actualité
Vendredi 27 avril 2012 à 08h26

L'AQTIS dépose un grief collectif contre Max Films

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Roger Frappier (au centre), Denis Villeneuve sur le tapis rouge des Jutra 2012

Le quotidien La Presse a annoncé hier que l'Association québécoise des techniciens de l'image et du son (AQTIS) avait déposé un grief collectif contre la compagnie de production Max Films. La plainte a été prononcée en raison de certaines clauses de la convention collective qui n'auraient pas été respectées, selon le directeur général de l'AQTIS, Jean-Claude Rocheleau, après l'annulation du tournage du film The Grand Seduction l'été dernier. Ces dernières clauses touchent entre autres le délai d'avis à donner avant l'arrêt d'une production et un nombre de jours garantis à être payés aux employés. En tout, quinze techniciens sont touchés.

Selon Jean-Claude Rocheleau, le président de Max Films, Roger Frappier, a annulé le tournage du film en juillet dernier. Le grief a été déposé le 2 août 2011 et en décembre l'association a nommé un arbitre pour faire avancer les choses plus rondement.

La nouvelle fait les manchettes seulement ces jours-ci puisque l'abandon de Ken Scott, annoncé officiellement cette semaine, a fait réagir fortement Roger Frappier, qui a même évoqué de possibles démarches judiciaires. Scott, résigné face au piétinement du projet, a récemment choisi d'aller tourner la version américaine de Starbuck aux États-Unis.

The Grand Seduction est l'adaptation anglaise de La grande séduction, un film québécois qui avait connu un grand succès chez nous en 2003. La comédie, écrite par Scott, avait reçu sept Jutra en 2004 et avait été réalisée par Jean-François Pouliot. Le budget du long métrage de langue anglaise est évalué à 11 millions $ et devrait être tourné à Terre-Neuve.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.