dossier
Samedi 3 mai 2014 à 07h00

L'Hebdo : Les films de l'été 2014

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Une scène du film X-Men: Days of Future Past

Encore une fois, sans trop de surprise, ce sont les suites, les remakes et les films de super-héros qui dominent le calendrier de l'été 2014. Très peu d'oeuvres originales figurent parmi les productions les plus attendues de la saison. Nous aurons droit, entre autres, au prequel de la franchise X-Men, aux suites des films 21 Jump Street, How to Train Your Dragon et Rise of the Planet of the Apes ainsi qu'au retour des Tortues Ninja au grand écran.

Parmi les oeuvres qui ne figurent pas sur la liste ci-dessous mais qui pourraient se démarquer cet été, notons Million Dollar Arm, un drame sportif de Disney, Blended, la nouvelle comédie mettant en scène Adam Sandler et Drew Barrymore, le film A Millions Ways to Die in the West de Seth MacFarlane, créateur de Ted, ainsi que Planes : Fire & Rescue, la suite du long métrage d'animation Planes des studios DisneyToon.

2 mai - The Amazing Spider-Man 2

En 2010, Sony a décidé d'abandonner la franchise Spider-Man avec Sam Raimi et Tobey Maguire afin de commencer une nouvelle série de films avec un nouvel acteur, de nouveaux scénaristes et un nouveau réalisateur. Ainsi est né The Amazing Spider-Man, avec Andrew Garfield. Le long métrage, plus près de l'histoire de la bande dessinée originale, a su convaincre le public et la critique, plutôt dubitatif face à la création d'une nouvelle franchise à peine cinq ans après la « fin » (il n'y a pas eu de conclusion officielle, comme la série ne devait pas s'achever au troisième chapitre) de la précédente.

The Amazing Spider-Man 2 met en scène le méchant Electro, un technicien de la compagnie OsCorp que personne ne remarque et qui voue un culte à Spider-Man parce que ce dernier lui a déjà sauvé la vie. Harry Osborn, le fils du Green Goblin, est également introduit dans ce nouveau chapitre. Il est atteint d'une maladie mortelle et veut le sang de l'Homme-araignée pour ses facultés réparatrices. Mais Peter refuse, ce qui ne plaît pas au nouveau propriétaire d'OsCorp.

Rappelons que The Amazing Spider-Man avait un budget de 230 millions $ et est parvenu à récolter 262 millions $ en Amérique du Nord et 490 millions $ dans le reste du monde. Le budget de second film est estimé à 200 millions $, donc équivalent au premier.

9 mai - Neighbors

Neighbors risque fort d'être LA comédie de l'été. Les quelques bandes-annonces et extraits prometteurs convainquent déjà le public visé de son grand potentiel humoristique. Apparemment vulgaire, sarcastique et audacieux, Neighbors place Zac Efron, qu'on voit généralement dans la position du beau garçon sympathique, dans le rôle du délinquant et Seth Rogen (qui joue normalement le drogué un peu idiot) dans celui d'un père aimant qui n'a plus l'âge des beuveries et qui défend sa famille et sa propriété contre les folies des membres de la fraternité universitaire qui ont emménagé à côté de chez lui.

Le long métrage est réalisé par Nicholas Stoller, un homme derrière plusieurs comédies à succès (autant en tant que scénariste ou réalisateur) dont l'excellent Forgetting Sarah Marshall.

16 mai - Godzilla

La tentative de Roland Emmerich d'adapter l'histoire du monstre japonais Godzilla au grand écran (c'était en 1998...) était tellement misérable que personne ne s'est risqué, avant aujourd'hui, à s'attaquer à nouveau au mythique lézard géant. En 2010-2011, la compagnie Legendary Pictures a décidé de relever le défi. Elle a engagé Gareth Edwards, qui avait prouvé grâce à Monsters ses capacités à instaurer une ambiance inquiétante (il avait d'ailleurs lui-même produit la plupart des effets spéciaux de son film), pour tenir la tête du projet. Le cinéaste débutant, promis à une longue carrière, a embarqué rapidement dans le projet, tout comme Max Borenstein, engagé pour écrire les textes.

Même si la plupart des cinéphiles ont raison d'être méfiants, toujours blessés par l'abomination de Roland Emmerich, les bandes-annonces intrigantes qu'on leur a laissé entrevoir pour le moment incitent à garder espoir en la machine hollywoodienne. Reste à voir si cette confiance sera récompensée...

23 mai - X-Men: Days of Future Past

Le but avoué de X-Men: Days of Future Past était de réunir les nouveaux fans, qui ont connu les super-héros grâce aux récentes moutures (surtout X-Men: First Class), et les vieux fervents, qui se sont attachés aux personnages de la première série, présentée entre 2000 et 2006 au grand écran. Pour ce faire, l'équipe a décidé de se baser sur une histoire connue des X-Men, soit celle qu'on peut lire dans The Uncanny X-Men, publié en 1980.

Dans cette bande dessinée, les X-Men du futur reviennent dans le passé pour empêcher une guerre avant qu'elle n'éclate. Cette réalité alternée permet à Marvel de ramener les acteurs de la première heure (Patrick Stewart, Ian McKellen, Halle Berry, Anna Paquin, Shawn Ashmore) tout en conservant les nouveaux (Michael Fassbender, James McAvoy, Jennifer Lawrence, Nicholas Hoult). Même Bryan Singer, qui avait réalisé les deux premiers films, est de retour derrière la caméra, un coup de maître de la production. Une idée de génie qui ne sera très certainement pas sans remplir les coffres.

30 mai - Maleficent

Les contes de fées ont été un sujet chouchou d'Hollywood au cours des dernières années. Après deux films sur Blanche-Neige (Mirror Mirror, Snow White and the Huntsman), un sur Jack et le haricot magique (Jack the Giant Slayer), un sur la Belle et la Bête (Beastly), un sur le Petit chaperon rouge (Red Riding Hood), un sur Hansel & Gretel (Hansel & Gretel: Witch Hunter) - et j'en passe - Hollywood a décidé de se pencher sur la Belle aux bois dormant, ou plutôt sur la méchante fée qui jette le sort à la belle Aurore.

La plus grande réussite des producteurs jusqu'à présent reste celle d'avoir convaincu Angelina Jolie d'interpréter la protagoniste. Disney a beaucoup misé sur ce film, diffusant des images des extraits plus d'un an avant sa sortie en salles, quoiqu'on ne sache pas grand chose de l'intrigue. Être si prématuré dans le début d'une campagne publicitaire est risqué puisque les attentes deviennent immenses.

6 juin - Edge of Tomorrow

Edge of Tomorrow est inspiré du livre japonais de science-fiction All You Need Is Kill de Hiroshi Sakurazaka. Le film et le roman original racontent l'histoire d'un soldat, nouvellement recruté pour affronter des extraterrestres qui ont envahi la planète Terre, qui est tué lors de sa première bataille. Mais voilà qu'il se réveille alors le matin même du combat. Le protagoniste, interprété au cinéma par Tom Cruise, est coincé dans une boucle temporelle lui faisant subir sans relâche le jour de la marmotte.

Doug Liman, qui nous a donné The Bourne Identity, Mr. and Mrs Smith, Jumper et Fair Game, réalise le long métrage d'après un scénario de Christopher McQuarrie (The Usual Suspects, Valkyrie, The Wolverine), Jez Butterworth et John-Henry Butterworth.

13 juin - 22 Jump Street

Jonah Hill et Channing Tatum ne s'attendaient sans doute pas à un succès aussi important que celui qu'a rencontré la comédie policière 21 Jump Street, inspirée de la série télévisée des années 1980, lors de sa sortie en mars 2012. Le film, qui avait un budget de 42 millions $, a récolté 138 millions $ en Amérique du Nord et 63 millions $ dans le reste du monde, un résultat impressionnant compte tenu du fait que les comédies ne sont généralement pas les plus populaires outre-mer vu la barrière importante de la langue (et on connaît tous les limites de la traduction) et qu'une sortie en mars n'est généralement pas une date de choix. Cette fois, le studio a choisi juin, en plein été...

Dans 22 Jump Street, les agents Schmidt et Jenko sont affectés à une mission d'infiltration à l'université. L'un rejoindra les bohèmes de la faculté des arts et l'autre trouvera la femme de sa vie sur le terrain de football. Bientôt, leur partenariat sera remis en question.

20 juin - How to Train Your Dragon 2

En 2010, le monde entier était tombé sous le charme de la Furie nocturne de Hiccup dans le film d'animation How to Train Your Dragon de la compagnie DreamWorks Animation. Les critiques avaient été élogieuses, pour la plupart, et le public avait été au rendez-vous (494 millions $ à travers le monde). Pour cette deuxième mouture, les créateurs ont décidé de faire vieillir le protagoniste de cinq ans (le petit garçon est devenu un adolescent) et de l'entraîner dans une aventure épique avec son dragon-animal de compagnie.

Jay Baruchel prête toujours sa voix au jeune héros. Kit HaringtonCate Blanchett et Djimon Hounsou s'ajoutent à la distribution, qui compte toujours sur Kristen Wiig, Jonah Hill, Gerard Butler, T.J. Miller et America Ferrera.

27 juin - Transformers: Age of Extinction

Pour le quatrième volet de la très populaire franchise TransformersMark Wahlberg remplace Shia LaBeouf comme tête d'affiche. Après Megan Fox, qui a eu certains conflits avec le réalisateur Michael Bay (ce qui lui a coûté son premier rôle dans l'une des séries de films les plus payantes de la décennie), il y a eu la mannequin de Victoria's Secret Rosie Huntington-Whiteley; c'est maintenant au tour de Nicola Peltz (âgée de seulement 19 ans) d'interpréter la (toujours magnifique) protagoniste féminine de Transformers. Cette dernière personnifiera la fille de Wahlberg, qui incarne pour sa part un mécanicien qui fait une découverte inattendue alors qu'il recycle de vieilles pièces de voitures dans son garage.

Rappelons que la série a récolté plus d'un milliard $ en recettes en Amérique du Nord seulement grâce à ses trois premiers chapitres Transformers (2007), Transformers: Revenge of the Fallen (2009) et Transformers: Dark of the Moon (2011).

11 juillet - Dawn of the Planet of the Apes

Faire un prequel à Planet of the Apes, un classique de 1968, en s'intéressant au destin de Caesar, le premier primate à l'intelligence supérieure, était une idée lumineuse. D'expliquer que les origines de ses facultés particulières étaient celles d'un médicament censé réparer le cerveau et guérir l'Alzheimer l'était encore plus. Rupert Wyatt a mené de belle façon dans Rise of the Planet of the Apes cette entreprise, ce qui a donné l'envie à Fox de reproduire l'expérience et de poursuivre les aventures de Caesar au grand écran.

Matt Reeves prend maintenant la relève de Wyatt pour nous donner cette suite, toujours inscrite dans l'idée du prequel de Planet of the Apes, qui s'intitule Dawn of the Planet of the Apes. Dans ce nouvel opus, les humains toujours vivants après les attaques répétitives de Ceasar et ses troupes, décident de déclencher une guerre entre les forces croissantes des primates et la race humaine. Même si nous connaissons déjà la réponse (à moins bien sûr de ne jamais avoir vu le film original - et même là, je crois qu'on a sûrement une petite idée du dénouement), le chemin pour s'y rendre s'avère aussi - sinon plus - intéressant que la conclusion.

18 juillet - Jupiter Ascending

Même s'ils ont eu plusieurs échecs après leur légendaire Matrix (et que les deux derniers chapitres de la série n'existent pas dans l'esprit de bien des fidèles, dont moi), Andy et Lana Wachowski sont encore considérés comme des cinéastes d'exception. The Matrix a été un tel succès qu'on peut leur pardonner Speed Racer et Cloud Atlas, qui n'ont pas obtenu les succès escomptés. Jupiter Ascending est une autre tentative des Wachowski pour retrouver leur réputation et leur gloire d'antan. Serait-ce la dernière chance qu'on leur accordera?

Ils ont eux-mêmes écrit les textes du film, qui met en vedette Mila Kunis dans le rôle d'une jeune femme humaine qui est la cible de la Reine de l'univers parce qu'elle a une génétique semblable à la sienne et qu'elle pourrait s'emparer du trône. Le long métrage de science-fiction se déroule dans un monde où l'être humain est l'espèce la moins évoluée de l'univers.

1er août - Guardians of the Galaxy

La folie des super-héros de Marvel allait inévitablement faire ressurgir au grand écran certains personnages méconnus du grand public. C'est ici le cas de Guardians of the Galaxy, qui fait son apparition sur les écrans cet été avec une promotion remplie d'enthousiasme et d'assurance. Le film d'aventures fantastique racontera l'histoire d'un groupe d'extraterrestres qui viennent sur Terre afin de protéger la planète d'une menace qui détruirait l'humanité.

Les gardiens de la Galaxie est le nom de deux équipes de super-héros de Marvel. La première est née des mains de Arnold Drake et Gene Colan en 1969 et la seconde a été imaginée par Dan Abnett et Andy Lanning en mai 2008. Des personnages de la première équipe ainsi que certains de la deuxième seront représentés à l'écran, dont Star-Lord, Rocket Raccoon, Groot, Yondu et Drax le Destructeur. Les super-vilains Nebula ainsi que le Collectionneur et son assistante Carina seront également dépeints dans le film.

8 août - Teenage Mutant Ninja Turtles

Cela fait presque quinze ans que les Tortues ninja ne sont pas apparues sur grand écran. La bannière a pourtant engendré énormément de profits à une certaine époque. Ceux qui ont été fascinés par ces personnages fantastiques quand ils étaient gamins sont aujourd'hui des pères et des mères et ils s'entasseront très certainement dans les salles pour présenter Raphaël, Michelangelo, Leonardo et Donatello à leurs enfants. C'est du moins ce que croit Michael Bay et l'équipe de producteurs qui ont redonné vie aux tortues transgéniques grâce aux miracles de la technologie moderne. Jonathan Liebesman, qui a réalisé Wrath of the Titans, est derrière la caméra.

Ce n'est pas tout le monde qui est convaincu de l'intérêt de la résurrection de ces créatures anthropomorphiques qui adorent les pizzas et dont le père adoptif est un rat d'égout. Mais il en faudra peu pour les convaincre de se présenter dans les salles et présenter ces personnages à leur progéniture.

15 août - The Expendables 3

Avec The Expendables, on peut penser que Sylvester Stallone avait davantage l'intention de s'amuser avec ses vieux potes que de créer une franchise lucrative, mondialement applaudie. Jamais nous n'aurions pu imaginer un succès aussi important (274 millions $ pour un budget de 80 millions $) avec un scénario simpliste et des acteurs has-been, mais Stallone a frappé dans le mile. Une génération de nostalgiques s'est rapidement précipitée dans les salles pour revoir ses héros préférés en pleine action.

Après un deuxième opus légèrement moins rentable en Amérique du Nord mais encore plus populaire à l'internationale que le premier, Stallone nous arrive avec un troisième et dernier chapitre aussi galvanisé que les deux premiers. L'interprète de Rocky a réuni encore de nouveaux visages pour s'ajouter à une distribution de vieux acteurs de films d'action déjà impressionnante. Wesley Snipes, Antonio Banderas, Mel Gibson, Harrison Ford, Kellan Lutz, la championne d'arts martiaux mixtes Ronda Rousey, le boxeur Victor Ortiz et Glen Powell rejoindrent donc Sylvester Stallone, Jason Statham, Jet Li, Dolph Lundgren, Randy CoutureTerry Crews et Arnold Schwarzenegger au générique du troisième film. Bruce Willis, trop gourmand dans son cachet, s'est fait montrer la porte peu de temps avant le tournage.

22 août - Sin City : A Dame to Kill For

Il aura fallu attendre presque de dix ans avant d'enfin voir la suite de Sin City au grand écran. La production du film a connu toute sorte de complications qui ont forcé Robert Rodriguez et Frank Miller à toujours retarder le tournage (la mort de Brittany Murphy étant l'un des problèmes importants et le désir de convaincre Angelina Jolie d'interpréter Ava Lord (ce qu'ils n'ont pas réussi)). Mais le film est maintenant terminé et prêt à être dévoilé au public impatient. Joseph Gordon-Levitt, Eva Green, Juno Temple et Jamie Chung s'ajoutent à la distribution qui peut aussi compter sur le retour de Bruce Willis, Mickey Rourke, Josh Brolin, Jessica Alba et Jaime King.

Espérons que l'attente sera un gage de qualité pour Sin City : A Dame to Kill For.

Bon été à tous!

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Jeudi 1 mai 2014 à 22h43) Le schtroumpf électrique
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Jeudi 1 mai 2014 à 22h40) « C'est compliqué »
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.