dossier
Samedi 5 octobre 2013 à 07h00

L'Hebdo : La polyvalence de Cuarón

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Alfonso Cuarón sur le plateau de Gravity

Le réalisateur mexicain Alfonso Cuarón a présenté vendredi dernier au public nord-américain un projet sur lequel il travaillait depuis de nombreuses années. Selon sa biographie sur le site IMDB, le cinéaste rêvait, alors qu'il était enfant, de devenir réalisateur ou astronaute. Gravity est donc, d'une certaine façon, la consécration de sa carrière, l'ultime objectif. Bien que la plupart des films qui se déroulent dans l'espace sont des oeuvres de science-fiction, Gravity est différent. Il y a une notion de « réalisme » dans ce long métrage que l'on ne retrouve pas dans la plupart des productions du même genre. On retrouve d'ailleurs cette recherche de vérité dans bon nombre des oeuvres de la filmographie du cinéaste. Cuarón n'a pas toujours emprunté les avenues les plus simples pour arriver à ses fins et bien des embuches ont parsemé son chemin, mais il est arrivé à produire des oeuvres marquantes, figurant même à trois reprises sur la liste des nominés aux Oscars.

Le Mexicain, qui a étudié à la C.U.E.C. (Centro Universitario de Estudios Cinematográficos), réalise ses premiers courts métrages en 1983; Who's He Anyway, Vengeance Is Mine et Cuarteto para el fin del tiempo. Comme sa carrière de cinéaste n'a pas pris son envol particulièrement rapidement, il a dû se résigner à travailler dans un musée pour subvenir aux besoins de sa famille jusqu'à ce que ses amis José Luis García Agraz et Fernando Cámara lui proposent un travail d'assistant-réalisateur sur le plateau de La víspera. Après cette expérience, il a été engagé pour quelques autres projets (comme Noche de Calífas, Gaby: A True Story, Les pyramides bleues) sur lesquels il a travaillé comme assistant-réalisateur ou premier réalisateur de la seconde unité.

Cuarón a réalisé son premier long métrage, titré Sólo con tu pareja (Love in the time of Hysteria), au début des années 1990. Il a écrit le scénario de la comédie romantique avec son frère Carlos Cuarón. Le film a été présenté au Festival du Film de Toronto et a permis à Alfonso d'être remarqué par des producteurs hollywoodiens. Après le succès de Sólo con tu parejaAlfonso Cuarón décide de déménager à Los Angeles, même s'il n'avait aucun projet de cinéma concret en chantier. Après avoir réalisé un épisode de la série Fallen Angels, il tombe sur le scénario de A Little Princess et demande à Warner Bros. de le réaliser. A Little Princess, son premier long métrage américain, n'a pas connu un grand succès public (10 millions $ en Amérique du Nord), mais le film a été nominé en 1996 pour deux Oscars.

Ensuite, 20th Century Fox a engagé l'acteur pour qu'il chapeaute une nouvelle adaptation du classique de Charles Dickens, Great Expectations. Le film, sorti en 1998 et qui mettait en vedette Ethan Hawke, Gwyneth Paltrow et Hank Azaria, n'a pas connu, lui non plus, un grand succès au box-office avec seulement 26 millions $ en recettes. Il travailla ensuite sur Y tu mamá también, un drame érotique mexicain dans lequel on pouvait voir Diego Luna et Gael García Bernal.

Alors qu'il préparait Children of Men, Warner Bros. a proposé à Cuarón de réaliser le troisième Harry Potter, titré Harry Potter and the Prisoner of Azkaban. Malgré les réticences du cinéaste à prime à bord, Cuarón a finalement accepté de se jeter dans la gueule du loup avant de s'attaquer à son drame d'anticipation. Évidemment, Harry Potter and the Prisoner of Azkaban est le film le plus rentable d'Alfonso Cuarón avec des recettes au box-office mondial de 796 millions $. Ce troisième chapitre de la franchise est d'ailleurs considéré par plusieurs (dont moi) comme le meilleur film de la série.

Si Harry Potter and the Prisoner of Azkaban est le film le plus populaire de CuarónChildren of Men est son plus grand. Le drame, co-produit par les États-Unis et la Grande-Bretagne, se déroule dans un proche futur alors que tous les hommes sont devenus infertiles et que la population vieillissante est destinée à une triste fin. Le long métrage, inspiré du livre éponyme de P.D. James, a été nominé pour trois Oscars. Children of Men mettait en vedette Clive Owen, Julianne Moore, Michael Caine et Chiwetel EjioforCuarón a aussi produit, presque au même moment, Pan's Labyrinth de Guillermo del Toro.

Depuis 2006, Cuarón n'avait pas réalisé de long métrage. Gravity est son premier film depuis sept ans. Il a produit quelques oeuvres entre temps, dont Biutiful sur lequel il a agi à titre de producteur associé, mais rien de majeur. Mise à part son Harry Potter, Cuarón n'a connu aucun succès populaire majeur. Gravity pourrait bien être la chance de Cuarón pour toucher le coeur du grand public et que celui-ci découvre la puissance du réalisateur que les professionnels connaissent déjà depuis longtemps.

Alfonso Cuarón ne s'est pas contenté de diriger au cours de sa carrière. Il a été scénariste, producteur, monteur, acteur, directeur photo et même technicien à ses débuts. C'est d'ailleurs probablement cette polyvalence qui a fait de ses films des oeuvres uniques et mémorables, qui lui a permis de se démarquer dans un monde vorace et hautement compétitif.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.