actualité
Jeudi 25 septembre 2008 à 15h25

Des nouvelles, des suites et un prologue

Photo Par Guillaume Bouchard
Johnny Depp dans Pirates of the Caribbean: Dead Man's Chest

Plusieurs des blockbusters des dernières années semblent vouloir capitaliser sur le succès de leur franchise. Lors d'un événement promotionnel des studios Disney à Los Angeles, l'annonce d'un quatrième opus de la série Pirates of the Caribbean a été faite au même moment où l'on annonçait que Johnny Depp sera de la distribution d'Alice in Wonderland, réalisé par son vieil ami Tim Burton. Depp incarnera également Tonto dans le « remake », produit par Jerry Bruckheimer, de The Lone Ranger.

Lors du même évènement, il a été question du troisième film de la série National Treasure. Nicolas Cage reprendra le rôle du chercheur de trésor Ben Gates. Ce troisième volet devrait envoyer Gates à la mythique Île de Pâques et même au-delà, à la recherche de la ville d'Atlantis et d'une source d'énergie pure supposément perdue à jamais lors de la disparition de l'ancienne civilisation sous la mer. Cette énergie pourrait remplacer le pétrole et ainsi enrayer le réchauffement planétaire. La sortie du film serait prévue pour 2010.

Plusieurs rumeurs planaient depuis quelques temps à propos d'un cinquième film de la série Leathal Weapon. Shane Black, le scénariste du premier film écrira non seulement le scénario du film mais en assurera également la réalisation. Leathal Weapon 5 retrouvera les deux personnages principaux, Martin Riggs, incarné par Mel Gibson, ainsi que Roger Murtaugh, incarné par Danny Glover. Riggs, à quelques mois de sa retraite, réussit à convaincre son comparse Murtaugh, maintenant retraité, de régler un dernier dossier ensemble.

Finalement, le studio Warner Brothers a commencé les préparatifs d'un prologue au film I Am Legend, qui mettait en vedette Will Smith. DB Weiss signera le scénario inspiré des idées proposées par le réalisateur Francis Lawrence, Smith, Avika Goldsman et James Lassiter. Le film racontera les derniers jours de l'humanité à New York avant qu'un virus conçu par l'homme ne décime la population, laissant Robert Neville, incarné à nouveau par Smith, le seul survivant. Un prologue était évidement la seule façon de profiter du succès monstre du film.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.