dossier
Samedi 14 janvier 2012 à 05h00

L'Hebdo : Golden Globes 2012 : Nos prédictions

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Déjà le temps des remises de prix, des soirées de gala et des évènements mondains dans le monde du cinéma américain. Les deux plus importants du milieu sont, sans hésitation, les Oscars, en premier lieu, et les Golden Globes, en second. En fin de semaine se tiendra la 69e cérémonie des Golden Globes au Beverly Hilton Hotel à Los Angeles. Pour un public non averti, cette soirée peut sembler souvent mal organisée et très peu sérieuse; des vedettes saoules, un animateur irrévérencieux, un emplacement quelconque et des spectateurs confus qui se préoccupent peu de ce qui se déroule sur scène (à moins qu'ils aient une chance de remporter la catégorie), mais détrompez-vous, la désinvolture fait partie du spectacle et n'entache guère le prestige de la récompense.

Même si l'an dernier, les dirigeants des Golden Globes avaient affirmé bannir Ricky Gervais à jamais en tant qu'animateur de la soirée, il est pourtant de retour pour la quatrième fois avec la ferme intention de franchir les limites de la désinvolture et de briser les barrières de l'éthique. En entrevue avec Ellen Degeneres, l'animateur a confié qu'il allait entre autres s'attaquer à Charlie Sheen, qui a bien fait parler de lui en 2011 après s'être fait renvoyer de l'émission Two and a Half Men. « J'anime les Golden Globes comme un homme d'affaires joue au golf; pour le plaisir. Et lundi matin, je retourne au boulot. Je ne dois pas m'inquiéter de ce que je dis, basé uniquement sur le fait que quelqu'un dans la salle pourrait m'offrir un emploi un jour. Si je crois que c'est drôle, je le dis. Plaire aux 200 personnes les plus riches et chanceuses du monde ou plaire aux 200 millions de spectateurs à la maison; le choix est facile », a-t-il indiqué sur son blog.

Les trophées sont remis par un contingent de personnes de la Hollywood Foreign Press Association, une organisation regroupant des journalistes spécialisés en cinéma américain provenant de différentes régions du monde. C'est pourquoi les gagnants remercient souvent les journalistes avec autant d'ironie que de reconnaissance dans la voix lorsqu'ils montent sur scène pour recevoir un prix.

Voici la liste complète des nominations et nos prédictions :

Meilleur film - Drame
The Descendants
The Help
Hugo
The Ides of March
Moneyball
War Horse

J'avoue que j'hésite... Mon choix est justifié par le fait que, d'entre tous, Moneyball reste le mieux exécuté, le plus juste dramatiquement parlant et met en vedette Brad Pitt, un acteur aimé des journalistes de la Hollywood Foreign Press Association. Mais, puisque deux films de George Clooney, un autre chouchou des journalistes (avec douze nominations depuis 1996), figurent parmi les nominés, The Ides of March et The Descendants ont tout autant de chance d'être honorés.

Meilleur réalisateur

Woody Allen - Midnight in Paris
George Clooney - The Ides of March
Michel Hazanavicius - The Artist
Alexander Payne - The Descendants
Martin Scorsese - Hugo

Pour les raisons citées ci-haut, George Clooney est susceptible de remporter le prix, mais mon vote va irrémédiablement à Michel Hazanavicius, qui a réalisé un bijou cinématographique cette année et mérite d'être honoré aux États-Unis.

Meilleur scénario
Woody Allen - Midnight in Paris
George Clooney, Grant Heslov, Beau Willimon - The Ides of March
Michel Hazanavicius - The Artist
Alexander Payne, Nat Faxon, Jim Rash - The Descendants
Steven Zaillian, Aaron Sorkin - Moneyball

Pour être cohérente, j'irai avec Michel Hazanavicius, et pas seulement parce que le scénario de The Artist était extraordinaire, aussi parce qu'un film français qui attire tant l'attention des Américains et du monde, se doit d'être souligné, surtout pour et par des journalistes étrangers. Il ne serait donc pas étonnant que la comédie muette en noir et blanc décroche tous les trophées dans toutes les catégories où elle est en nomination. À noter qu'il ne serait tout de même pas surprenant que la Hollywood Foreign Press remettre le prix à Aaron Sorkin, un brillant scénariste qui a remporté cet honneur l'an dernier.

Meilleur actrice - Drame
Glenn Close - Albert Nobbs
Viola Davis - The Help
Rooney Mara - The Girl with the Dragon Tattoo
Meryl Streep - The Iron Lady
Tilda Swinton - We Need to Talk About Kevin

Je suis particulièrement heureuse qu'il y ait deux catégories pour meilleure actrice; un pour drame, l'autre pour comédie. Ainsi Meryl Streep remportera, sans la moindre hésitation, la statuette pour le drame The Iron Lady, laissant la chance à de jeunes actrices d'obtenir une statuette dans la catégorie récompensant les premiers rôles féminins dans les comédies.

Meilleur acteur - Drame
George Clooney - The Descendants
Brad Pitt - Moneyball
Ryan Gosling - The Ides of March
Michael Fassbender - Shame
Leonardo DiCaprio - J. Edgar

Encore un choix crève-coeur. Si j'écoute ma tête, c'est Michael Fassbender qui montera sur scène dimanche pour la performance bouleversante qu'il a livrée dans Shame, mais si je décide de considérer les préférences de mon coeur, c'est Leonardo DiCaprio qui devrait recevoir la statuette. Allons-y tout de même avec la raison; Michael Fassbender - Shame.

Meilleur film - Comédie ou comédie musicale
50/50
The Artist
Bridesmaids
Midnight in Paris
My Week with Marilyn

Au moins cette année il n'y a pas d'incongruités comme en 2011 avec la présence injustifiée de The Tourist parmi les nominés. Tous les films méritent leur place sur cette liste sélecte. Mais, évidemment, The Artist empochera le trophée. Si ce n'est pas le cas, je crie (ça ne changera rien, mais ça m'aidera à évacuer ma frustration).

Meilleur actrice - Comédie ou comédie musicale
Jodie Foster - Carnage
Charlize Theron - Young Adult
Kristen Wiig - Bridesmaids
Michelle Williams - My Week with Marilyn
Kate Winslet - Carnage

Michelle Williams, devrait recevoir la récompense pour sa fabuleuse interprétation de Marilyn Monroe. Mais (parce qu'il y a un « mais »), Jodie Foster et Kate Winslet étaient tellement brillantes dans Carnage, tellement efficaces, drôles et orageuses, que la promotion de Williams est de moins en moins certaine, à mon grand désarroi.

Meilleur acteur - Comédie ou comédie musicale
Jean Dujardin - The Artist
Brendan Gleeson - The Guard
Joseph Gordon-Levitt - 50/50
Ryan Gosling - Crazy, Stupid, Love.
Owen Wilson - Midnight in Paris

Jean Dujardin est un acteur fantastique, aussi efficace sous le couvert de l'humour qu'au sein d'un drame poignant. Il est digne de cette statuette et a de bonnes chances de repartir à Paris avec la récompense. Le seul problème est que le comédien parle très mal l'anglais, on espère que des professionnels ont su le coacher dans les derniers mois pour ne pas qu'il s'humilie devant des millions de téléspectateurs, mais, au fond, un terrible accent est parfaitement assorti avec une soirée désinvolte comme les Golden Globes.

Meilleur actrice dans un rôle de soutien
Bérénice Bejo - The Artist
Jessica Chastain - The Help
Janet McTeer - Albert Nobbs
Octavia Spencer - The Help
Shailene Woodley - The Descendants

Ici, j'hésite. Bérénice Bejo livre une performance juste, mais rien pour ébranler critiques et journalistes. Le prix sera probablement attribué à Octavia Spencer, principalement pour souligner l'apport de ce drame efficace qu'est The Help qui a de plus connu un succès inattendu au box-office en 2011.

Meilleur acteur dans un rôle de soutien

Kenneth Branagh - My Week with Marilyn
Albert Brooks - Drive
Jonah Hill - Moneyball
Viggo Mortensen - A Dangerous Method
Christopher Plummer - Beginners

Ouf... Les prédictions sont vraiment pénibles à définir cette année... Kenneth Branagh était caustique et éloquent sous les traits du réalisateur Sir Laurence Olivier, Albert Brooks a incarné un mafieux crédible, Jonah Hill était un jeune assistant-recruteur fameux, Viggo Mortensen a joué un Freud intense alors Christopher Plummer a été un bon père pour Ewan McGregor. J'irai pour Viggo Mortensen, simplement parce qu'il faut bien du talent et de l'imagination pour donner vie à un personnage si complexe et contesté et ce dernier a été à la hauteur des attentes qu'on avait envers lui.

Meilleur trame sonore
Ludovic Bource - The Artist
Abel Korzeniowski - W.E.
Trent Reznor, Atticus Ross - The Girl with the Dragon Tattoo
Howard Shore - Hugo
John Williams - War Horse

Puisqu'ils ont remporté la statuette l'an dernier pour leur travail sur The Social Network, ils risquent fort de céder leur place à Ludovic Bource en 2012, mais la musique est l'une des principales raisons de l'efficacité de The Girl with the Dragon Tattoo et Trent Reznor et Atticus Ross sont, une fois de plus, dignes de ce prix.

Meilleur chanson originale
Hello Hello, musique par Elton John, paroles par Bernie Taupin - Gnomeo and Juliet
The Keeper, musique et paroles par Chris Cornell - Machine Gun Preacher
Lay Your Head Down, musique par Brian Byrne, paroles Glenn Close - Albert Nobbs
The Living Proof, musique par Mary J. Blige, Thomas Newman, Harvey Mason, Jr., paroles par Mary J. Blige, Harvey Mason, Jr., Damon Thomas - The Help
Masterpiece, musique et paroles par Madonna, Julie Frost, Jimmy Harry - W.E.

Puisque W.E. et Albert Nobbs ne sont toujours pas sorties au Québec, il est difficile de juger convenablement, je me passerai donc de commentaires.

Meilleur film d'animation
The Adventures of Tintin
Arthur Christmas
Cars 2
Puss In Boots
Rango

Normalement, c'est à Pixar qu'on décerne ce trophée (peu importe le film), mais cette année Cars 2 a bien déçu, alors j'irai avec The Adventures of Tintin (même s'il ne connaît pas un grand succès aux États-Unis).

Meilleur film étranger
The Flowers of War
In the Land of Blood and Honey
The Kid with a Bike
A Separation
The Skin I Live In

Puisque je n'ai vu que The Skin I Live In, je ne peux, une fois de plus, me prononcer.

Voyez la liste des gagnants sur Cinoche.com dès la fin du spectacle dimanche soir.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Jeudi 15 décembre 2011 à 11h53) Golden Globes 2012 : Les nominations
ACTUALITÉ (Jeudi 17 novembre 2011 à 10h00) Golden Globes 2012 : Ricky Gervais mène toujours le bal
ACTUALITÉ (Jeudi 10 novembre 2011 à 09h00) Golden Globes 2012 : Morgan Freeman recevra le prix Cecil B. DeMille
ACTUALITÉ (Dimanche 16 janvier 2011 à 23h05) Golden Globes 2011 : Résumé de la soirée et les gagnants
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.