dossier
Dimanche 31 mai 2009 à 15h00

Entrevue : Rachid Badouri

Photo Par Karl Filion

L'humoriste Rachid Badouri prête sa voix au chien Dug dans Là-haut, le plus récent long métrage d'animation des studios Disney/Pixar. Il donnera la réplique à Charles Azanavour et à Samuel Jacques, dans le rôle du jeune Russell. Tristan Harvey, Patrice Dubois, Hugolin Chevrette et Aubert Pallascio prêtent aussi leur voix aux personnages animés du film de Pixar. Huguette Gervais était la directrice de plateau.

Badouri a déjà participé aux versions québécoises des films Au royaume désenchanté et Les rois du surf.

Était-ce semblable à tes autres expériences de doublage? « Ça a été moins compliqué parce que le chien a un collet qui parle, alors je n’avais pas à matcher les lèvres avec ce que je disais. »

image

Charles Aznavour prête sa voix au personnage principal du film, un vieux grincheux de 78 ans. En doublage, on travaille rarement ensemble... « C’est toujours comme ça, le doublage, même quand ils font ça aux États-Unis, ils ne travaillent jamais ensemble. J’étais très honoré parce que je pouvais entendre sa voix en travaillant. »

Comment est-il? « À la hauteur de sa réputation. On m’avait dit qu’il était simple, qu’il ne se prenait pas pour n’importe quoi, c’est vraiment un gars extraordinaire. Il est très calme, il n’est pas énervé pantoute. »

C’est devenu la norme de doubler les films d’animation avec des noms connus. « Si ça peut aider à encourager les gens à aller le voir... Si ça marche, si les gens aiment ça, si ça crée un buzz, pourquoi pas? Je pense que les jeunes, comme les moins jeunes, qui vont aller voir ce film-là en sachant qu’il y a Charles Aznavour, et ceux qui me connaissent en sachant qu’il y a Rachid Badouri, je pense que ça va être un avantage. »

Est-ce que tu aimerais doubler des acteurs réels? « Oui, je n’ai jamais eu d’offre là-dessus encore, mais c’est sûr et certain que j’aimerais l’essayer. Je ne veux pas jouer dans les plates-bandes des gens, moi j’ai mon domaine, je m’applique à réaliser les autres rêves que j’avais comme la télé et le film, mais c’est sûr que ça m’intéresse. »

image

« Je n’ai jamais joué un être humain encore... Seulement un chien, un canard et un pingouin. C’est peut-être ma face, je sais pas. » Est-ce que ton texte a été adapté pour le Québec? « Ils m’ont dit d’avoir un français international. Surtout dans un dessin animé comme ça, ils voulaient vraiment qu’on ait un langage international. » Est-ce que Charles Aznavour, qui prête aussi sa voix à la version française de France, a réalisé un seul enregistrement pour les deux versions? « Oui, je crois qu’il n’a fait qu’une seule bande pour les deux. »

Qu’est-ce qui te plaît dans le doublage? « Pour moi, quand je vais au cinéma, je suis comme un bébé à qui on donne un suçon. Alors imagine-toi la même affaire, mais tu es tout seul dans le cinéma! C’est toi et l’écran, c’est toi qui fais ton film. Et après quand tu te réécoutes, c’est trop hot! Moi, quand je réécoute mes textes, mes jokes, ou que je me vois à la télévision, je déteste ça. Mais m’entendre faire du doublage, ça j’aime ça. »

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.