dossier
Samedi 16 juillet 2011 à 07h00

L'Hebdo : Enfants roi, enfants star

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily
De gauche à droite : Macaulay Culkin, Daniel Radcliffe, Lindsay Lohan, Hailee Steinfeld et Haley Joel Osment.

Il semble que c'était hier qu'on nous présentait pour la première fois ces enfants qui allaient devenir les héros d'une des franchises les plus lucratives de tous les temps. Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint ont grandi au grand écran, ils y ont brillé, y ont appris et ont fait rêver le monde entier, mais sauront-ils persister dans ce domaine agressif, qui pardonne rarement, auront-ils même la chance de prouver leur valeur ou sauront-ils à jamais étiquetés à des sorciers de Poudlard? Dix ans ne s'effacent pas facilement dans l'esprit collectif et les producteurs en sont bien conscients. S'ils doivent caster un acteur pour un rôle de magicien, de sorcier, ou autre personnage fantastique, Radcliffe sera le premier appelé, mais si le personnage en est un très conventionnel, formaliste, le jeune britannique risque de ne pas être leur premier choix.

Le nombre de jeunes acteurs qui nous ont bouleversés, charmés, hypnotisés, par leur fabuleuse prestation, mais qui ont, pourtant, connu une courte carrière sont nombreux. Haley Joel Osment est probablement l'un des exemples les plus frappants. Osment fut nominé au Oscar en 2000 pour sa performance bouleversante dans le suspense The Sixth Sense. Il était également de la distribution, la même année, du drame Pay It Forward et la suivante, dans le long métrage Artificial Intelligence: AI. En 2003, il figurait au générique du film Secondhand Lions, mais ce fut le début de la fin pour cet acteur qui avait pourtant débuté sous les applaudissements et les éloges. Macaulay Culkin fait également partie de cette longue liste de vedettes éphémères. Celui qui a marqué toute une génération dans Home Alone, My Girl et Richie Rich dans les années 90, a disparu du paysage cinématographique plus ses traits d'enfants s'effaçaient. Le cinéma est un milieu ingrat et vicieux, surtout pour des enfants naïfs qui croient et espèrent rester au sommet. Osment (maintenant âgé de 23 ans) et Culkin (qui a aujourd'hui 30 ans) ont persisté dans le milieu artistique même si les contrats se faisaient moins nombreux. Les deux jeunes hommes font principalement du doublage, l'un pour des jeux vidéo, l'autre pour des dessins animés.

Il existe, fort heureusement, également des exemples d'enfants-acteurs qui ont connu une longue et prolifique carrière. Drew Barrymore est l'une de ces chanceuses. La mignonne petite fille qui jouait aux côtés d'Henry Thomas dans le film E.T.: The Extra-Terrestrial en 1982, a roulé sa bosse depuis que Spielberg l'a introduite au monde du cinéma. Barrymore a remporté un Golden Globe (deuxième récompense la plus importante après l'Oscar aux États-Unis) pour son interprétation de Little Edie dans le télé-film Grey Gardens en 2009. On a pu la voir dans les films The Wedding Singer, Never Been Kissed, Charlie's Angels, 50 First Dates, et bien d'autres. Elle a débuté une carrière de réalisatrice, en parallèle de son travail d'actrice, en 2009 avec le film Whip It!. Elle a également produit les longs métrages Duplex, Fever Pitch et He's Just Not That Into You, qui la mettaient en vedette.

Débuter sa vie sous les projecteurs peut être très enrichissant pour certains mais, quelques-uns, comme Lindsay Lohan, finissent par être dépassés par cette célébrité et les nombreuses possibilités et excès qu'elle engendre. La jeune femme que l'on a pu voir en 1998 dans la comédie familiale The Parent Trap a fait bien du chemin (dans la mauvaise direction) depuis. Celle qui a été l'idole de plusieurs adolescentes au début des années 2000 pour ses chansons et ses films (Freaky Friday, Mean Girls, Herbie: Fully Loaded) est maintenant une usine à scandale et une mine d'or pour les revues à potins hollywoodiens. Lohan, qui devait incarner la vedette du porno Linda Lovelace dans le film Inferno, a dû être remplacée (par Malin Akerman) à la dernière minute parce qu'elle devait se rendre dans un centre de désintoxication pour corriger ses dépendances à la drogue et à l'alcool. Plusieurs jeunes acteurs, moins chanceux, ont quant à eux succombé à leur dépendance; Anissa Jones (Family Affair), Brad Renfro (The Client), River Phoenix (Stand by Me) sont, entre autres, du nombre. Même Drew Barrymore et Macaulay Culkin ont souffert de dépendances à un moment de leur carrière, il semblerait qu'à Hollywood, peu y échappent.

Nous avons nous aussi, au Québec, ces enfants doués en interprétation qui sont devenus des vedettes du petit et du grand écran. Guillaume Lemay-Thivierge et Mahée Paiement sont probablement les deux exemples les plus évidents. Lemay-Thivierge, qui avait séduit le public à une époque avec sa performance dans Le matou, est encore aujourd'hui l'un des acteurs les plus en demande du milieu du cinéma; on a pu le voir dans plus de six longs métrages ces deux dernières années. Beaucoup de jeunes acteurs font leur premières armes dans le milieu de nos jours et envisagent en faire leur profession. Jean-Carl Boucher, Marianne Verville, Aliocha Schneider (le frère cadet de Niels), Antoine Pilon sont les principaux noms à surveiller chez nous, alors que du côté des États-Unis, Hailee Steinfeld, nominé pour un Oscar cette année pour sa performance dans True Grit, Chloe Moretz, Kodi Smit-McPhee, Abigail Breslin, Saoirse Ronan, les soeurs Elle et Dakota Fanning ainsi que Josh Hutcherson sont les enfants/adolescents les plus en vus et les plus demandés.

Après avoir été l'un des acteurs les plus prolifiques d'Hollywood dans les dernières années, Daniel Radcliffe, qui a récemment avoué, lui aussi, avoir souffert d'une importante dépendance à l'alcool, et ses quelques alliés d'Harry Potter tirent un trait sur leur carrière d'enfant-star (et sur une paye généreuse qui entrait tous les ans) pour se forger un nom et un métier dans le monde - ni magique, ni mystérieux - des adultes. Seul le temps nous dira si cette image de sorciers, bien ancrée dans l'imaginaire collectif, leur collera mortellement à la peau. Le passé nous montre qu'il est possible de réussir et de faire d'Hollywood son gagne-pain, mais bien plus nombreux sont les exemples de ceux qui ont échoué et ont terminé comme comptable ou secrétaire. Nous souhaitons évidemment à ses enfants roi le succès et les opportunités qu'ils méritent mais, comme bien d'autres avant eux, le risque est grand de les revoir dans une vingtaine d'années à la télévision dans un spécial « Que sont-ils devenus? ».

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Lundi 22 novembre 2010 à 13h58) Malin Akerman remplacera Lindsay Lohan dans Inferno
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Vendredi 19 novembre 2010 à 10h19) Une baguette, une pierre et une cape
ACTUALITÉ (Lundi 27 septembre 2010 à 14h37) Emma Watson sera une assistante costumière de Marilyn Monroe
ACTUALITÉ (Lundi 19 juillet 2010 à 14h21) Daniel Radcliffe dans The Woman in Black
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.