actualité
Jeudi 26 août 2010 à 10h19

L'APFTQ veut que le gouvernement investisse d'avantage dans la cinématographie

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Dans le cadre des consultations prébudgétaires 2010, l'Association des producteurs de films et de télévision du Québec (APFTQ) a déposé un mémoire qui présente la situation actuelle du secteur cinématographique et télévisuel et qui propose cinq mesures essentielles pour contrer les deux problèmes de taille auxquels fait face l'industrie, soit la reprise économique du Canada et la nouvelle économie numérique.

Le volume global de la production cinématographique et télévisuelle au Canada, qui représente environ 5 milliards de dollars par année et qui est la source de plus de 120 000 emplois au Canada, a observé un recul d'environ 5 % par rapport à l'année précédente.

L'APFTQ réclame donc une aide financière en recherche et développement, une bonification du programme du Fonds des médias du Canada, une injection de 20 millions $ dans le cinéma au Canada, un soutien de la coproduction internationale en administrant 30 millions $ pour la création d'un fonds de coproduction et, finalement, une révision du programme de crédit d'impôt pour l'adapter à l'économie numérique.

L'APFTQ regroupe la plupart des entreprises québécoises de production indépendante en cinéma et télévision. L'association représente ses membres auprès des gouvernements et organismes du milieu et elle encourage une étroite coopération entre tous les intervenants de l'industrie.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.