actualité
Mercredi 6 décembre 2006 à 09h30

Doublage québécois : La pétition déposée

Photo Par Karl Filion

L'Union des artistes a déposé hier après-midi à l'Assemblée Nationale une pétition contenant 20 500 signatures recueillies sur Internet demandant que « la Loi sur le cinéma soit modifiée de manière à ce que les oeuvres en langue étrangère diffusées au Québec soient doublées ici. » Daniel Turp, député de Mercier, qui a déposé les documents à l'Assemblée nationale aujourd'hui au nom des signataires.

Dixit Raymond Legault, vice-président de l'UDA par voie de communiqué : « Nous désirons remercier le député de Mercier qui a pris fait et cause pour le doublage québécois en se faisant le porte-parole des milliers de citoyens qui ont signé la pétition. » Les signatures ont été recueillies sur le site Doublage.qc.ca.
« Pour le moment, nous laissons à des compagnies étrangères le soin de déterminer quels films seront doublés ici; nous les laissons déterminer la langue utilisée pour le doublage, nous laissons, entre leurs mains, le sort de toute une industrie. » poursuit-il.

Selon les chiffres officiel de l'UDA, cette année, 72 % des films diffusés en salle auront été doublés au Québec, contrairement à 78 % pour les deux années précédentes.

L'UDA et son vice-président ne manquent pas de souligner que ce problème s'étend aussi aux films qui sortent sur DVD. « C'est une crainte réelle, d'autant plus que les majors ne prennent aucun engagement à faire doubler les films ici, et nous devons nous poser la question suivante, quelle version française sera offerte lorsque nous achèterons par téléchargement », dit-il.

L'Union des artistes réclame depuis de plusieurs années qu'une loi régisse tous les doublages des films présentés au Québec en version française.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.