le tiff au quotidien
Mardi 2 septembre 2014 à 15h00

Jour 0 : Ce qu'il faut savoir sur le TIFF et son édition 2014

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Le Festival du film de Toronto est l'un des plus importants et des plus prestigieux au monde. Il est reconnu pour présenter plusieurs des films qui figurent sur la liste des Oscars. L'an dernier, j'avais, personnellement, eu la chance d'y voir Dallas Buyers Club et Gravity, qui ont été nommés dans la catégorie meilleur film, ainsi que 12 Years a Slave qui a remporté la statuette dorée tant convoitée.

Le TIFF est également reconnu pour ses tapis rouges flamboyants, où des centaines de curieux s'amoncellent derrière les barrières de sécurité et hurlent à tu-tête le nom de leurs artistes préférés pour qu'ils daignent s'approcher d'eux et signent un autographe, ou fasse un selfie improvisé avec eux. Et du côté des paparazzis et photographes officiels, c'est tout aussi la folie. Les flashs fusent de toute part pendant que les professionnels crient le nom de l'acteur ou du réalisateur (parfois ce sont des producteurs, mais l'engouement est toujours moins extrême dans ces cas-là) pour qu'ils regardent leur objectif et puissent se vanter d'avoir la plus belle image.

Cette année, 285 longs métrages y seront présentés. Le film d'ouverture sera The Judge avec Robert Downey Jr. et Robert Duvall. Il faut surveiller aussi The Theory of Everything sur la relation amoureuse entre le physicien Stephen Hawking et sa femme, ainsi que Foxcatcher, présenté en compétition officielle à Cannes en mai dernier, avec Channing Tatum et Steve CarellMaps to the Stars de David CronenbergNightcrawler de Dan GilroyThis is Where I Leave You de Shawn LevyThe Cobbler de Thomas McCarthy et The Equalizer de Antoine Fuqua sont également parmi les oeuvres qui seront présentées au cours de ces dix jours de festivités. 

Les Québécois sont encore très bien représentés cette année avec des films comme MommyElephant Song, Tu dors Nicole et L'amour au temps de la guerre civile. Les plus récents longs métrages américains des cinéastes québécois Jean-Marc Vallée et Philippe Falardeau, soit Wild et The Good Lie, figurent également à l'horaire du festival torontois.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.