Castonguay, Rose-Maïté Erkoreka et Gilbert Sicotte.

26 juillet - Le capital

Le célèbre réalisateur d'origine grecque Costa-Gavras propose un nouveau film dans la lignée idéologique de ses oeuvres engagées les plus importantes, dont Z et Le couperet, avec Le capital. Sorti en France en novembre dernier, le film - inspiré du roman éponyme de Stéphane Osmont - raconte la montée dans le monde de la finance d'un homme ambitieux mais sans scrupules, incarné par l'humoriste Gad Elmaleh dans un contre-emploi. Le film propose une incursion dans le monde intransigeant de la finance.

2 août - Main dans la main

Main dans la main, troisième long métrage de Valérie Donzelli, raconte l'histoire de Hélène et Joachim qui, même s'ils mènent des vies complètement différentes, en viennent à ne plus être capable de se séparer tellement ils s'aiment. Jérémie Elkaïm, qui incarne le personnage masculin principal, a remporté le prix de la meilleure interprétation au Festival International du Film de Rome. Valérie Lemercier personnifie, quant à elle, la protagoniste.

9 août - Hot Dog

Après Bluff et Y'en aura pas de facile, Marc-André Lavoie nous arrive avec sa plus récente comédie, Hot Dog. Éric Salvail y livre sa première performance en tant qu'acteur de cinéma. Il incarne, avec Paul DoucetRémy Girard et Daniel Lemire, l'un des quatre associés de Saucibec, une compagnie qui fabrique des saucisses. Lorsque Paul croit qu'il est sur le point d'être congédié, il dépose une dent humaine dans le mélange de viandes. S'ensuit une série de quiproquos qui entremêleront les destins de Paul, de ses associés, d'un couple naïf, du parrain de la mafia montréalaise et d'un tueur à gages en pleine crise d'identité.

16 août - Boule et Bill

La très populaire bande-dessinée belge Boule et Bill, qui dépeint la grande amitié qu'un jeune garçon développe avec son chien, est adapté pour la première fois au cinéma. Le film, qui avait un budget de 16,8 millions d'euros, a généré près de 2 millions d'entrées en France. Charles Crombez interprète le petit rouquin Boule alors que Franck Dubosc et Marina Foïs sont ses parents. Franck Magnier et Alexandre Charlot réalisent conjointement le long métrage familial, dont l'action se déroule à la fin des années 70. L'équipe a décidé de travailler avec un vrai chien plutôt que d'opter pour un personnage entièrement créé par ordinateur.

16 août - Les 4 soldats

Le plus récent film de Robert Morin, Les quatre soldats, prendra l'affiche cet été. On doit à Morin les films Requiem pour un beau sans-coeur (1992), Petit Pow! Pow! Noël (2005) et, récemment, Papa à la chasse aux lagopèdes (2008) et Journal d'un coopérant (2010). Quatre soldats met en vedette Antoine Bertrand (son été au grand écran!), Antoine L'Écuyer, Christian de la Cortina et Aliocha Schneider et raconte l'histoire de quatre jeunes qui se retrouvent en temps de guerre ensemble et bâtissent des liens forts malgré le conflit qui règne autour d'eux.

23 août - Lac Mystère

Après le populaire Bon Cop, Bad Cop et le délirant CadavresÉrik Canuel nous arrive en 2013 avec son nouveau film de fiction, Lac Mystère. Le long métrage est librement inspiré du roman Mirror Lake d'Andrée A. Michaud. Lac Mystère raconte l'histoire d'un homme qui s'installe au fond des bois pour avoir la paix, mais qui se retrouve aux prises avec un voisin fantasque, un noyé qui le hante, une femme qui se réfugie chez lui, un bandit en fuite et un policier qui cherche le noyé, la femme et le bandit. Maxim GaudetteLaurent Lucas, Sylvain Marcel, Laurence Leboeuf, Benoît Gouin, Gildor Roy et Mylène Dinh-Robic forment la distribution.

Voici les quelques autres films francophones qui sont prévus pour une sortie en salles au Québec d'ici la fin du mois d'août :

17 mai : La vérité si je mens ! 3
19 juillet : Amitiés sincères
16 août : Associés contre le crime
28 août : Cherchez Hortense

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.